IBOZOO UU

De UMMO WIKI
(Redirigé depuis Ibozo uu)
Aller à : navigation, rechercher

IBOZOO UU — composants élémentaires décadimensionnels; points spatiaux[1] ; entités élémentaires qui constituent la base de n'importe quel quantum de la nature[2].

Ce n'est qu'en connaissant la théorie des IBOZOO UU que vous pourriez comprendre sa fonction d'interrelation entre les Univers[3]. Elles se réduisent à un cadre très restreint de lois qui dynamisent le réseau universel d'IBOZOO UU[4]. La résonance avec le réseau d'IBOZOO UU qui intègre sa masse est telle, que se produirait alors le LEIYOO WAAMeffet-frontière[5]. Une gigantesque cellule d'IBOZOO UU (en réalité un réseau complexe de ces particules, formé par de grandes chaînes de relations angulaires)[6]. Chaque "U" établit une correspondance biunivoque avec un réseau d'IBOZOO UU, situé en n'importe quel point du WAAM-WAAMpluri-cosmos (exceptés les deux Univers limites) on ne peut donc parler de naissance comme celle d'une paire D' IBOZOO UU (INSTANT)[7]. Le terme cristal, nous l'utilisons non pas comme synonyme d'architecture géométrique d'atomes ordonnés, corps qui ne serait pas isotrope, mais pour désigner une chaîne infinie d'IBOZSOO-UHU en complet désordre, dans lequel la transmission de la lumière...[8]. Le plus surprenant est que chacune de ces cellules (réseaux purs d'IBOZOO UU) est un ESPRIT, une ÂME[9].

Autres orthographes

IBOZOOUU, IBOZOUU, IBOZSO UU, IBOZSOO UHU, IBODSOO UU, IBOOSOOUU, IBOOZOO UU, IBOOZSOO-UHUU, IBOSOO UU, IBOSOOUU, IBOSZOO OU, IBOZSOOUHU, Iboszoo uhu, IBOSZOO UU, IBOZO UU, IBOZOO OUUU, IBOZOO UU, IBOZOO UUU, IBOZOO YUU, IBOZOO-UU, IVOSZSOO UHU, IVOZSOO UHU, IBODSOO UHU, IBOZOO WOO, IBOZSOO UHUU, IBOZSOO UUHU, IBOZSOO-UHU.

Extraits des lettres

Utilisation du terme IBOZOO (ou orthographe similaire) dans les lettres ummites.

Compilation au 14/07/2014 . ... à compléter!
Lettre D43
- Quand l'IBOZOO ( point ou " spot " LUMINEUX ) tombe sur la surface du DOROObande optico-acoustique, il se produit un effet de décharge électrostatique que vous connaissez, l'employant actuellement dans les techniques XÉROGRAPHIQUES.
Lettre D58-2
- Comme vous le savez, les électrons occupent à chaque niveau sousatomique des positions instantanées dont la fonction est régie par le hasard. Il existe un principe d'indétermination suivant lequel chaque électron se situe en des points distincts sans être régi par aucune loi (nous appelons ces positions IBOZOO WOO et il ne faut pas les confondre avec le concept de point mathématique dans un espace tridimensionnel) .
Lettre D58-3

- Nous vous indiquerons aussi que quelques IBOZOO DAO (NOEUDS) étudiés ont révélé jusqu'à 200 000 possibilités de mutations et on pense que le chiffre limite peut atteindre dans certains NOEUDS jusqu'à 18 millions de MUTATIONS possibles codées dans les atomes de KRYPTON.

- Vous pouvez observer que l'une des branches (reptiles antédiluviens) a subi une série de mutations ( µ ) représentée par cet IBOZOO DAO qui donna lieu à de nouvelles branches phylogénétiques.

- Finalement on trouve un nouvel IBOZOO DAO (NOEUD) qui constitue le point de convergence définitif. Aucune des Humanités connues n'a encore atteint ce point.

- Chaque branche représente un XUU (PHYLUM), exemple ou variété animale possible. Les IBOZOODAO (NOEUDS) représentent le moment où se produit la mutation. Chaque IBOZOO DAO comporte implicitement un nombre de MUTATIONS possibles.

- Nous vous indiquerons aussi que quelques IBOZOO DAO (NOEUDS) étudiés a subi une série de mutations représentée par cet IBOZOO DAO qui donna lieu à de nouvelles branches phylogénétiques.

- Finalement on trouve un nouvel IBOZOO DAO (NOEUD) qui constitue le point de convergence définitif. Aucune des Humanités connues n'a encore atteint ce point.
Lettre D58-5
- si vous considérez un Réseau spatial de N dimensions, la déformation en deux axes axiaux [ndt: :"dos ejes axiales"] orientés orthogonalement et qui se coupent en un IBOZOO UU (point spatial) donnera lieu à un effet qui, dans le cas que vous appelez CHAMP ÉLECTROSTATIQUE - CHAMP MAGNÉTIQUE, invite les spécialistes de votre Planète à le représenter par un vecteur et à lui assigner un numéro quantique.
Lettre D59-1

- Quand nous vous exposerons le concept de l'IBOZOO UU , qui ne doit jamais être confondu avec le concept de POINT géométrique ou mathématique élaboré par les mathématiciens terrestres comme une abstraction sans réalité physique), vous comprendrez mieux notre théorie.

- Jusqu'à présent dans de nombreux rapports et conversations, nous avions parlé de l'IBOZOO UUU sans donner sa signification, nous limitant à traduire ce phonème par point physique.
Lettre D59-2

- Voyons par un exemple comment nos organes physiologiques tordent la VÉRITÉ en masquant les choses avec un bel habit, sans lequel notre WAAM (UNIVERS) vu ou apprécié tel quel, se présenterait à nous comme une froide succession d'IBOZOO UU déphasés entre eux. (par la suite nous expliquerons ce concept),

- Quant à nous, NOUS SOMMES CERTAINS que notre MODÈLE, basé sur le concept d'IBOZOO UU (nous expliquerons plus loin ce concept), est réel puisque les résultats expérimentaux cadrent parfaitement avec ce canevas.

- Le fait que nous puissions réaliser des voyages moyennant un changement du système de référence tridimensionnel qui nous permet de nous déplacer à l'intérieur de notre Galaxie avec la possibilité de modifier les phases de ce que vous appelez "particules subatomiques" (qui, comme vous le verrez, ne sont autres que les IBOZOO UUU orientés de façon particulière) confirme une fois de plus notre théorie du WAAM.

- Nous, au contraire, nous savons que le WAAM (cosmos) est composé par un réseau d'IBOZOO UU. Nous concevons l'ESPACE comme un ensemble associé de facteurs angulaires

- Mais, comme nous vous l'avons déjà dit, cette image est excessivement grossière et éloignée dans son analogie. En premier lieu chaque libellule occupe un lieu dans l'espace en chaque instant t. C'est-à-dire : ses centres de gravité et d'inertie occupent des zones définies (selon notre conception illusoire). Un IBOZOO UU N'OCCUPE AUCUNE POSITION DÉFINIE, NOUS NE POUVONS PAS DIRE DE LUI qu'il existe une probabilité de le trouver localisé en un point. Mais l'IBOZO UU IEN AIOOYAA (EXISTE). (IEN : paire, deux)

- D'autre part cet insecte volant a une MASSE et un VOLUME (au moins pour notre esprit). L'IBOZOO UU n'est pas une particule pourvue de MASSE ou corporelle. Dans une première approximation conceptuelle nous pourrions dire de lui qu'il s'agit d'un FAISCEAU (Ndt: également: botte, fagot) D'AXES ORIENTÉS. Ce qui est le plus important d'un tel FAISCEAU ce sont précisément les angles que forment ces axes, plutôt que ses axes (fiction mathématique) .

- Les libellules de notre essaim infini vivent dans le TEMPS, se meuvent par courts intervalles de temps sur des distances infinitésimales. L'IBOZOO UU n'existe pas dans le TEMPS, IL EST LUI-MÊME LE TEMPS (précisément un de ses angles est la magnitude TEMPS comme nous l'expliquerons dans un autre rapport avec plus d'éclaircissements). Pour être plus exacts : ce que nous appellerions INTERVALLE INFINITÉSIMAL DE TEMPS (dt) n'est qu'une différence d'orientation angulaire entre deux IBOZOO LIÉS.

- Si après cette explication sommaire vous concevez notre Théorie de l'Espace en imaginant par exemple que l'espace est une "masse dense de particules semblables aux atomes" vous êtes dans l'erreur, puisque les particules d'un gaz tel que vous le connaissez occupent des positions probabilistes dans une enceinte, alors que ce n'est pas le cas des IBOZOO UU .

- Vous ne devez pas non plus identifier un tel espace à l'antique concept de l'ÉTHER banni par la théorie de la relativité, puisque le RÉSEAU D'IBOZOO UU n'est aucunement un milieu élastique dans lequel se trouverait immergés les atomes des corps.

- Vous pourriez aussi nous demander : par rapport à quel AXE de référence universel sont orientés les angles de l'IBOZOO UU ? Naturellement AVEC AUCUN.

- Lorsque maintenant nous nous référerons à l'angle qu'adopte un des axes imaginaires d'un IBOZOO UU, nous nous référerons à un autre quelconque autre IBOZOO UU adopté conventionnellement comme modèle ou référence.

- nous vous avertissons que vous ne devez pas imaginer que les particules sousatomiques sont immergées à l'intérieur de cet ensemble d'IBOZOO UU . SIMPLEMENT parce que n'importe quelle particule (ÉLECTRON, MÉSON ou GRAVITON) est PRÉCISÉMENT un IBOZOO UU orienté d'une façon particulière par rapport aux autres.

- Le WAAM que nous connaissons est un ENSEMBLE LIÉ (AYUU) ou RÉSEAU de ibozoo uu tel que si nous identifions cet ensemble avec une série ordonné de nombres naturels : N tends vers l'infini.

- Il est nécessaire de vous donner une image la plus fidèle de la véritable nature de l'IBOZOO UU qui n'ait rien à voir avec le POINT MATHÉMATIQUE, ni avec une PARTICULE, ni avec un QUANTUM d'énergie selon les conceptions terrestres.

- Nous essayons de choisir un modèle mathématique (symbolique) qui représente L'IBOZOO UU. Tenez en compte : quand nous nous référerons à un rayon vecteur par exemple, personne ne devra supposer que ce rayon sera matérialisé réellement dans L'IBOZOO UU

- Vu ainsi, l'IBOZOO UU pourrait s'interpréter comme un espace pluridimensionnel fermé, et vous recommenceriez à l'imaginer avec ses points, droites, plans, hyperplans, volumes immergés et hypervolumes. Rien n'est plus éloigné du véritable concept réel de l'IBOZOO UU. Quand nous nous référons, au sein de l'IBOZOO UU, à un OAWOO (AXE) et à son orientation, il est clair qu'une telle orientation n'a pas de sens géométrique sans un cadre de référence.

- Mais vous pouvez observer que ce système de référence a été choisi arbitrairement au sein de l'Espace euclidien que vous avez imaginé. IL EST TRÈS IMPORTANT QUE VOUS VOUS RENDIEZ COMPTE DE CETTE DIFFÉRENCE par rapport à L'IBOZOO UU. IL N'EST PAS POSSIBLE DE CHOISIR DANS LE MÊME IBOZOO UU un système référentiel. Un tel SYSTÈME RÉFÉRENTIEL DOIT ÊTRE APPORTÉ PAR UN AUTRE IBOZOO UU, arbitrairement choisi. Ainsi (dans la figure 11, à droite), si nous supposons deux ibozoo uu (Y) ( G ) , ce serait un non-sens de se référer aux cosinus directeurs

- C'est précisément cet IOAWOO Q (ANGLE-DIMENSION) qui confère à l'IBOZOO UU tout son sens transcendant.

- Il faudra dès maintenant que vous fassiez un effort mental pour réaliser une translation psychologique de telle manière que chaque fois qu'en physique nous parlons de GRANDEUR, l'image d'un SCALAIRE n'effleure pas votre conscience au lieu de l'IOAWOO (ANGLE que les rayons vecteurs hypothétiques de DEUX IBOZOO UU forment entre eux).

- C'est un non-sens d'ISOLER, dans un effort d'abstraction mentale, un IBOZOO UU pour l'étudier. Nous POUVIONS L'EXPRIMER EN ESPAGNOL, en traduisant le POSTULAT connu de nos physiciens :

- IIAS IBOZOO UU AIOOYEDOO (IL N'EXISTE EN ABSOLU AUCUN IBOZOO UU ISOLÉ)

- Observez que ce postulat est en franche contradiction avec les propositions classiques de la théorie nommée par les terrestres THÉORIE MATHÉMATIQUE DES ENSEMBLES. Puisque si "I" appartient à W, l'élément" I", ( l'IBOZOO UU) appartient bien à l'ensemble W (WAAM), l'élément "I" isolé est :

- I = Æ (Un IBOZOO UU considéré comme ensemble est vide)

- Nous allons expliquer un peu aux OEMII peu familiarisés avec les mathématiques : naturellement un IBOZOO UU N'EST PAS "VISIBLE" pas même à l'aide des appareils les plus sophistiqués que vous puissiez imaginer dans un laboratoire.

- Si nous sommes arrivés à déduire l'existence de l'IBOZOO UU, c'est parce que le modèle physique élaboré à partir de son hypothèse satisfait jusqu'à maintenant à toutes les explications, à tous les problèmes du comportement de la Matière et de l'Énergie et à ce qui est encore plus important: cela offre une voie plausible d'interprétation des phénomènes extrasensoriels tel que les communications télépathiques à travers le BUUAWEE BIAEEI (ESPRIT COLLECTIF HUMAIN).

- Quoique de telles entités ne soient pas visibles, pour une compréhension à nuance pédagogique, vous pourriez vous représenter le WAAM comme un immense réseau de petites sphères (S59-f12), chacune d'elles représentant un IBOZOO UU .

- Par cette métaphore didactique (sphères colorées), nous exprimerions que l'ensemble des IBOZOO UU qui ne diffèrent entre eux seulement par l'angle IOAWOO , que leurs OAWOO (rayons vecteurs) respectifs forment avec l'un des IBOZOO UU pris comme référence. MAIS TEL QUE SON CHAMP DE ROTATION SOIT l'HYPERPLAN H (comme nous ne pouvons pas dessiner un hyperplan, nous supposerons dans l'image S59-f13 qu'il s'agit d'un plan méridien P (Les ibozoo uu dont les rayons vecteurs tournent dans un autre plan méridien seront codés d'une autre couleur, par exemple orange.) .

- Comme nous vous l'avons dit, si nous sélectionnons tous les IBOZOO UU, à qui didactiquement nous avons attribué la couleur verte, qui existe dans le WAAM, nous observerions qu'ordonnés mathématiquement, ils formeraient un OXOOIAEE (chaîne ANNULAIRE)

- Autrement dit : ayant considéré I 1 appartenant à W (sous ensemble de W), nous pouvons établir une correspondance biunivoque entre ces IBOZOO UU de l'OXOIAEE (CHAÎNE EN FORME D’ANNEAU) et l’infinité des angles qu'un rayon vecteur peut décrire dans un plan. Ce n'est pas que de tels IBOZOO UU soient situés dans le WAAM (COSMOS)en formant une chaîne sans fin et situés topologiquement en une série ordonnée. Non, ce sont nos sens, comme nous vous l'expliquerons plus loin, qui réalisent ce travail intellectuel de mise en ordre.

- Un hypothétique observateur qui verrait l'ensemble de l'OXOOOIAEE (CHAÎNE ANNULAIRE) depuis l'IBOZOO UU (Si) interprétera une telle chaîne comme une LIGNE DROITE. Vous pouvez aussi observer qu'un hypothétique voyageur qui partirait de Si en "LIGNE DROITE" à travers le WAAM (COSMOS) en arriverait nécessairement à retourner à l'IBOZOO UU d'origine.

- Autrement dit : ce que nos sens interprètent comme une GRANDEUR LINÉAIRE, c'est à dire comme une DROITE ou comme vous diriez "UN SCALAIRE LINÉAIRE", n'est qu'une OXOOIAEE (CHAÎNE D'IBOZOO UU). C'est l'image mentale illusoire par laquelle notre neurencéphale réalise un travail de synthèse et de mise en ordre de cet ensemble d'IBOZOO UU (QUI DANS LE WAAM SONT EN RÉALITÉ "EN DÉSORDRE" ET SANS LOCALISATION DÉFINIE)

- Au risque de nous répéter, nous vous avertissons du danger didactique que cela représente pour vous de croire que les IBOZOO de cette chaîne sont ordonnés en ligne droite dans l'Univers. IL N'EN EST PAS AINSI. Nous disons seulement que de tels IBOZOO UU AIOOYA (existent), liés dans le WAAM. N'en déduisez pas qu'ils ont des POINTS de localisation. Ne croyez pas que deux IBOZOO UU, que nous avons dessinés adjacents pour les décaler d'un angle élémentaire dq ,dans les images 59-f13 et 59-f14, existent en réalité.

- Si nous considérons dans cette dernière image 59-f15 un observateur terrestre lié à l'IBOZOO UU (T) et sur notre planète UMMO un observateur lié à (U) nous dirons qu'il existe une distance L entre la Terre et UMMO car dans un cadre de référence arbitraire il existe une différence ANGULAIRE entre les deux IBOZOO UU. (Différence angulaire qui implique l'existence d'une INFINITÉ d'IBOZOO UU entre eux deux).

- Mais si nous considérons un autre système de référence nous découvrirons une deuxième chaîne d'IBOZOO UU de sorte que cette différence angulaire aura varié. (Dans les dessins nous représentons ces cadres de référence par les plans méridiens ORANGE et VERT). Nous dirions alors que la distance entre UMMO et la TERRE est DIFFÉRENTE:

- Nous pouvons conclure ensuite en disant que nous définissons la LIGNE DROITE et sa GRANDEUR mesurée sur elle comme une chaîne d'IBOZOO UU immergée dans le WAAM tel que ses OAWOO (RAYONS VECTEURS) diffèrent successivement d'un angle dq et soient tous orientés dans un hyperplan H.

- Vous ne devez en aucune manière penser qu'un POINT DE CETTE DROITE pourrait être représenté par un IBOZOO UU, car nous vous avons déjà dit qu'un IBOZOO UU en lui-même n'a aucun sens. Dans tous les cas nous définirons un segment élémentaire comme une paire liée d'IBOZOO UU. A réfuter aussi une fois pour toute le CONCEPT DE POINT GÉOMÉTRIQUE que les mathématiciens terrestres ont introduit dans vos cerveaux.

- Mais l'IBOZOO UU est bien plus qu'un facteur qui donne le sens exact des distances cosmiques. Notre WAAM (UNIVERS) est un Tout dans la trame dont nous pouvons apprécier les multiples facteurs qui apparaissent à nos organes sensoriels et à nos instruments de physique comme des champs statiques de Forces.

- En particulier, cette grandeur TEMPS revêt pour nous une importance singulière. Dans les prochaines pages dactylographiées que nous vous remettrons, nous vous renseignerons sur cette particularité. Nous vous indiquerons par exemple qu'on peut assimiler le Temps à une série d'IBOZOO UU dont les axes sont orientés orthogonalement par rapport aux OAWOO (RAYONS VECTEURS) qui impliquent des distances, pouvant donner le cas, si l'inversion de ses axes est idoine, qu'un observateur dans son nouveau cadre de référence apprécie comme distance ce qui, dans l'ancien système référentiel, était mesuré comme intervalle de temps.

- Vous comprendrez aussi pourquoi un hypothétique objet qui se déplacerait à la vitesse limite (vous l'appelez vitesse de la LUMIÈRE) raccourcira sa distance sur l'axe de déplacement jusqu'à la réduire à une paire d'IBOZOO UU (distance qui lorsqu'elle tend vers zéro n'est pas nulle comme le note faussement une des transformations de LORENTZ (Mathématicien terrestre).

- Vous comprendrez aussi que ce que vous nommez SOUS PARTICULE atomique, comme un NEUTRINO, un MÉSON ou un ANTI-PROTON, avec des attributs divers de masse, charge et spin, ne sont que des orientations multiples d'un même IBOZOO UU.

- Une définition préliminaire à la définition définitive des IBOZOO UU que nous vous donnerons à la fin est celle-ci : Un IBOZOO UU est une entité élémentaire cosmique composée par un faisceau d'axes orthogonaux QUI NE PEUVENT SE COUPER ENTRE EUX, liés à un ensemble d'IBOZOO UU indépendants par des relations de caractère angulaire.

- Vous pouvez observer que petit à petit nous sommes en train d'ajuster chaque fois plus fidèlement le concept authentique d'IBOZOO UU défini par nos spécialistes d'UMMO.

- Observez aussi que par la traduction de cette définition, nous avons exprimé que les IBOZOO UU sont composés d'un FAISCEAU D'AXES ORTHOGONAUX QUI NE PEUVENT SE COUPER ENTRE EUX. Ceci est très difficile à comprendre si vous continuer à conserver l'image mentale classique de L'ESPACE euclidien avec sa trame de points et de droites.

- Naturellement si l'IBOZOO UU était comme une sphère ou une hypersphère (S59-f17), en son sein les axes différents pourraient SE COUPER EN UN POINT (Par exemple les rayons vecteurs se couperaient au centre). Un tel modèle mathématique NE REPRÉSENTE PAS VRAIMENT l'IBOZOO UU.

- Si vous remplacez le concept de OOAWOO (RAYON VECTEUR) de notre modèle antérieur plus simpliste, par celui d'HYPERPLAN d'ordre N = 4 et si vous supposez ces HYPERPLANS de référence non pas dans le propre IBOZOO UU étudié, mais dans un autre qui lui est lié, nous pouvons imaginer trois cosinus directeurs que nous appellerons COSY , COSX , COSW ,

- Nous définirons autant d'autres angles (Y X W) que nous définissons comme IOAWOO (ANGLES DIMENSIONNELS). Les angles définiront chacun les valeurs respectives de l'espace tridimensionnel tel que nous le concevons. On suppose qu'une variation infinitésimale dans la valeur de ces cosinus directeurs suppose une paire liée d'IBOZOO UU.

- Vous devez aussi comprendre que cette image d'un Monde Physique composé d'atomes eux-mêmes composés d'une multitude de subparticules atomiques occupant à chaque instant des positions probabilistes, est une VÉRITÉ insuffisante et peu approfondie ; vous devez rejeter cette image mentale absurde consistant à dire qu'une particule qui se déplace à une vitesse instantanée V est le passage matériel de cette même particule d'un POINT P à un autre adjacent P', distant de lui d'une distance infinitésimale, en un intervalle de temps élémentaire dt. Ceci afin de laisser la place au concept réel de vitesse qui implique des rotations diverses dans deux IBOZOO UU liés, rotations par lesquelles le premier IBOZOO UU de la paire, en inversant ses axes, cesse de se présenter sous forme de particule subatomique, pendant que le second oriente ses OAWOO (AXES, RAYONS VECTEURS) pour se transformer en une sousparticule (ainsi que vous la nommez) identique à l'antérieure : il se produit ainsi un effet illusoire de translation, un peu comme si deux prestidigitateurs terrestres séparés par dix mètres sur une scène, opéraient en mettant (l'un des deux) un lapin marqué dans la poche, lapin qui serait sorti par son compère quelques instants après. Toute personne intelligente comprendra facilement que le lapin n'a pas voyagé dans les airs et qu'il s'agit de deux lapins identiques.

- Sur l'image S59-f21 vous pouvez voir d'une manière symbolique comment le neurencéphale réalise un travail de synthèse en classant les IBOZOO UU en une échelle ordonnée en fonction de leur grandeur angulaire par rapport à l'un d'eux pris comme référence.

- Quand l'OEMII regarde dans une direction déterminée, son champ visuel englobe l'ensemble des IBOZOO UU dont les OAWOO s'orientent avec des angles différents dans un Champ que vous pourriez symboliser mathématiquement par un HYPERPLAN.

- Les initiés comprendront que les IBOZOO UU ne sont pas localisés en des points définis pas plus que les termes DÉSORDRE ou ENTROPIE ne conviennent pour ce modèle. Si les sphères vertes symbolisent une vue dans une direction déterminée, les bleues, rouges, représenteraient autant d'autres rayons visuels dirigés, pour l'œil humain, dans des orientations différentes. Dire que les IBOZOO UU sont comme des petites sphères ou "qu'entre elles existe le vide" ou qu'ils sont tangents entre eux au sein d'un espace dense rempli d'IBOZOO UU, tout cela n'a pas de sens. De telles images mentales sont celles qui apparaissent chez un UUGEEYIE (enfant) quand on lui parle pour la première fois sur UMMO de la conception de l'ESPACE composé par des IBOZOO UU.

- Sa mentalité infantile, habituée aux perceptions familières, tend à matérialiser ce concept d'IBOOZOO UU et à lui assigner une corporéité.


Lettre D59-3

- En définissant provisoirement l'IBOZOO comme une entité élémentaire, bien que différenciée, composée par un faisceau d'axes orthogonaux qui ne peuvent se recouper entre eux, nous avons précisément introduit (bien qu'à des fins pédagogiques) un concept que vous devez rejeter à priori: celui, exprimé avec un mot très familier sur Terre, de l' AXE.

- Pour cela: si nous invitons les profanes en mathématiques à imaginer l'IBOZOO UU comme une série d'axes (lignes droites indéfinies, idéales)

- Nous désirons insister sur le fait qu'un IBOZOO UU isolé n'est pas susceptible d'être conçu; c'est-à-dire qu'il n'a pas de réalité. Nous, nous disons AIOOIEDOO (faux concept, absurde, qui ne peut pas avoir de réalité).

- Avant de continuer, il faut vous préciser d'avantage le concept de LIGNE DROITE. La distance d'un point à un autre doit être interprétée comme une succession d'IBOZOO UU dont les EIDIIU (ANGLES) ou pour être plus exacts, dont les IOAWOO (note 1) diffèrent entre eux (dq).(Voir 59-f17 du rapport précédent).

- IOAWOO serait "L'ANGLE" que forment deux OAWOO ("AXES") de deux IBOZOO UU associés (S59-f11) ; si dans les deux cas nous utilisons le mot "ANGLE" alors qu'il s'agit de deux concepts si différents, c'est parce qu'il n'existe pas dans votre langue un mot qui s'en approche et parce qu'utiliser le mot "ANGLE" aide mieux les profanes dans ces questions.

- Nous vous disions qu'entre deux points (S59-f15) nous pouvons considérer non pas une, mais une infinité de chaînes différentes d'IBOZOO UU (pour des systèmes référentiels tridimensionnels distincts).

- Mais ceci est insuffisant. N'importe quel autre arc situé sur cette sphère (à supposer qu'il représente une distance apparente plus grande (S59-f25B) ) serait représenté par la MÊME chaîne d'IBOZOO UU pour laquelle la dénomination de "GÉODESIQUE" serait incorrecte; nous avons donc préféré la qualifier de GÉOIDE, même si les deux mots ont une étymologie liée à la sphère sur la planète TERRE.

- Dans le cas limite de la vitesse de la lumière infinie, le WAAM peut être considéré comme non existant, WAAM AIOOIEDOO, car on pourrait l'assimiler à une identification de tous les IBOZOO UU avec lui-même, c'est-à-dire à un seul IBOZOO UU qui, comme nous le savons, n'a pas de réalité PHYSIQUE.

- Mais si nous déplaçons ce raisonnement au cosmos: si vous localisez deux IBOZOO UU qui étaient jusqu'à maintenant distincts puisque leur "axes" (OAWOO) étaient orientés dans des directions différentes, et si maintenant vous les contemplez avec cette perspective et que les deux IBOZOO UU sont égaux ; vous devrez alors utiliser un autre raisonnement dissocié de la logique divalente et affirmer que ces "deux" IBOZOO UU sont le "même" IBOZOO UU.

- Et en effet : une paire d'IBOZOO UU qui, dans un système référentiel, apparaissaient différenciés, s'agissant par exemple d'un neutron et d'un pion, en changeant d'axes de référence, ces deux sousparticules qui dans un autre cadre apparaissaient à l'observateur comme si distantes qu'elles appartenaient, les deux, à deux galaxies différentes, doivent être considérées, dans un autre système tridimensionnel, comme un même IBOZOO UU. Mais la probabilité pour que cela se produise pour une paire d'IBOZOO UU a et b est pratiquement nulle quand le nouveau système référentiel diffère angulairement très peu de l'antérieur.

- Nous nous éloignons délibérément de la question centrale : nous définissons un intervalle de temps DT comme une succession d'IBOZOO UU dont les IOAWO diffèrent entre eux de quantités constantes

- C'est-à-dire que nous considérons dans un IBOZOO UU les quatre "axes" (OAWOO) (faites attention au véritable concept d'OAWOO) que nous appelons OAWOO UXGIGII car ils représentent le cadre tri-dimensionnel de référence

- Deux IBOZOO UU dont les axes OAXOO T1 et T2 diffèrent par un angle tel qu'il N'EXISTE PAS dans le WAAM un autre IBOZOO UU dont le T est situé entre les deux , définiront le plus petit intervalle de TEMPS. Nous appellerons cet intervalle UIWIIOO (INSTANT)

- Prenons un objet quelconque : un fruit. Même si nous n'avons pas encore développé le concept des sousparticules atomiques, nous avons par contre déjà suggéré dans d'autres documents que chacun des composants atomiques est en réalité un IBOZOO UU. Le fruit sera composé d'eau, d'hydrate de carbone, de protéines et d'autres composants chimiques et organiques. A chaque fois ceux-ci sont constitués de NIIO A (atomes) et ceux-ci par des sousparticules: chacune d'elles est un IBOZOO UU avec ses OAXOO (axes) orientés d'une manière particulière.

- Le physicien dira : NON, ses électrons varieront de position au sein des orbites (ndt "orbitales"). Mais si nous lui demandons maintenant si ces électrons, qui ont une position différente, sont les mêmes qu'auparavant ; il répondra peut-être : Oui. Mais c'est une erreur : il s'est produit un saut de l'IBOZOO UU qui avant représentait l'électron E1 de l'orbital O1 de l'atome A1 et ce n'est plus le même.

- Dans le dessin, la seconde lampe ne s'est pas encore éteinte que commence à s'allumer la suivante. (S59-f31) ; l'électron Eb de la seconde lampe de notre exemple, qui n'était qu'un IBOZOO UU , devient un instant après l'électron Ec de la troisième .

- Si on considère le Waam comme l'intégration de tous les IBOZOO UU "passés, présents et futurs", ce que nous nous appelons "Moi, maintenant" nous pouvons le représenter par un plan sur l'image

- Si MOI ; je me trouve en un "point" P représenté par un IBOZOO UU avec son Tp (OAXOO) orienté verticalement, que se passera-t-il demain ? "JE" serai en T'p (un autre IBOZOO UU) que j'appellerai futur.

- En disant MOI, nous ne nous référons pas à un OEMII (Personne) composé de trillions d'IBOZOO UU, mais à une sousparticule élémentaire de mon organisme : un proton par exemple. Vous pouvez observer que le physicien de la Terre Einstein a conçu un univers qui d'une certaine manière n'est pas tellement différent de celui que nous sommes en train de vous décrire. Vous devez seulement remplacer le "CONTINUUM ESPACE-TEMPS " par " ensemble discret (discontinu) d' IBOZOO UU ". De plus Einstein était en accord avec nous sur d'autres points essentiels. Mais Einstein ignorait que ce que lui considèrait comme CONSTANTE DE VITESSE DE LA LUMIERE ne l'est seulement que dans un des systèmes de référence possibles..

- Mais ; que se passe-t-il sur le plan de "MOI MAINTENANT" pour un autre point éloigné de moi par une distance d, c'est-à-dire une chaîne d'IBOZOO UU ? Tout simplement que l'orientation de son (OAXOO) Tu (axe du temps) sera différent


Lettre D59-4

- Dans nos rapports précédents nous avons exposé, sous la forme la plus didactique qui nous fut possible, le concept de base de l'IBOZOO UU

- L'OAWOO, d'autre part, N'EST PAS UNE CONVENTION : ce n'est pas un simple paramètre, une manière arbitraire de représenter un IBOZOO UU (tel que peut l'être, par exemple, le nombre leptonique inventé par les physiciens de la Terre).

- si vous essayez d'appliquer vos propres schémas mentaux impliqués par l'orthodoxie de la logique formelle, bien que nous vous apportions tout le formalisme scientifique de notre théorie, il vous sera impossible d'assimiler ces concepts ; c'est la raison évidente pour laquelle, dans notre exposé, nous essayons de faciliter par des comparaisons grossières la compréhension des IBOZOO UU.

- Il faudra beaucoup d'efforts à cet OEMII pour imaginer un IBOZOO UU qui ne peut se définir par les trois coordonnées qui définissent le point dans un espace euclidien. Vous verrez alors qu'il sera très difficile en plus d'imaginer que ceci n'a pas de masse et qu'on ne peut lui assigner une quantité de mouvement, qu'il n'a pas d'énergie en lui, ni de charge électrique, puisque de tels concepts (MASSE, ÉNERGIE et CHARGE) sont des élaborations mentales associées à une orientation particulière de tels éléments. Une telle " ENTITÉ ", un expert en logique d'OYAAGAA le définirait peut-être comme le non-A (A) de la logique divalente (c'est-à-dire comme CE QUI N'EXISTE PAS).

- Mais, l'IBOZOO UU n'est pas un simple postulat mathématique, une entéléchie composée par de bizarres concepts "d'axes " (qui finalement ne sont pas des AXES) à l'aide duquel on expose une nouvelle hypothèse de conception physico-cosmologique.

- Au contraire, nous avons confirmé empiriquement la validité de cette conception. Nous savons que l'IBOZOO UU EXISTE RÉELLEMENT, et nous reconnaissons seulement qu'ignorant les autres aspects de telles entités nous sommes loin de parvenir à la moitié de la VÉRITÉ COSMOLOGIQUE.

- Notre conception diffère énormément de cette image formelle. L'ÉLECTRON EN LUI-MÊME N'EXISTE PAS (tout comme on ne peut pas dire avec certitude qu'un ÉCLAIR ou un SCINTILLEMENT existe dans le pétard). Oui, il existe une chaîne d'IBOZOO UU inaccessible à nos sens ou à nos appareils de mesure à cause de l'orientation particulière de leurs OAWOO ("AXES") : comme, pour les yeux d'un observateur lointain, seraient inaccessibles les cartouches de carton emplies de poudre.

- Non seulement l' Énergie est quantifiée (sur ce sujet les physiciens terrestres ne se sont pas trompés) mais la GRANDEUR "DISTANCE" l'est aussi. Il n'est pas possible de distinguer une " quantité sensée " de dimension inférieure à 12 -13 cm (relation angulaire entre deux IBOZOO UU "CONNECTÉS" (LIÉS) . Précisément une PARTICULE SOUSATOMIQUE a comme base un IBOZOO UU et un autre CONNECTÉ (Nous employons le mot "CONNECTÉ" car nous n'en trouvons pas d'autre plus adapté dans votre langage. Nous croyons que le mot "ADJACENT" suggérerait une localisation de l'IBOZOO UU et nous vous avons déjà dit qu'un IBOZOO UU existe mais ne peut être POSITIONNÉ.)..

- Nous allons essayer de représenter un AYUU (RÉSEAU) d'IBOZOO UU dans un plan idéal de manière telle qu'aucun IBOZOO UU n'oriente l'un de ses OAWOO ("AXES") qui le composent perpendiculairement au Plan Fictif que nous avons tracé.


Lettre D60

- Quand l'espace se "COURBE", ou exprimé d'une manière plus fidèle : quand les composants de l'Espace que nous nommons IBOZOO UU orientent leurs "ANGLES" dans une direction distincte de celle qui est habituelle dans un environnement du WAAM (UNIVERS), vous pourrez considérer que la courbure s'est effectuée, quoique l'expression "Orienter ses Angles" serait très confuse pour un technicien terrestre, mais nous ne trouvons pas d'autres termes plus spécifiques dans votre langage.

- OAWOOLEIDAA est un terme scientifique intraduisible qui décrit le phénomène technique dans lequel les particules subatomiques IBOZOO UU du vaisseau et ses membres d'équipage permutent leur orientation, ce qui suppose un changement de système tridimensionnel de référence, par rapport à un autre de référence, c'est à dire: un changement de dimension.


Lettre D62
- Les croix sont des IBOZOO (points) de référence qui dans l'original sont signalés avec un chiffre
Lettre D63
- A ce moment là notre technologie commençait à initier les premiers balbutiements (après la sensationnelle découverte qui nous permit d'inverser l'orientation des IBOZOO UU) en ce qui concerne les voyages galactiques à de grandes distances.


Lettre D66

- Un de ces appareils se nomme IBOTZOOIXINAA. Un faisceau lumineux parcourt un tracé en AUAIIAUDOO (SPIRALE) dans lequel le son s'inscrit par un procédé optique.

- L'idée que nous allons vous présenter est inspirée de nos très anciens IBOTZOOIXINAA dont un élément essentiel ressemble vaguement aux actuels rayons cathodiques utilisés par vous.

- La condition indispensable ( vous pouvez le supposer), est que le spot (IBOZOO) sur l'écran fluorescent doit être du plus petit possible, annulant ainsi tout effet secondaire de radiation.

- L'IBOZOO (spot ou POINT) doit être de diamètre constant. Seule son intensité pourra varier entre zéro et la valeur limite.

- Dans ces conditions, l'IBOZOO (spot) décrira un tracé parfaitement circulaire

Ceci signifie que l' IBOZOO (spot ou point) maintiendra un régime constant rigoureux
Lettre D68
- Une pression de 16 millions d'atmosphère (15 445 680 atmosphères), appelée par nous AADAGIOOU (pouvant se traduire par PRESSION CRITIQUE), inverse simultanément toutes les subparticules atomiques (IBOZOO UU) . La masse se transforme INTÉGRALEMENT EN ÉNERGIE.


Lettre D69-1

- Vous comprendrez Monsieur &&&&&&&&& qu'on ne peut vous offrir une description complète ou exhaustive de sa constitution structurelle, du système de propulsion, de la technique de l'inversion de l' IBOZOO UU , des systèmes de contrôle, etc,.

- IBOZOOAIDAA : équipement central de contrôle pour l'inversion des IBOZOO UU.

- OAWOOLEIBOZOO (inversion dans un autre système tridimensionnel)


Lettre D69-2

- IBOZOOAIDAA (inversion des particules)

- Toute particule subatomique ou "quanton" énergétique (IBOZOO UU) située à l'intérieur de cette enceinte peut être inversée dans un autre système tridimensionnel.

- Cette transformation instantanée que nous appelons OAWOOLEAIDAA est provoquée par le même équipement IBOZOO AIDAA (image 1 - 8) qui inverse simultanément les "axes" orientés de tous les IBOZOO UU y compris ceux de sa propre structure.
Lettre D69-3

- Réseau très dense appelé NOURAXAA. Il est connecté avec l'IBOZOOAIDA, équipement inverseur de particules.

- Nous savons aussi qu’un quelconque corpuscule atomique (neutron, proton, méson K, etc.) est en réalité une projection différente dans un cadre tridimensionnel, d’une même entité mathématique-vraie que nous appellons IBOZOO UU [au point que nous accordons dans le WAAM (univers) l’attribut de vrai ou d’existant au seul IBOZOO UU]

- Vous pouvez vous imaginer l’IBOZOO UU par une image didactique, comme un "faisceau" ou "paquet" d’ "axes idéaux" dont les différentes orientations poly-directives donneraient lieu à ce qu’un physicien interprète ce "faisceau" ou "fagot" (ou "hérisson") aux multiples pointes orientées, certaines fois comme un quantum, et d’autres fois comme une masse, un lepton ou un électron. Ces derniers en tant que masse, charge électrique, moment orbital, etc, représentent en réalité les différentes orientations axiales de l’IBOZOO UU de la même manière que les différents tons chromatiques ont comme base une fréquence différente dans le spectre électromagnétique.

- Mais nous pouvons forcer la désorientation des " axes " de l’IBOZOO UU (inversion absolue) d’une manière telle qu’un physicien observateur verrait, surpris, que le proton semble s'être ANNIHILÉ sans libération d’ÉNERGIE.

- les Hypothèses formulées par quelques TERRESTRES sur l'actuelle CRÉATION DE LA MATIÈRE DANS L'UNIVERS se basent en réalité sur le fait qu’effectivement des ensembles d’IBOZOO UU s’inversent totalement dans notre cadre tridimensionnel, devenant observables par ceux qui y vivent.
Lettre D69-4

- Sa configuration comme volume modèle est maximale pour la construction d'un vaisseau qui soit capable d'inverser ses IBOZOO YUU pour voyager dans un autre cadre tridimensionnel.

- Dans les images, nous avons représenté sept structures, en supposant une masse identique pour toutes (pour que l'énergie d'inversion des IBOZOO UU soit équivalente). Voyez cependant comment la puissance mise en jeu à chaque instant durant l'intervalle Δt qui précède T0 (inversion des IBOZOO UU) varie pour arriver à atteindre une valeur démesurée par rapport à d'autres modèles dans le cas du cylindre. (pour que l'énergie d'inversion des IBOZOO UU soit équivalente).

- (inversion des IBOZOO UU )


Lettre D69-5

- Cette pseudo-disparition peut avoir deux causes : comme je vous l'ai dit dans les pages précédentes, à l'instant (OWOALEAIDA) où tous les IBOZOO UU correspondant à l'enceinte délimitée par la ITOOAA changent "d'axes " (OAWOO) dans le cadre tridimensionnel où se trouve placé l'observateur,

- Ce n'est pas qu'une telle masse soit " annihilée", car le substrat de cette masse est composé par les IBOZOO UU ou autrement dit la masse s'interprète comme un PLISSEMENT DE LA CHAINE DES IBOZOO UU.


Lettre D78
- Nous OEMII "créons" le WAAM en pensant à lui, le Cosmos se présente à nous avec une configuration d'IBOZOO-UU (voir plus loin le concept physique du WAAM). Sans doute ces IBOZOO-UU existent en tant que reflet spéculatif de QUELQUE-CHOSE-QUI-N'ÉTAIT-PAS-IBOZOO avant que nous le pensions et, comme (penser c'est ÊTRE), avant que nous, les OEMII, n'existions.
Lettre D80
- Tous ces termes ne peuvent être mesurées analytiquement et insérés dans le cadre de la réalité objective avec des concepts tels que GOODAA (état liquide de la matière), IBOSOO UU (voir le paragraphe consacré à la structure du WAAM) ou IBON-EE (radiations de très haute fréquence).
Lettre D102-1
- De plus l'UAA distingue nettement entre l'OEMII physique, bénéficiant des droits inhérents à l'IBOZOO (dit du point ou nœud d'un réseau), du réseau social de l'être ou entité ESEE OOA (CONSCIENCE DE L'INDIVIDU), puisque les deux dans la pratique peuvent entrer en conflit ou en collision avec préjudice mutuel. Ce sont des aspects de caractère juridique inconnus de vous.


Lettre D105-1

- Et la confusion pour vous se manifestera encore plus, si nous assurons en utilisant notre logique qui considère comme NON EXISTANT ce dont la chaîne ontique ne comporte pas d'IBOZOO UU (essence du réel, du dimensionnel et par conséquent constatable par des moyens physiques), et si nous assurons - nous répétons - que le BUAUAA N'EXISTE PAS.

- Les ENTITÉS (Ndt: "seres") " EXISTANTES ", dont l'essence est définie par IBOZOO UU, tels une roche, un virus, une étoile, ou le flux du temps et qui, par conséquent, permettent une voie empirique d'analyse, alors nous les définissons comme Existants: Pour nous, la distance entre deux points ou un intervalle de temps a la même nature ontologique qu'un cristal de sulfure d'antimoine ou un neurone. D'autre part nous ne voyons pas en quoi pourraient se différencier entre eux les concepts énoncés si ce n'est en ce qui concerne leur complexité comme chaîne d' IBOZOO UU, et dans le contenu de l'information que de telles structures possèdent. Indubitablement la distance entre deux astres solides est matérialisée par un RESEAU d'IBOZOO UU, nous ne concevons pas la ligne droite comme une abstraction purement mathématique sans sa sous-base d'IBOZOO UU, car une telle entéléchie n'est pas contenue dans une gnoséologie d'UMMO

- Mais c'est qu'aussi un intervalle entre deux " instants " (nous utilisons ici le concept d'instant pour faciliter notre exposé mais il n'a pas de réalité chez nous) possède une structure d' IBOZOO UU..

- À l'inverse : à nombre égal d'IBOZOO UU impliqués, un volume de sulfure d'antimoine possède une structure complexe qui impliquera un plus grand degré d'information.

- Nous préférons appeler les premiers (Ndt: les êtres vivants) d'ENTROPICONÉGATIFS ou NÉGUENTROPIQUE et les seconds (Ndt: entités non vivantes), ENTOPICOPOSITIFS (AAIODII EXUEE et AAIODII YOOWAAA respectivement) car pour nous un ÊTRE VIVANT est un RÉSEAU SOCIOIBOZOO capable d'enrichir son contenu d'INFORMATION "relativement à sa masse", se structurant au cours du temps vers plus de complexité. Et pourquoi est-ce ainsi ? Simplement parce que les IBOZOO UU qui forment la chaîne du TEMPS s'incorporent positivement à sa structure antérieure, en changeant leurs axes et en se permutant en quantités discrètes de volume et de masse.

- Pour les êtres vivants l'écoulement du TEMPS ne signifie pas autre chose qu'une "conversion" d'un réseau d'IBOZOO UU potentiellement liés à eux (Ndt: aux êtres ), comme GRANDEUR TEMPS en autres GRANDEURS (telles que CHAMP GRAVITATIONNEL, CHAMP MAGNÉTIQUE, CHAMP ÉLECTROSTATIQUE, LONGUEUR et MASSE)

- Ce que les physiciens de la TERRE ont déjà observé quand ils définissent les lois de la thermodynamique et formulent des concepts tels que L'ENTROPIE ( variations de chaleur par rapport à la température) et DÉGRADATION THERMIQUE DE L'UNIVERS ont une signification un peu différente pour nous. Les entités (Ndt: "seres") non vivantes se caractérisent parce que leur propre RÉSEAU d'IBOZOO UU subit un lent processus de " rotation " dans ses " AXES ". Les chaînes d'IBOZOO UU qui antérieurement possédaient des caractéristiques de masse se dégradent d'abord en énergie avec une longueur d'onde croissante et finalement en TEMPS

- Les cartes représentent les IBOZOO UU.

- Peut-être l'exemple aurait-il été plus parlant en substituant, aux cartes, des polyèdres à faces multiples qui représenteraient mieux des IBOZOO UU, mais ce modèle aurait perdu de sa simplicité d'explication .
Lettre D105-2

- Dit d'une autre manière : l'intervalle de temps, représenté par une chaîne d'IBOZOO UU, inaccessible par les instruments de l'OEMII scientifique, subit une rotation de ses axes et en vient à se convertir en une augmentation d'information qui enrichit le système biologique "néguentropique" (réseau des êtres vivants).

- L'information codifiée dans les IBOZOO UU qui forment la masse neuronale peut disparaître par la dégradation de la structure physiologique qui la soustend (mort physique de l'OEMII), mais c'est que simultanément se produit un processus complexe de triplication dans le stockage de l'information:

- Le résultat est un effet de résonance entre un réseau d'atomes d'hélium et le réseau de krypton cité, et l'altération qui s'ensuit des états quantiques des deux réseaux d' IBOZOO UU (nous autres nous concevons les atomes comme des réseaux d'IBOZOO UU).

- Une infinité de cosmos coexistent pour un hypothétique observateur qui pourrait observer le RÉSEAU d'IBOZOO UU qui constitue l'AIOYAA (dans notre logique: les Entités (Ndt: "Seres") qui existent avec des dimensions) depuis diverses perspectives.

- Observez que nous nous définissons l'intervalle de TEMPS (NON PHYSIQUE) comme une grandeur discrète définie par deux IBOZOO UU; De sorte qu'il n'y a pas de sens métaphysique de faire référence à un intervalle de temps nul, comme il serait absurde de faire référence à une distance nulle. Puisque dans l'un ou l'autre cas, les intervalles minimums de temps et d'espace sont des quantités définies, quand on les évalue avec un étalon, comme non nulles.

- Et cependant (contradiction insurmontable avec les bases logiques binaires ) il existe un UWAAMM dans lequel la vitesse de la lumière, en l'absence de perturbation de masse, sera infinie. Dans ce cosmos tout ce réseau d'IBOZOO UU s'est réduit à un seul IBOZOO UU, autre absurdité apparente si nous le transposons à notre cadre tridimensionnel (dans lequel un seul IBOZOO UU isolé n'a pas de signification physique).

- Et cependant ce UAAMM, analysé d'une façon simpliste, paraîtrait d'une simplicité déconcertante. Que peut représenter un seul IBOZOO UU isolé ? Il possède une importante transcendantale pour nous les OEMII de différentes provenances galactiques.

- Qu'en est-il du réseau d'IBOZOO UU qui composerait le UAAMM-UAAMM ? Pour le visiteur utopique de ce cosmos: une telle structure s'est-elle désintégrée ? Non: simplement cet IBOZOO UU est l'image de tout le RÉSEAU (constatable dans le reste du COSMOS).


Lettre D112
- Pour nous le temps tel que vous le connaissez n'existe pas. C'est nécessairement un flux d'information croissante qui s'enrichit sans cesse et qui pourra en même temps être quantifié en le reliant à notre concept d'IBOZOO OUUU.


Lettre D117

- Nous appelons IBOOSOOUU des entités dont la séquence reliée entre elles par des rotations angulaires distinctes, peuvent présenter des caractéristiques énergétiques de masse ou d'espace, dépendant des rotations correspondant aux éléments de cette séquence.

- Vous ne connaissez pas nos modèles physiques de l'univers basés sur les IBOSOOUU, mais quand vous arriverez à les connaître, ,de telles transformations du plasma seront un corollaire de plus à partir des dits schémas.


Lettre D118
- Nous pourrions vous offrir la clé pour l'obtention d'une énergie propre par fusion nucléaire, vous offrir un modèle primitif du système (intraduisible) que nous appelons IBOZZOOAEWEEA qui permet de reconvertir un intense faisceau de neutrons Pi obtenu de façon très simple dans un grand flux énergétique.
Lettre D357-2

- L'IBOZSOO UHU est une entité inconnue de vous. Elle ne possède en elle-même ni masse, ni charge électrique, ni moment, ni couleur, etc. Cela n'a pas de sens d'isoler un I.U. puisque sa réalité physique exige au moins une paire d'I.U.. Nous pouvons vous révéler que l'I.U. peut se présenter sous forme de neutrino, d'électron, "de composant du proton", de proton, de quanton de lumière ou de quanton de temps, selon que ses "axes" sont orientés d'une façon ou d'une autre.

- Deux de ces plans ou Waam (univers) nous sont inaccessibles physiquement. Ceci veut dire qu'aucune civilisation, aussi avancée soit-elle, ne pourrait les visiter avec ses UUAUUA (nefs d'exploration). L'un d'eux (unique dans la famille des faisceaux tridimensionnels) "est dépourvu" d'anticosmos (il est son propre anticosmos), est dépourvu de masse (imaginaire et réelle). Toutes ses particules sont annulées, c'est-à-dire : son réseau d'Ibozsoo UUHU est un réseau statique qui ne constitue ni temps, ni longueur, ni masse, ni moment, etc.., au point que parler de la vitesse d'un mobile en son sein n'a pas de sens.

- Le Buawuaa (ÂME) n'est pas capable de traiter des données, de penser, d'élaborer de l'information, mais uniquement de CONSERVER, d'engrammer. (Greffée dans un WAAM sans "dimensions"). Un réseau d'IBOZSOO UHUU "gèle" l'information intellectuelle et émotionnelle qui vient de l'encéphale et du B.B..

- L'Univers qui héberge l'Âme (vous préféreriez peut-être le dénommer "plan") est singulier. Sa masse est nulle, ses éléments : statiques. Ici la lumière n'aurait pas de vitesse (Il n'y a que des Iboszoo uhu).

- Dans le WAAM tridimensionnel dans lequel nous vivons, les "choses" sont constituées d'IBOZSOO UHUU (I.U.). Une ronce de la Terre ou un IXIISII (animal volant de Ummo) ne sont rien d'autre que des réseaux d'I.U.. Mais, nous pourrions croire que de tels I.U. , dans leur réalité extérieure, sont situés dans le même ordre que les points de l'image que capte notre neurencéphale. Il n'en est pas ainsi. Nous captons des angles définis par des I.U. complémentaires.

- Les canaux OAWOO NIUASSOO relient deux "plans" distincts de l'Univers. L'un d'eux est constitué d'un faisceau de dimensions spatiotemporelles composé d'éléments IBOZSO UU (Particules subatomiques) ; les animaux que nous voyons, les faisceaux de lumière, les champs électromagnétiques, la force gravitationnelle ou les interactions entre particules nucléaires, en font partie.

- Mais, L'ARBRE-QUE-NOUS-VOYONS (Note 8)ou percevons, n'a rien à voir avec l'ensemble structuré d'"iboszoo uu" (particules) qui EXISTE-EN-DEHORS-DE-NOUS.

- Il n'est pas possible de voyager jusqu'à lui. Sa masse globale est infinie. S'il n'y avait pas l'énergie quasi infinie apportées par les rares collisions de masses de signes différents, les mutuelles attractions gravitationnelles dans ce WAAM également en expansion, l'auraient fait se condenser de manière permanente en un noyau ponctuel et dense de "Ibozsoo uhu".

- Un réseau d'IBOZSOO UHUU agit comme une valve entre B. (l'ÂME) située dans le WAAM et le B.B. inséré dans le WAAM , permettant une "intégration" quasi absolue entre les deux entités.

- WAAM de masse nulle, qui contient les divers esprits des êtres humains (un réseau d'Ibozsoo uuhu).


Lettre D539
- Un réseau de IBOZSOO UHUU peut se conformer comme particules atomiques, comme Temps, comme espace, mais aussi comme simple substrat de l’information capable de l’engrammer.
Lettre D541

- Quand l’humain "naît", c’est à dire: non à l’instant de la Parturition, mais quand les deux gamètes féminin et masculin fondent leur charge génétique se développe dans un Univers lointain une gigantesque cellule d’IBOZSOO UHUU (en réalité un réseau complexe de ces particules, formé par de grandes chaînes de relations angulaires).

- En principe, nous savons que tout organisme vivant, une algue, une bactérie ou une girafe de la Terre, quand il se génère, dispose d'un BUUAUUA (âme individuelle) (B.) dans ce « cosmos lointain ». Cette âme est stérile. Son réseau de IBOZSOO UHUU n'est pas capable de codifier une quelconque information car il n’y a pas de lien qui l’attache à l’organisme qui est né sur un astre froid.

- l'émission est neutrinique mais subit une transformation dans ses composants IBOZSOO UHUU se transformant alors en quantum photoniques de haute énergie.


Lettre D731

- La mort de ce Cosmos (Pour ceux-ci, nous pouvons parler de trois morts : la phase de rayon infini qui s'étend sur un Temps infini) (on ne peut donc parler de naissance comme celle d'une paire d ' IBOZSOO UUHU (INSTANT).

- Arrivé à cet instant, tout l'Univers est réduit à un réseau d'IBOZSOO UHU dont tous ses composants sont orientés à angle nul (rayon zéro) qui, si nous "pouvions le percevoir", nous semblerait un point avec une densité de masse infinie (Ceci, vos frères cosmologistes de la Terre l'ont bien compris et c'est totalement certain).

- Notre anti-cosmos nous est bien connu. Il est constitué de masse d'antimatière. Si nos UEWUA (nefs) n'invertissaient pas leurs IBOZSOO UHU dans le sens (-M), elles pourraient se désintégrer par un impact avec n'importe quelle quantité de gaz ou de poussière cosmique en libérant une immense quantité d'énergie.

- Nous ne pouvons percevoir avec nos instruments la Masse imaginaire qui est de deux types: + √ - M et - √ - M. Nous détectons seulement une radiation secondaire produite par les paires d'IBOZSOO UHU qui conforment cette classe de masse

- Le WAAM B (dans la famille des univers existants) est un réseau d'IBOZSOO UHU qui est dépourvu de singularités ou de plissements.

- Cependant (bien que cela paraisse paradoxal) son réseau d'IBOZSOO UHU est capable d'engrammer de l'information.

- Le plus surprenant est que chacune de ces cellules (réseaux purs d'IBOZSOOUHU) est un ESPRIT, une ÂME comme vous diriez (nous les représentons par le symbole [S731-s3] )

- Chaque âme établit une correspondance biunivoque avec un réseau d'IBOZSOO UHUU, situé en n'importe quel point du WAAM.WAAM (exceptés les deux Univers limites) qui ont cette caractéristique que nous allons citer :

- Nous définissons un AIUUBAHAYII comme un réseau d'Ibozsoo UHU, capable de s'autoreproduire et d'enrichir son information interne au niveau biochimique et aux dépens de l'information extérieure. Ceci est notre définition d'un ORGANISME VIVANT.

- Mais le milieu ambiant est hostile. Le réseau d' " Ibozsoo uhu" externe lui apporte des données (information) qui lui permettent d'enrichir (s'il a une complexité suffisante) son information interne, mais cet environnement l'agresse, il lui est étranger, il tend à le détruire s'il manque de défenses suffisantes. C'est ce que vous appelez l'AGRESSION DU MILIEU.

- Les nœuds IBOZSOO OAO représentent les divergences possibles par mutation. Les phylums qui s'écartent de la morphologie de l'OEMMII finissent par disparaître, puisque le "destin final" de cette arborescence de phylums est l'OEMII.

- Mais la conception globale de cette structure est plus complexe. Le cadre réel est pentadimensionnel. Un réseau de ibozsoo uhu pourrait se concevoir dans l'hyper-espace des trois dimensions plus le Temps, plus OAWOO (dimension orientée des I.U.), comme de véritables "membranes" (XOODII) qui unirait entre eux les "nodules " cités.

- Une pression critique de valeur supérieure à quinze millions d'atmosphères en synchronisme avec un champ magnétique intense OXAAIUYU provoque un LEEIIYO (changement d'axes des I.U.), ce qui explique la OAUOOLEIBOZOO (Inversion corpusculaire qui permet à nos nefs de voyager par l'intermédiaire d'un autre WAAM).

- L'OEMII, comme n'importe quel être vivant, est un réseau "d'ibozsoo uhu" spatiotemporel et néguentropique.

- L'information de notre esprit est transférée également à la psyché . Là-bas, elle est enregistrée sur des réseaux filamenteux d'IBOZSOO UHU. C'est à dire sur des chaînes d'IBOZSOO UHU. De même cette "structure filaire" apparaît sur la séquence d'I.U. qui interagit avec nous, nous dirige. Chacune de ces chaînes d'I.U. est composée d'une infinité (au sens physique) d'angles qui codent l'information.

- Il existe, comme vous pouvez le voir sur le graphique, une correspondance biunivoque entre les instants de l'axe du temps [le temps est unifié en tant que discret (NdT: composé d'éléments séparés)] et les IBOZSOO UHUU de la psyché . Le temps dans l'Univers est formé d'une succession discrète de QUANTONS TEMPORELS Δt, dont chacun est en relation avec la paire d'I.U. qui code les instructions que l'âme envoie.

- Que WOA se réalise ainsi lui-même en engendrant le WAAM-WAAM (Ummowoa a dit le Cosmos et l'Anticosmos). WOA et le WAAM-WAAM coexistent dans l'éternité, nous ne pensons pas que Dieu (générateur) soit "avant" ou "après" l'UNIVERS (polynucléaire; comme le dit Ummowoa de façon cryptée). (Parfois dans certains TAAU l'homme divin parle d'Univers-Antiunivers, d'autre fois il parle d'IBOZSOOAOWAAM (UNIVERS POLYPONCTUEL ou POLYNUCLÉAIRE), cette dernière acception resta une énigme jusqu'à ce que les scientifiques découvrent le WAAM-WAAM.

- I.U. = IBOZSOO UHUU (Sous particules élémentaires)

- La masse "imaginaire" ± √ - m ne signifie pas (comme le savent vos frères mathématiciens) qu'il s'agit de MASSE "mythique" ou "idéalisée". Au contraire son existence est BIEN "réelle", c'est seulement que vous ne pouvez pas la toucher ni la sentir puisqu'elle ne se trouve pas dans le cadre tridimensionnel que vous percevez. Une propriété de cette masse est qu'elle peut se déplacer à des vitesses supérieures à celles d'un photon. La masse imaginaire est un réseau singulier d'I.U. (Ce n'est qu'en connaissant la théorie des IBOOZSOO-UHUU que vous pourriez comprendre sa fonction d'interrelation entre les Univers.)

- Le réseau d'ibozsoo Uhu agglutine ensemble les Cosmos, il agit comme courroie de transmission d'énergie entre eux.


Lettre D792-1

- Ce pôle ou matrice cosmique d'information rendra possible par transfert génétique toute la configuration des univers multiples. Sans son existence, le cosmos serait comme un gigantesque cristal de configuration isotrope, amorphe, dépourvu de configurations ou singularités et donc dépourvu d'information. (Le terme cristal, nous l'utilisons non pas comme synonyme d'architecture géométrique d'atomes ordonnés, corps qui ne serait pas isotrope, mais pour désigner une chaîne infinie d'IBOZSOO-UHU en complet désordre, dans lequel la transmission de la lumière n'est pas possible et l'entropie infinie).

- B.B., en ce cas, suivant des lois de caractère cybernétique, annulerait par effet frontière la configuration de cet organisme dans son propre Univers d'origine, dissolvant son réseau d'IBOZSOO UHU massique et le transformant en un autre réseau énergétique dans le sein d'un autre Univers, bien que la somme d'information traitée par ce dernier ne sera pas perdue. C'est cet aspect que nous développerons plus loin.

- Il s'agit de lois physiques et biologiques, dont beaucoup vous sont familières, et dont l'application s'étend à tout le WAAM-WAAM. Elles se réduisent à un cadre très restreint de lois qui dynamisent le réseau universel d'IBOZSOO UHU. Naturellement, ces lois sont inviolables.

- N'existeront plus dans "notre" futur les configurations de masse ou "tourbillons" : vortex énergétiques (ondes confinées). Seule existera une distribution isotrope de radiations à un très bas niveau d'énergie, produit d'une mise en phase des trains d'onde que supposent ces structures d'IBOZSOO UHU, engendrées par WOA à travers le WAAM BB

- Maintenant vous comprendrez le rôle que tiennent les UAA. Il s'agit de modèles idéaux de conduite. Des modèles qui ne sont ni interactifs ni conditionnant comme les EEWAOO. Ce sont des lois non imposées aux réseaux d'IBOZSOO UHU, seulement compréhensibles pour un réseau neuronal qui a atteint le degré de conscience. (cerveau de l'OEMMII). Il ne s'agit pas de lois imposées.

- Nous appelons effet LEIYOO WAAM, un ensemble de phénomènes cosmologiques qui se manifestent dans ce que nous appelons XOODI WAAM. Ce mot exprime le concept de "membrane" ou frontière entre deux Univers (Comprenez par là, non pas la notion de proximité topologique ou géométrique, mais la "structure" qui rend possible le transfert d'IBOZSOO UHU)

- Nous disons que c'est une image grossière, parce que le véritable LEIYOO WAAM est un phénomène de haute complexité qui implique la transformation d'un réseau d'ibozsoo uhu (entités élémentaires qui constituent la base de n'importe quel quantum de la nature) constitués en masse, en photons. C'est à dire : imaginez que sur la table vous aviez un petit cube de plomb. Si WAAMB. B.B , à travers un train d'ondes stationnaires, stimule la masse imaginaire des Univers "adjacents", il se produit un effet de résonance spécifique qui affecte un train de masses imaginaires dans une chaîne de Cosmos.

- Cette séquence d'oscillations dans la masse  -m atteindrait notre Univers et en son sein, le point de l'astre froid où se situe notre cube de Plomb. La résonance avec le réseau d'IBOZSOO UHU qui intègre sa masse est telle, que se produirait alors le LEIYOO WAAM (effet-frontière).

- Où sera allé se placer ce cube métallique ? La masse globale de notre Univers aura été réduite dans les mêmes proportions, mais l'énergie globale de l'Univers adjacent, aura été augmenté de l'équivalent énergétique de cette même masse, car en cet Univers il apparaîtra, en forme de réseau d'IBODSOO UHU formé de photons d'une fréquence qui sera fonction de l'énergie cinétique qu'ont les molécules du réseau cristallin du plomb, à l'instant de la mutation (c'est à dire, de sa température).

- ANESIIBIAEOO, est un effet-frontière beaucoup plus complexe. La chaîne d'IBOZSOO UHU (qui, d'abord conformait le cerveau dans un quatrième stade de l'organisme OEMMIIWOA), se transforme d'abord dans l'Univers adjacent, en une chaîne d'IBOZSOO UHU porteuse, non seulement de l'information qui engrange la mémoire de cet individu, mais son stockage dans le subconscient procédant de WOA (UAA), plus celle qui se rapporte à la structure compliquée du système neuro-cérébral.

- Ce pôle ou matrice cosmique d'information rendra possible par transfert génétique toute la configuration des univers multiples. Sans son existence, le cosmos serait comme un gigantesque cristal de configuration isotrope, amorphe, dépourvu de configurations ou singularités et donc dépourvu d'information. (Le terme cristal, nous l'utilisons non pas comme synonyme d'architecture géométrique d'atomes ordonnés, corps qui ne serait pas isotrope, mais pour désigner une chaîne infinie d'IBOZSOO-UHU en complet désordre, dans lequel la transmission de la lumière n'est pas possible et l'entropie infinie).


Lettre D1378
- En d'autres occasions nous avons insisté sur la famille de raisons qui nous empêchent de le faire. Observez que nos rapport sont toujours didactiques. Quand nous parlons d'IBODSOO UU ou de Multicosmos jamais nous ne vous offrons un modèle mathématique de celui-ci ni la manière d'isoler ou de mesurer les paramètres qui permettent de le conformer.


Lettre NR-13
- Nous sommes redevables à ces frères d'une accélération de notre développement technologique grâce à leurs apports théoriques à notre modèle cosmologique, alors balbutiant, au niveau de la théorie des IBOSZOO OU et de la structure décadimensionnelle du WAAM-WAAM. Grâce à eux nous avons pu maîtriser le processus d'inversion de l'orientation des axes des IBOSZOO OU (OAWOLEIIDAA) et ainsi construire nos propres OAWOLEA OUEWA pour explorer notre galaxie et les autres WAAM.


Lettre NR20

- Ainsi, l'élaboration des solutions lors du calcul formel provoque nécessairement des branchements divergents. Chacune de ces divergences doit être explorée jusqu'à son terme de façon à confirmer ou infirmer a posteriori et par déduction logique chacune des voies engendrées par chaque IBOSZOO IOUBOO (point d'incertitude) du réseau de possibilités ainsi développé. Je vous joins à titre illustratif le schéma ci-contre, sans signification propre, comprenant deux de ces points.

- Au cours du raisonnement, tout branchement aboutissant à la déduction de la valeur Ø est disqualifié et réduit (coupé) au niveau du dernier IBOSZOO IOUBOO à partir duquel il fut engendré.

- Chaque IBOSZOO IOUBOO doit être confronté aux observations empiriques pour tenter de privilégier un branchement déductif.

- L'exploration du graphe nodal d'un problème par le calcul formel consiste à obtenir une réduction à l'une des deux tautologies parmi […] qui valident une solution ou à l'une des deux impasses formelles […] qui réfutent alors les hypothèses posées au niveau du dernier IBOSZOO IOUBOO.
Lettre GR1-8
Vous devez savoir maintenant quelque chose que seule une poignée de physiciens parvient à connaître sur OYAGAA et c'est qu'il existe une ceinture de matière/énergie qui entoure la totalité des corps gravitationnels du WAAM, depuis un infime astéroïde jusqu'à une étoile supermassive, et que jusqu'à maintenant Vous, appelez "matière sombre", mais qui est en réalité un énorme faisceau de paires d'IBOZOUU dans un état physique que Vous ignorez (avec une densité/information TENDANT à l'infini), au service de BB., et qui est responsable des effets LEEIIOOWAAM (en incluant celui que nous venons de mentionner).

Interprétations

Manuel R.

Les propositions faites par Manuel R. sur le site Ummo Sciences.

Bénédictus Servant

Quelques travaux de Bénédictus Servant sur une tentative de compréhension des Ibozoo UU sont disponibles sur son blog http://bservant05.blogspot.fr, sous le nom de « nœuds d'axes orientés » (NAO).

Nicolas L.

Il est difficile d'aborder un concept qui dans notre science est encore sujet à de multiples propositions. La théorie des IBOZOO UU est la théorie de l'unification que recherchent nos savants. Nous aimerions tant que vous compreniez la finesse de cette théorie. Elle a le mérite d'être belle et harmonieuse ( notion chère à Kepler), bien qu'elle ne soit pas très fiable.

Quoiqu'en disent les oummites, nous retrouvons dans ce concept la notion de l'ETHER qui fût supplantée par la théorie de la relativité. L'Ether a été inventé pour expliquer les théories quantiques du 19° siècle. Ce milieu a servi pour expliquer entre autre, la propagation des corpuscules, les interactions électromagnétiques etc. mais très vite, les scientifiques ont noté des incohérences entre la définition d'un tel système et les observations réelles. Einstein n'a pas, pour autant, abandonné cette idée de l'Ether dans ses travaux, mais il n'a pas eu le temps d'en définir une trame.

Les IBOZOO UU sont un Ether ou une sorte de matrice sans référentiel qui définit toute l'architecture de l'univers. Les sub-particules ( la matière, les particules élémentaires ) ne sont pas "plongés" dans cette matrice en revanche, cette matrice ( l'ensemble des IBOZOO UU) EST la matière, le champ gravitationnel, les photons, le temps, l'électromagnétisme, la distance... Implicitement, il ne faut pas introduire d'ordre ou d'arrangement d'IBOZOO UU au sein de ce réseau puisqu'ils sont source d'ordre. Comment définir un vulgaire électron avec cette théorie ? .

Les oummites spécifient bien dans leurs textes qu'un IBOZOO UU seul n'a pas de valeur. En effet, toute la logique repose sur une variation d'angle et de transmissions d'informations D'UN IBOZOO UU à un autre. Le premier domino transmet à son voisin une énergie qui le fait chuter, ainsi une ondulation se propage le long de cette chaîne sans fin. L'ondulation n'a pas d'existence intrinsèque, elle n'existe que par le support des dominos. Voilà ce qu'est un électron, une onde / un corpuscule qui résulte de l'information communiquée dans un réseau d' IBOZOO UU liés deux à deux.

Affinons un peu ce concept et essayons de nous imaginer que l'information qui a été communiquée le long de cette chaîne de dominos ( IBOZOO UU ) est la magnitude MASSE. L'ondulation nous apparaît comme une masse ( un électron), cette dernière est bien là, devant nous mais dire qu'elle est élémentaire n'a plus de sens. Maintenant, les oummites nous disent que les IBOZOO UU définissent une dizaine de magnitudes différentes. Nous pouvons les supposer, elles doivent définir l'univers.Cette théorie serait comme définir un ensemble en mathématique, pourvu que les objets qui le composent, répondent à des lois dîtes de stabilité et à des lois de composition. Ces lois mathématiques opèrent sur des objets multidimensionnels ( les IBOZOO UU ) dont les multiples dimensions ( les vecteurs et leurs magnitudes) seraient les principaux systèmes dimensionnels de notre univers ( longueur, force, temps, masse, impulsion, énergie etc. ). Les lois de composition ( qui restent à définir, car évidemment les oummites ne nous les communiquent pas ) répondant aux relations de similitudes de ces systèmes dimensionnels de ces objets, permettraient logiquement de retrouver les invariants physiques ( les lois de stabilité).

A l'heure actuelle, la physique reste obnubilée par ces lois stables, ce sont celles que nous observons. Les lois de composition que nous cherchons permettraient de retrouver ces lois connues et peut être d'en découvrir de nouvelles telle la fameuse onde gravitationnelle. Donc, nous connaissons l'ensemble, une grande variété des objets qui le composent, la nature d'un grand nombre de ces objets et un certain nombre de lois stables. Si nous voulons démontrer ce que les oummites avancent, il ne reste plus qu'à découvrir les lois de compositions qui permettront de retrouver les invariants physiques et mettre en évidences les phénomènes qui nous échappent encore. Mais que font les chercheurs depuis Evariste Gallois ? ! !.

References

  1. D58-5
  2. D792-1
  3. D 731
  4. D 792-1
  5. D 792-1
  6. D 541
  7. D 731
  8. D 792-1
  9. D 731