Libre arbitre

De UMMO WIKI
Révision datée du 17 mai 2019 à 17:10 par MarinaC (discussion | contributions) (+)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le libre arbitre (IGIOI UMYAE) est attribué aux IOGIOEMII (êtres pensants libres). C'est un des attributs fonctionnels de l'âme (BUUAWA). Le BUUAWA est dépositaire du IGIOI UMYAE de l'OEMII et responsable de sa conduite. Le champ de la conscience de l'OEMII (conscience humaine, ESEE OA) et celui de BUUAWA (BUUAWA IMMI) sont distincts et autonomes, même s'ils sont intimement corrélés. (tweet AOIO 343, 18-07-2018).

Tweet AOIO 343
18-07-2018

Nous associons le IGIOI UMYAE à des systèmes autonomes qui font des choix, avec des modèles d'activation transmis par voie neurobiologique BIAMOOXEAA (neuro-organes) de l'OEMII [corps]. Votre cerveau autant que toutes les autres parties du WAAM obéit aux lois fondamentales de la nature. Que ces lois fondamentales autorisent le IGIOI UMYAE est une condition nécessaire pour que le IGIOI UMYAE existe, et ces lois doivent être compatibles avec le domaine de la physique […].

Nous exposons dans les éléments qui suivent nos concepts actuels sur le sujet IGIOI UMYAE. Ils sont scientifiquement argumentés sur UMMO, bien que certaines questions transcendantes sur BUUAWA demeurent inintelligibles à notre science.

[…] Les systèmes autonomes composant le IGIOI UMYAE proviennent de 3 sources : l'OEMII (humain), le BUUAWA (âme) et le BUUAWA BIAEII (âme collective). Chacune de ces entités contribue par son apport informatif distinct à la structure de l'OEBUMAEOEMII (homme-événement) mais c'est BUUAWA qui module les données collectionnées en extrapolant une décision autonome et exerce ainsi le IGIOI UMYAE de l'OEMII qu'il commande.

Il est actuellement impossible aux chercheurs d'OYAGAA [Terre] de définir plus précisément le IGIOI UMYAE tant que les UNNIEYO (neurologues) n'auront pas découvert l'OEMBUUAW (troisième facteur de l'OEMII), une chaîne d'atomes DIIUYAA (de krypton) située dans la zone du sillon hypothalamique. L'OEMBUUAW est la structure connectique du BUUAWOEMII (âme/corps humain).

Libre arbitre et déterminisme

Lettre D33-2
L'OEMII (CORPS PHYSIQUE de l'HOMME) comme entité macrophysique qu'il est, respecte les mêmes lois physiques (toutes sans exception de nature statistique) que n'importe quel corps de la Nature comme peut l'être une roche.

Si vous tombez dans un précipice, le traumatisme (ou les lésions) provoquées dans votre système osseux, dans vos tissus cellulaires etc... est DÉTERMINÉ par des LOIS INFLEXIBLES. Nous disons avec raison que votre corps se comporte avec une finalité DÉTERMINISTE. Aussi DÉTERMINISTE que celle de la roche qui, en tombant, se fragmente en centaines de particules. […] Mais attention : il y a une grande différence entre un OEMII (CORPS HUMAIN) et une roche. Et ce n'est pas précisément la complexité de son organisme car un ordinateur électronique est complexe aussi et il est cependant régi par des lois DÉTERMINISTES.

C'est que dans cette merveille d'organisme que WOA a créé, ce qui est l'OEMIII, ses millions de cellules compliquées, la multitude de ses organes, son réseau neuronal et artériel, ce mécanisme osseux parfait, tout en somme : PEUT ÊTRE CONTRÔLE PAR UN SEUL IBOAYA OU (QUANTUM D'ÉNERGIE) OU PAR UN SEUL ÉLECTRON. Il suffit de stimuler quelques neurones du cortex cérébral avec des tensions de 0,0004 microvolts pour provoquer d'énormes convulsions dans tout l'organisme.

Vous voyez donc comment une particule microphysique, infiniment petite, si petite qu'à son niveau la dimension longueur n'a pas de sens ni de signification, EST CAPABLE DE CONTRÔLER TOUT UN GRAND CORPS. […] De plus, aussi bien les physiciens de la Terre que les cosmologues de UMMO, sont d'accord sur le fait que les Quantums d'énergie (comment vous les appelez) NE SONT PAS RÉGIS PAR DES LOIS PHYSIQUES, C'EST-À-DIRE QUE SE RÉFÉRER À UN DÉTERMINISME DANS LA "CONDUITE" D'UN ÉLECTRON ORBITAL DANS UN ATOME LIBRE (PAR EXEMPLE) N'A PAS DE SENS CAR C'EST LE HASARD QUI INTERVIENT DANS CE CAS.

D'autre part, la conduite de l'homme qui PEUT à son tour et EN FAIT IL SE CONDITIONNE FRÉQUEMMENT au comportement LIBRE de ces QUANTUMS d'énergie, il PEUT ÊTRE, et DE FAIT SERA, LIBRE dans beaucoup de ses ACTES.

Dans les états d'hypnose, sous l'influence d'une invasion infectieuse, quand son système neurocortical est altéré par une affection nerveuse, dans les états de panique, d'inanition etc... il n'y a pas de doute que l'organisme est régi par des lois biologiques ou physiques. Dans ces cas donc: SA CONDUITE EST DÉTERMINÉE et l'homme n'est ni LIBRE ni responsable de ses actes.

Mais dans de nombreux autres cas, le BUUAWA (ÂME) à l'aide d'un élément ou facteur microphysique comme l'un des ATOMES de KRYPTON qui constitue l'OEMBUUAW (TROISIÈME FACTEUR DE L'HOMME) […] peut régir la conduite de l'homme et à ce moment là, celui-ci est responsable devant WOA s'il transgresse ses UAA (LOI MORALE).

[…] Que se passerait-il par exemple si les QUANTUMS d'énergie étaient dominés par des lois rigides et inviolables ? Alors le BUUAWAA (ÂME) serait incapable de les contrôler dans le cas du KRYPTON car ceci supposerait le viol des LOIS PHYSIQUES imposées par WOA (GÉNÉRATEUR ou DIEU). Ainsi, l'âme ne pourrait pas contrôler le corps humain et, logiquement notre conduite serait DÉTERMINÉE par ces lois BIOLOGIQUES. Le libre-arbitre serait alors une fiction une illusion. Mais nous venons de démontrer que cela ne se passait pas ainsi.

Connexion entre l'âme et le corps humain

Tweet AOIO 343
L'OEMBUUAW est la structure connectique du BUUAWOEMII (âme/corps humain).

Effet cortical de résonance (OWEEU OMWAA)

Le DIIUYAA (Krypton) est comme vous le savez un gaz noble. C'est à dire que la dernière couche électronique de ses atomes (que vos chercheurs nomment couche de valence) est saturée de sorte que ces atomes ne coordonnent pas (en principe) de liaison covalente avec d'autres atomes, d'où leur inertie chimique. Mais en pratique, le DIIUYAA est (dans des conditions bien particulières) capable d'entrer en résonance avec le carbone et l'hélium. Les atomes DIIUYAA qui forment le OEMBUUAW ont la particularité de rompre avec leur indéterminisme microphysique et d'interagir par un effet cortical de résonance avec des réseaux d'atomes d'hélium en modifiant leurs états IBOOAYA NUIO (quantiques). Ceux-ci interférant ensuite avec les BIAEMOOXEA (neuro-organes) chargés du processus BIAMOAXII (conversion des messages thermo-modulés en impulsions nerveuses canalisées par des réseaux de neurones). Nous appelons cet effet cortical de résonance le OWEEU OMWAA.

Troisième facteur de l'homme (OEMBUUAW) : 16 atomes de krypton

Le OEMBUUAW est composé de 16 atomes DIIUYAA. Chaque atome est soit AAXOO (émetteur), soit UAXOO (récepteur).

4 atomes AAXOO et 4 atomes UAXOO sont consacrés à la connexion intégrale de BUUAWA,
6 atomes AAXOO et 2 atomes UAXOO sont consacrés à la connexion avec BUUAWA BIAEII.

Les canaux qui "relient" l'OEMII au BUUAWA BIAEII sont appelés OAWOO NIIUAXOO et les canaux qui "relient" l'OEMII à BUUAWA sont appelés OAWOO NIIAAXOO.

[1] L'atome UAXOO IEN (premier récepteur) contrôle le système nerveux somatique de l'OEMII. Le BUUAWA IMMI (champ de la conscience de l’âme) imprime les mouvements électroniques de la couche périphérique de cet atome de krypton qui entre alors en résonance OWEEU OMWAA.

Le ESEE OA (champ de la conscience humaine) est une animation neuro-organique projetée par BUUAWA IMMI et paramétrée par ajustements des facteurs OEMII (organisme), BUAAWA (âme) et BUUAWA BIAEII (conscience collective).

Le champ de la conscience de l'OEMII et celui de BUUAWA sont distincts et autonomes, même s'ils sont intimement corrélés.
Le BUUAWA est dépositaire du IGIOI UMYAE de l'OEMII et responsable de sa conduite.

En parallèle, [2] un atome AAXOO informe également BUUAWA BIAEII de l'activité du système nerveux somatique de l'OEMII. Un [3] deuxième atome DIIUYAA UAXOO (récepteur) informe et influence le système nerveux végétatif de l'OEMII.

Puis viennent [4-5] 2 atomes UAXOO en lien avec la psyché. Le [4] premier crypte des informations provenant de BUUAWA et converties en informations BUUAWAAMIESEE OA (subconscientes) et le [5] second des informations converties en activité psychique consciente incluant OANEAOIYOIYOO (la transmission télépathique).

[6] Un atome AAXOO transfère l'activité psychique consciente incluant OANEAOIYOIYOO vers BUUAWA BIAEII. [7-8] Deux atomes AAXOO émetteurs transcrivent l'ensemble des activités inconscientes psychiques de l'OEMII, l'un vers BUUAWA et un autre vers BUUAWA BIAEII.

Vient ensuite un [9] atome UAXOO correspondant à l'activité psychique consciente de l'ensemble des OEMII tétradimensionnels (canal de réception OANEAOIYOIYOO) issu de BUUAWA BIAEII.

[10-12] Trois atomes AAXOO informent BUUAWA : du canal YAAYODEE (transitant par les organes de mémoire BIEYAEYUEO DOO) pour le premier, du canal YAAIOSU BIIO (qui transmet directement les informations nerveuses) pour le second et des informations concernant l'état du système nerveux végétatif de l'OEMII pour le troisième.

[13-15] Trois atomes AAXOO informent BUUAWA BIAEII de ces mêmes données. [16] Le seizième atome UAXOO transcode et modère divers schémas inconscients communs à tous les OEMII et des formes de messages particularisés pouvant (dans certaines conditions) accéder au niveau de la conscience de l'OEMMI.

Moment de création de OEMBUUAW

Le réseau du gaz krypton OEMBUUAW est formé au moment du UOIWO (caryogamie) chez l'OEMII, c'est à ce moment précis qu'il se connecte à BUUAWA et que se développe conjointement un réseau complexe d'IBOZOO UU structurant une matrice informationnelle dans le WAAM BUUAWA BIAEII où sera stockée et traitée toute l’information concernant l'OEMII dans un secteur du réseau. Nous appelons cette matrice informationnelle BUUALEEXII.

Ainsi le OEBUMAEOEMII dispose en réalité de 3 systèmes autonomes de traitement de l'information :

Son BUUAWA, l'encéphale de son OEMII et son BUUALEEXII dans le BUUAWA BIAEII.

Ces 3 systèmes autonomes sont capables d'engrammation et de gestion de l'information suivant des voies non-commensurables puisque chacun de ces systèmes est intégré dans un WAAM répondant à des propriétés spécifiques.

Le BUUAWA est adimensionnel -tout comme WOA (principe générateur traduisible par Dieu)- C'est donc une réduction anthropomorphique et un non-sens scientifique d'imaginer qu'un BUUAWA puisse être créé au moment de la fécondation.

En réalité les OEMII suscitent la naissance des nouveaux OEMII. Les BUUAWA sont engendrés par WOA et sont indestructibles.

Wikipédia