Réincarnation

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher
Tweet W2 #82
31 janvier 2016

R : Soyez avertis que cette information peut perturber certaines des croyances de vos frères.

Nous savons que plusieurs de vos frères posent des questions légitimes sur la réalité de ce que vous appelez réincarnation. Ce mot contient en soi sa propre confusion en suggérant que l’âme peut migrer dans un autre corps après la mort de l’ancien. Dans ce sens brut, la réincarnation n'existe pas. Quand un nouvel OEMII est formé, quand l'embryon atteint l'étape du gastrula, BOUAWA est uni au corps en formation. Le lien qui relie OEMII à BOUAWA et à BOUAWA BIAEII.. OEMBOOAW est univoque et persiste dans toute la vie entière de l'OEMII. Quand l'OEMII meurt, BOUAWA fusionne dans le BB.

Ceci ne signifie pas que la réincarnation est un mythe et que l'âme d'une personne décédée ne peut pas être exprimée par une autre personne. NON

Même si l'âme ne peut pas s’habiller ou réinvestir un autre corps, elle peut partiellement imbiber un autre OEMII. Dans ce sens le mot réincarnation n'est pas approprié. Nous essayerons de l'expliquer simplement, bien que les processus impliqués soient très complexes.

Quand BOUAWA plonge dans l'intégrité du BB, il garde une certaine singularité, partageant même la somme de particularités de toutes autres âmes intégrées. Après être passé par le processus de reconformation, BOUAWA garde la mémoire de la vie passée qui était conforme avec les OUAA, à la mémoire des actes commis et à leurs conséquences. Cependant, le processus de reconformation rend compte non seulement des actes exécutés et de leurs conséquences, mais aussi bien de quelques actions inachevées dont les conséquences prévues ne pourraient pas déclencher. BOUAWA peut alors être laissé dans l'espoir de ces conséquences potentiellement importantes.

De tels cas peuvent rester non filtrés par le processus de reconformation, et l'espoir peut passer au travers. BOUAWA peut alors garder un genre de remords ou de regret à n’avoir pu voir quelques actions complètement accomplies.

Pour s’intégrer dans la pleine quiétude, BOUAWA peut employer la ressource de BOUAWA BIAEIIi pour s'exprimer par un autre lien d'OEMBUAW correspondant très étroitement à son ancien OEMBUAW. Ce processus laisse alors imbiber la mémoire d'un autre OEMII des souvenirs qui ne correspondent pas à ses vraies expériences. L'imprégnation est plus efficace quand elle se rapporte avec un jeune OEMII dont la mémoire presque vierge sera affecté par un flux soudain d'information dense et claire.

Ceci peut être seulement fait en visant à finaliser quelques actions en suspens ou révélations aux parents.

Ceci n'a rien à faire avec les médiums supposés qui rôdent autour des personnes affaiblies par la perte de leurs aimés.

et

Lettre GR1-8

09/04/2013 La réincarnation, conçue comme l’imprégnation successive et généralisée d’un BUAAWAA dans des OEMMI différents et même dans des animaux, N’EXISTE PAS. Cette conception métempsychique, fondamentalement d’origine orientale avec des adeptes dans l’Hindouisme, le Bouddhisme, le Shintoïsme, le Taoïsme, le Jainisme et même dans quelques formes antiques de paganisme et de christianisme, SONT CONTRAIRES A NOS CONVICTIONS. Au fond, les propagateurs de telles doctrines tentaient d’expliquer avec bonté et intelligemment le mal et l’injustice sur la terre et pensaient que l’apprentissage de ladite BUAWAA grâce à des expériences vitales nouvelles et en continuité irait en s’améliorant et rendrait possible l’entrée de ladite BUAWAA dans un paradis plus ou moins semblable selon les différentes conceptions, ou peut-être dans le Nirvana shramanique imaginé par vos frères Vardhamana Mahavirá et Gautama Siddartha Sakyamuni. Il y avait de la bonne foi dans ces conceptions, car ils dotaient les adeptes d’une espérance en un monde meilleur après les amertumes du présent. Peu pouvaient soupçonner qu’une grande partie de cette rémunération positive ou négative a lieu,... mais pas de la manière que vos ancêtres l’ont ébauchée !. Il s’avérait intellectuellement et empiriquement impossible de concevoir le WAAM-WAAM tel que nous, nous l’avons conçu dans un équivalent de milliards de UIW avant vous. Nous soutenons l’hypothèse scientifique (notre humilité épistémologique nous empêche d’affirmer des vérités absolues, seulement des vérités "fonctionnelles" qui permettent d’avancer dans la connaissance et le bien-être général) de ce que tous les processus transcendants ont lieu en ou par BUUAAWEE BIIAEEII. Mais nous vous demandons que ceux d’entre Vous qui se sentent intellectuellement et moralement à l’aise dans leurs conceptions, N’EN CHANGENT PAS, UNIQUEMENT PARCE QUE DES ÊTRES EXOTIQUES QUI DISENT PROVENIR D’UN LOINTAIN ASTRE FROID LEUR AFFIRMENT AUTRE CHOSE SANS RIEN LEUR DÉMONTRER. De fait nous allons vous confesser quelque chose qui vous surprendra certainement :

Nous avons vérifié que sur OYAGAA IL Y A EU DES CAS INEXPLICABLES POUR NOUS, CE QUE NOUS CONFESSONS HUMBLEMENT, DE L’EXISTENCE D’ÊTRES QUI SEMBLENT RÉELLEMENT AVOIR VÉCU UNE VIE ANTÉRIEURE. Nous n’avons pas su pénétrer la nature de ces évènements rarissimes. Nous estimons que ces cas peuvent tourner autour (c’est une estimation, non une donnée réelle) d’environ à peine une trentaine dans toute l’Histoire écrite de OYAGAA, (desquels DEUX, que nous avons étudiés directement). En déduisant évidemment, les innombrables cas de fraude ou d’erreurs de bonne foi. Que vos frères lisent Ian Stevenson et Paul Edwards, chacun [étant] possesseur d’une partie de la vérité. Comme vous le vérifierez en relation à une autre de vos inquiétudes à laquelle nous nous attacherons à répondre plus loin, ce que ces frères à vous appellent les "faux souvenirs" ne sont pas tels, mais des phénomènes d’une nature bien distincte qu’il vous intéressera certainement de connaître.