Discussion:Effondrement 2021 : Différence entre versions

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher
m (Questions : typo)
Ligne 85 : Ligne 85 :
  
 
----
 
----
 +
 +
Le vih est le plus mortel des virus qui se propage par les viols, les preneurs de drogue et les blessure ouvertes mais il est aussi un virus qui se développe lentement et qui peut rester latent pendant des années. Les premières années du vih, lorsqu'il n'y avait pas de trithérapie, nous ont montré cela. Si les millions de gens sous trithérapie n'avait plus accès à leurs médicaments, une faible proportion serait affectée dans la première année, tel que cela s'est produit dans les années 80 et début des années 90. Dans une situation d'effondrement, les virus à propagation aérosol seront très présents car nous devrons nous déplacer pour trouver eau et nourriture. Les infections bactériennes propagées dans l'eau non traitée seront aussi très dommageable en l'absence d'antibiotiques. Les corps qui se décomposent dans les rues seront aussi une grande source d'infection bactérienne. Le vih et les virus qui se propagent par les fluides corporels seront le dernier de nos soucis durant un effondrement. Faites lire ceci à un médecin ou à un microbiologiste pour connaître leur avis et vous verrez que cela n'a aucun sens. Les Ummites ne peuvent pas avoir commis une erreur si évidente.
 +
:--[[Utilisateur:Roch_Lachance|Roch Lachance]] ([[Discussion utilisateur:Roch_Lachance|discussion]]) 14 janvier 2020 à 09:10 Eastern Time (Greenwich +5)
 +
 +
----
 +
  
 
=== Certitude des prédictions ===
 
=== Certitude des prédictions ===

Version du 14 janvier 2020 à 15:16

Questions

  • U-sc, pourquoi ne pas insérer directement les liens extérieurs vers les vidéos que tu as ajoutées?
  • Ne serait-il pas intéressant également d'ajouter des références à Arthur Keller, comme le compte Twitter d'Ummo-Sciences l'a fait récemment fort à propos?
  • Les extraits de la lettre que tu as supprimés étaient pertinents pour prendre du recul. Pourquoi les avoir retirés? Peut-être qu'une partie séparée pour le contexte avec des sous parties permettrait de conserver ce contenu en avant sans nuire à l'exposé chronologique plus directement lié aux prévisions de 2021?
--Tristan (discussion) 5 décembre 2019 à 11:55 (CET)

Le wiki refuse les liens vidéo de youtube.
Si on commence avec Keller, il y en aurait d'autres à mettre (Jancovici, Mignerot, ...la vingtaine d'intellectuels qui nous préviennent depuis plusieurs années. Mais en général ils sont orientés climat saut des gens comme Sannat, Gave : mais là on devient hors sujet)
En fait il y a une double alerte: celle qui devrait "aboutir" au plus tard en avril 2021 et l'autre "disparition des espèces" Effondrement global. Nous avons voulu séparer les deux.
--U-sc (discussion) 10 décembre 2019 à 11:15 (CET)

Objections

Je détecte plusieurs incohérences dans les tweets qui se rapporte à l'effondrement. Il serait bien que d'autres personnes commencent à poser un regard critique sur l'effondrement.

--Roch Lachance (discussion) début octobre 2019

Précision des données étonnante

Les pourcentages de décès sont donnés avec 3 chiffres significatifs pour chacun des pays, peu importe le moment où l'effondrement se produit. Or il est évident qu'il y aura beaucoup plus de décès avec un effondrement en janvier plutôt qu'en juin. Les températures froides, les virus, le manque de denrée parce que nous sommes hors de la période des récoltes vont provoquer beaucoup plus de mal qu'en juin, juillet ou août. Il est donc incohérent d'avoir des pourcentages avec 3 chiffres significatifs qui ne dépendent pas de la saison.

--Roch Lachance (discussion) début octobre 2019

Bonjour. Merci Roch Lachance de "signer " et dater vos publications en discussion par quatre "tildes" "~" Les U nous ont habitué dans le passé à être précis dans leurs prévisions. Deux chiffres après la virgule ne semblent pas trop étonnant de leur part. C'est également une prévision sur "la première année".

--U-sc (discussion) 11 octobre 2019 à 08:45 (CEST)

Le nombre de décès dans la première année sera beaucoup moins élevé si l'effondrement arrive en été alors que les champs sont pleins de fruits/légumes et que la température permet la survie sans électricité. Un effondrement en hiver aura des conséquences beaucoup plus fortes. C'est une question de logique simple et ce n'est pas spécifié dans les prévisions, ce qui discrédite OAY. C'est tellement évident que je ne sens pas le besoin d'approfondir. Ce manque de logique me porte à penser que OAY vit dans un lieu qui ne subit pas un hiver marqué (sud du Portugal, de l'Espagne, de l'Italie, ou en Californie, Australie, etc...)

--Roch Lachance (discussion) 26 novembre 2019 à 09:02 Eastern Time (Greenwich +5)

Sur une année, l'ensemble des conditions météorologiques usuelles seront traversée, quel que soit le lieu considéré. On peut supposer comme tu le fais Roch que la date d'apparition d'une crise aiguë, comme sa latitude, peut changer la pénibilité de sa survenue. OAY nous explique que ce n'est pas le cas, ce qui est également logique et cohérent avec les chiffres: la surmortalité en situation d'effondrement est liée de manière largement prépondérante au caractère artificiel, densifié et technologiquement dépendant des modes de vie et non à l'ensoleillement de territoires. Pour exemple, l'accroissement de mortalité en Russie et au Canada est annoncé marginal, malgré des hivers qui y sont réputés difficiles, alors que l'Inde qui oscille entre 25° et 50° sur l'année est annoncée comme la plus mortellement affectée (x 5,65). OAY nous dit clairement que le premier facteur de risque est la densité de population (donc sa dépendance à la logistique "normale") et le second son caractère multiethnique (donc sa propension aux luttes claniques et aux règlements de comptes):

OAY-88 du 23 février 2016: "Prefer areas with low population density and low migration balance." / "Préférez les zones à faible densité de population et de faible balance migratoire."

On peut également supposer qu'une population sachant vivre en autarcie et peu technologique sera plus épargnée à condition qu'elle soit suffisamment isolée. Globalement, toutes choses étant égales par ailleurs, on peut réussir à traverser vivant un hiver sans chauffage (certains gilets jaunes dans le besoin nous l'expliquent). Il me semble que la surmortalité est plus ineluctable dans le cas d'une métropole surpeuplée et non ravitaillée, sans service d'ordre, dès la première semaine et quelle que soit la température au sol, sans même attendre les 12 mois révolus.

--Tristan (discussion) 3 décembre 2019 à 16:19 (CET)

Mention explicite de la mortalité due au SIDA mais pas d'autres maladies

Un des tweets parle de la propagation accélérée du sida. Le vih est un virus qui se transmet par contact avec le sang ou les liquides génitaux. Il va y avoir des virus et bactéries beaucoup plus nocifs que le vih. À partir du moment où il n'y a plus d'antibiotiques suite aux problèmes d'approvisionnement, beaucoup d'infections bactériennes vont devenir mortelles. Et chez les virus, ceux de type influenza vont causer beaucoup de décès par manque de soins chez les personnes affaiblies, ou qui n'ont plus accès à l'eau potable, à de la nourriture et à du confort pour se reposer et récupérer. Il est incohérent de mettre l'accent sur le vih dans ces circonstances.

--Roch Lachance (discussion) début octobre 2019

Y aurait-il un tweet que j'ai oublié (c'est possible). Le VIH dans celui ci est "noyé" dans d'autres alarmes:

OAY-108 du 14 novembre 2016
Considérez s’il vous plaît les éléments suivants
Prévisions.
  • Les émeutes urbaines tueront des centaines et blesseront des milliers.
  • Les hôpitaux seront submergés et désertés de leur personnel.
  • Les personnes les plus dépendantes du système de santé seront confrontées à un manque de médicaments.
  • Le nombre de morts pendant la première année sera beaucoup plus élevé, car les plus fragiles meurent prématurément.
  • Les personnes séropositives deviendront plus malades et (leur fin) irrémédiable.
  • Les virus se propageront hors de contrôle par des viols, des preneurs de drogue et les blessures ouvertes.
  • Ceux qui restent dans les centres urbains devront s'organiser quotidiennement pour leur sécurité et leur alimentation.
  • Ils seront confrontés à des risques élevés de feux et la pollution de l'eau.
  • Les services publics ne fonctionneront pas jusqu'à ce qu'un minimum d’ordre soit rétabli.
  • Les transports publics seront bloqués.
  • Les véhicules automobiles seront bientôt inutiles, faute de ravitaillement.
Conseils.
  • Ceux qui vivent dans les centres urbains devraient trouver un endroit sûr et un refuge quand cela devient nécessaire.
  • Plus vous serez loin des centres urbains, moins vous serez exposés.
  • La solidarité entre voisins, amis et parents sera essentielle.
  • Ne vous isolez pas si vous ne pouvez pas vous permettre de vous soutenir seul.
  • Aider les gens, laisser les gens vous aider.
  • La plupart des gens sont fiables. Apprendre à reconnaître ceux qui ne le sont pas.
--U-sc (discussion) 11 octobre 2019 à 09:02 (CEST)

Ce tweet met justement l'emphase sur des virus qui se propagent par les fluides (viols, preneurs de drogue et blessures ouvertes). Ces virus, dont le Vih est le membre le plus mortel, seront une faible menace en comparaison avec les virus qui se propagent facilement, comme l'influenza. Sans électricité et sans chaleur, des milliers de personnes affaiblies vont succomber à l'influenza bien avant que les virus se propageant par les fluides n'arrivent à se répandre. Le fait que OAY pointe ce type de virus montre une grande méconnaissance dans ce domaine et le discrédite. Ce type de raisonnement est très fréquent au sud des États-Unis, dans la ceinture biblique, là où le Vih est vu comme une punition divine envers les pécheurs.

--Roch Lachance (discussion) 2 décembre 2019 à 23:32 Eastern Time (Greenwich +5)

Merci Roch pour ton doute rationnel et tes pistes de réflexion. Concernant le SIDA, je crois comprendre pourquoi, en cas de rupture de normalité, les paramètres de mortalité et de propagation de la maladie seront profondément modifiés pour le pire. En effet, les chiffres clés de 2017 ([1]) nous donnent mondialement 36,9 millions de séropositifs dont 21,7 millions sous trithérapie, avec 1,8 million de nouvelles infections. En cas d'effondrement, il est probable qu'une vingtaine de millions de personnes parmi ceux sous trithérapie et qui peuvent actuellement mener une vie quasi normale, avec une sérologie sous contrôle et une espérance de vie presque standard, basculeront rapidement (moins d'un an) dans une phase plus contagieuse et aiguë de la maladie: comme le dit OAY "plus malades et [leur fin] irrémédiable". Si l'on ajoute à l'infectiosité accrue l’absence de moyens de protection (préservatifs principalement), le caractère désespéré d'une majeure partie de la population à la fois exposée aux crimes et poussée à la prostitution pour survivre, voire l'absence des loisirs et dérivatifs légaux, il n'est pas extravagant d'anticiper une explosion des paramètres actuels de contagion du VIH. Cela dit, OAY parle par la suite de propagations virales au sens large, les rapports sexuels représentent un risque de contagion au delà des seules IST. Concernant la grippe que tu évoques, j'imagine qu'en l'absence de transports en commun locaux, sans possibilité de transport de masse à l’échelle mondiale et sans possibilité de rassemblements pacifiques (école, travail, sport, supermarchés...), la propagation de virus aérosols comme la grippe sera plutôt entravée par un effondrement. Restent les "échanges" de type barbares évoqués par OAY. Je te rejoins en revanche concernant la propagation et la létalité de problèmes de santé normalement anodins, globalement liées au manque d'hygiène prophylactique et à l'absence de médicaments élémentaires.

--Tristan (discussion) 3 décembre 2019 à 14:50 (CET)

Le vih est le plus mortel des virus qui se propage par les viols, les preneurs de drogue et les blessure ouvertes mais il est aussi un virus qui se développe lentement et qui peut rester latent pendant des années. Les premières années du vih, lorsqu'il n'y avait pas de trithérapie, nous ont montré cela. Si les millions de gens sous trithérapie n'avait plus accès à leurs médicaments, une faible proportion serait affectée dans la première année, tel que cela s'est produit dans les années 80 et début des années 90. Dans une situation d'effondrement, les virus à propagation aérosol seront très présents car nous devrons nous déplacer pour trouver eau et nourriture. Les infections bactériennes propagées dans l'eau non traitée seront aussi très dommageable en l'absence d'antibiotiques. Les corps qui se décomposent dans les rues seront aussi une grande source d'infection bactérienne. Le vih et les virus qui se propagent par les fluides corporels seront le dernier de nos soucis durant un effondrement. Faites lire ceci à un médecin ou à un microbiologiste pour connaître leur avis et vous verrez que cela n'a aucun sens. Les Ummites ne peuvent pas avoir commis une erreur si évidente.

--Roch Lachance (discussion) 14 janvier 2020 à 09:10 Eastern Time (Greenwich +5)


Certitude des prédictions

Un des tweets parle d'une probabilité d'effondrement qui arrive à 100% à partir d'avril 2021. L'avenir n'est pas déterminée à l'avance, et personne ne connaît avec certitude un futur qui repose sur des décisions humaines. Si un astéroïde était en route pour frapper la terre en avril 2021, le problème serait différent. L'effondrement est économique et repose sur une chaîne de décision qui ne peut être prévue. Les réactions et les correctifs qui seront apportés par les gens au pouvoir ne sont pas déjà planifiées, et l'imagination+création peuvent trouver des solutions qui ne sont pas envisageable par ceux qui ont écrits les tweets.

--Roch Lachance (discussion) début octobre 2019

Oui, on peut toujours espérer que ceux qui organisent l'effondrement se donnent un délai supplémentaire. Mais les U nous ont informés le 16 décembre 2016 d'une décision prise, volonté et d'un choix des deux "groupes/faction" de mettre une limite.

Le 16 décembre 2016, modification du texte de l'avatar de OAY:
"Two factions of the Elite are now grappling, one planning the collapse as soon as possible, the other for April 2021. This is no more forecast but schedule."
--U-sc (discussion) 11 octobre 2019 à 09:02 (CEST)

L'avenir n'est pas déterminé, et OAY ne le connait pas. Même si deux groupes ont décidé d'une date limite, leur décision n'est pas gage de succès. Un groupe est composé d'un ou deux leaders, et il peut arriver une multitude d'événements à ces individus qui vont les détourner de leur projet ou les empêcher de le réaliser.

--Roch Lachance (discussion) 26 novembre 2019 à 09:18 Eastern Time (Greenwich +5)

Contradiction apparente entre les prévisions simulées et la date butoir du 16 avril 2021

Aujourd'hui 26 novembre, je viens de prendre connaissance d'un nouveau tweet de OAY qui parle de simulations faites le 11 novembre 2019 donnant une prévision optimiste de 95 semaines, ce qui amène l'effondrement en septembre 2021, et pourtant ce tweet parle du 16 avril 2021 comme étant la date ultime. OAY ne sait pas qu'il y a 52 semaines dans une année ou il ne sait pas compter. Ce tweet le discrédite une fois de plus. N.B. Cette date du 16 avril 2021 n'est pas choisie au hasard, c'est le 3ème vendredi du mois d'avril, jour où beaucoup d'options d'achat et de vente viennent à terme. OAY travaille donc dans le monde financier, habite dans un lieu qui ne subit pas un hiver rude et il est probablement religieux conservateur.

--Roch Lachance (discussion) 26 novembre 2019 à 09:29 Eastern Time (Greenwich +5)

Réponse: Le wiki n'est pas un lieu de débats, mais un lieu de compilation.

--U-sc (discussion) 26 novembre 2019 à 21:53 (CET)

Je comprends qu'il sera de plus en plus difficile de maintenir la normalité (modélisation statistique sigmoïde entre aujourd'hui et +95 semaines max) mais que dans ce contexte il existe maintenant un consensus parmi les "élites" pour tenter de maintenir coûte que coûte cette normalité jusqu'au 16 avril 2021 (probablement pour s'organiser en fonction, comme pour un énorme délit d'initié) et de faire le nécessaire pour crever la "bulle de tout" à cette date précise. OAY nous confirme que selon la projection statistique actuelle des U, "l'Elite" sera vraisemblablement capable de mettre en oeuvre son plan d'effondrement coordonné car la date du 16 avril 2021 est réaliste et tenable.

--Tristan (discussion) 3 décembre 2019 à 16:34 (CET)