Appels téléphoniques

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Les contacts oummites (oummains) par les appels téléphoniques (années : 1966 et 1987-88) référencés sur le site «ummo-sciences.org» comme "hypothétiques" (H).

Enrique Villagrasa

28/11/1966 : Conversations de Enrique Villagrasa avec un oummain

Contacté : Enrique Villagrasa
Référence H21 Jour et heure : 28/11/1966, de 0h10 à 2h15
Référencée D145 auparavant

Luis Jiménez Marhuenda

10/03/1987 : 1ère conversation de Luis Jiménez Marhuenda avec un oummain

Référence de l'appel : H1 Jour et heure : 10/03/87 14h45

Contacté : Luis Jiménez Marhuenda Durée : 1h55
Appel de : UHOOA 5 fils de UHOOA 2
Objectif : « Nous enverrons une lettre à Juan Aguirre. Elle contiendra une bande jaune scellée à la marque ou timbre d'UMMO. » L'ummite précise que la marque sera radioactive.
=> La lettre en question est la D2655 (12/03/87) envoyée en recommandé ce qui est peu habituel.
Signée : UHOOA 5 fils de UHOOA 2 et demandant : « Nous voulons vous faire une demande. Seriez vous assez gentil pour nous procurer une reproduction photostatique des documents que nous vous avons envoyés ? »

22/03/1987 : 2ème conversation

Référence de l'appel : H2 Jour et heure : 22/03/87 12h45

Contacté : Luis Jiménez Marhuenda Durée : 2h
Appel de : un ummite
Objectif : => Impossible de le connaître, le début de la conversation n'étant pas précisé.

31/03/1987 : 3ème conversation

Référence de l'appel : H3 Jour et heure : 31/03/87 18h00

Contacté : Luis Jiménez Marhuenda Durée : 2h21
Appel de : un ummite
Objectif :«Nous attendons un texte de plusieurs de vos frères...»
=> Les ummites semblent s'impatienter...

Jorge Barrenechea

11/03/1987 : 1ère conversation de Jorge Barrenechea avec un oummain

Référence de l'appel : H4 Jour et heure : 11/03/87 15h00

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 1h25
Appel de : un ummite
Objectif : " Juan Aguirre recevra une lettre. Luis Jiménez Marhuenda recevra une lettre."
=> Lettres D2655 (voir appel précédent) et D392 (11/03/88) signée AOXIBOO 3 FILS de IRAA 6 et D393 (11/03/88) signée AOSII 3 FILS DE IRAA 6 demandant « nous vous demanderions de nous écrire sur un bristol de couleur blanche […] un texte manuscrit à la main mais comportant en en-tête vos deux noms espagnols suivis (aussi en manuscrit) de ESPAGNE - PLANETE FROIDE TERRE » La liste des personnes devant donner un exemplaire de leur écriture manuscrite est fournie.

17/03/1987 : 2ème conversation

Référence de l'appel : H6 Jour et heure : 17/03/87 12h00

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 25 min
Appel de : un ummite
Objectif : « Un de mes frères vous a appelés. Nous aimerions recevoir des copies des lettres que nous vous avons envoyées. Vous devez mettre à chaque page un n° de code pour que nous nous y référions quand vous formulez des questions. »
« Une lettre vous a été envoyée, destinée à Rafael Farriols Calvo, en évitant que la lettre soit communiquée à d'autres de vos frères, et pour cela nous utilisons une voie indirecte. Nous ne l'envoyons pas directement au destinataire. Elle mettra des jours. »
=> Il s'agit des lettres D788 et D731 (signées : AOXIBOO 3 FILS de IRAA 6), reçues dans un "paquet" commun daté par Rafael Farriols au 20/03/1987, paquet qui aurait été remis à Jordan Pena sans passer par la poste pour qu'il le remette lui-même à Rafael Farriols (voir le document H7 ci-après).

21/03/1987 : 3ème à 5ème conversation

Référence de l'appel : H7 Jour et heure : 21/03/87 18h25

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 5 min
Appel de : un ummite
Objectif : «L’ummite me demande si j’ai reçu par courrier la lettre qu’il m’avait annoncée qu’il m’enverrait le 17 mars (j’étais sorti). Étant donné qu’elle ne m’était pas parvenue, ils m’avertirent qu’ils interviendraient par téléphone.Il me dit qu’ils allaient tenter de joindre José Luis Jordán, Joaquin Martínez, Luis Jiménez Marhuenda et Dionisio Garrido.»
=> Recevant ce coup de fil, JB vérifie et appelle JLJP. Je cite le document H7 : «J.L. Jordán me dit que les Ummites venaient de l’appeler. A 19h40, José Luis me rappelle pour me dire que les Ummites, par le biais d’une demoiselle de 30 ans à l’accent andalou, avait fait baisser le portail de sa maison pour lui remettre une enveloppe avec un rapport destiné à Rafael Farriols. À ce moment, Juan Aguirre était déjà avec moi et nous disons à José Luis de prendre un taxi et de venir avec l’enveloppe. Il arrive à 19h30.»

Référence de l'appel : H7 Jour et heure : 22/03/87 14h45

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 30 min
Appel de : un ummite
Objectif : «Il me demande si nous avons reçu la lettre–rapport destinée à Rafael Farriols. Je lui dis oui.»
=> Il s'agit toujours des lettres D788 et D731.

23/03/1987 : 6ème conversation

Référence de l'appel : H8 Jour et heure : 23/03/87 12h45

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 30 min
Appel de : un ummite
Objectif : «Il me demande comment nous parvenons à la compilation et l’indexation des rapports pour les distribuer aux autres par l’intermédiaire d’une de nos sœurs qui les range 57, rue Goya 4e étage à gauche.»
=> Cette traduction peu claire semble évoquer le paquet de photocopies des anciennes lettres que les espagnols devaient remettre à leurs interlocuteurs téléphoniques, paquet qui tardait à venir. Comme JB s'excuse de leur retard, l'ummite lui répond qu'ils ne sont pas pressés.

10/04/1987 : 7ème conversation

Référence de l'appel : H9 Jour et heure : 10/04/87 17h45

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 55 min
Appel de : un ummite
Objectif : «Jorge Barrenechea? A reçu une lettre?»
=> JB répond par l'affirmative : «Oui, un peu avant 14h00 de INDOO 33 fille d’INDOO 29.»
Il s'agit de la lettre D541.

08/06/1987 : 8ème conversation

Référence de l'appel : H10 Jour et heure : 08/06/87 11h00

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 15 min
Appel de : un ummite
Objectif :«Nous tardons à récupérer le paquet parce que votre frère qui devait le faire n’est pas actuellement en Espagne. Peut-être convient-il de penser à un de vos frères dont la maison a une gardienne. [...] Quand vous aurez tous envoyé vos questions, nous ramasserons le paquet.»

25-28/10/1987 : 9ème à 12ème conversation avec un oummain et avec l'intermédiaire "Marisol"

Référence de l'appel : H11 Jour et heure : 25/10/87 01h45

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 1h20
Appel de : Marisól, qui se présente comme une intermédiaire terrienne des ummites.
Objectif : Marisól récupère les questions auxquelles devront répondre les ummites.

Référence de l'appel : H11 Jour et heure : 26/10/87 vers 16h00

Contacté : Jorge Barrenechea
Appel de : Marisól
Objectif : JB écrit: «Nos amis l’avaient chargée de nous dire que le jour suivant, vers les 5h, ils nous rappelleraient pour répondre à nos questions de dimanche matin.»

Référence de l'appel : H11 Jour et heure : 26/10/87 après 16h00

Contacté : Jorge Barrenechea
Appel de : un ummite
Objectif : «Vous recevrez demain les réponses à vos questions.»

Référence de l'appel : H11 Jour et heure : 27/10/87 17h15

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 30 min
Appel de : Marisól
Objectif : Les réponses aux questions des espagnols sont transmises.

Référence de l'appel : H11 Jour et heure : 28/10/87 14h20

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 30 min
Appel de : Marisól
Objectif : «Elle me dit que cet après-midi ou demain matin, un de mes amis recevra une lettre adressée à moi. Effectivement, José Luis Jordán Peña à 21 h, bien qu’elle n’arriva chez moi qu’à 22h30.»
=> NOTA : pas de trace de cette lettre sur ummo-sciences (Voir H12...)

18/11/1987 : 13ème conversation

Référence de l'appel : H12 Jour et heure : 18/11/87

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 4 min
Appel de : un ummite
Objectif : «Les lettres peuvent être communiquées à vos frères Rafael Farriols et Julián Barrenechea. [...] Ne diffusez pas ce texte sauf à vos frères Rafael Farriols et Julián Barrenechea.»

27/12/1987 : 14ème conversation

Référence de l'appel : H13 Jour et heure : 27/12/87

Contacté : Marisól
Appel de : Rafael Farriols
Objectif : Marisól ne veut pas noter les questions de Farriols mais annonce qu'il y avait une triple lettre dans la boîte du 57 Rue Goya. Elle précise que :"La lettre était TRIPLE :
1. Conseils particuliers pour Jorge Barrenechea y Juan Domínguez : Ne pas faire de copies. ne pas lire en public.
2. Responsabilité de l’OEMMII (Copies pour R. Farriols et Luis Jimenez Marhuenda).
3. Mécanisme du raisonnement avec dessin des fonctions du cerveau réalisé pour José Luis Jordán Peña. (Copies libres pour les frères éventuellement intéressés.)"
=> La lettre en question semble être la D791. Elle est sans doute incomplète et ne comporte pas de schéma ummite des fonctions du cerveau. Mais Peña en a bien dessiné un(voir E20), soi-disant en s'inspirant de cette lettre. Pas clair, n'est-ce pas ?
Cette D791 préfigure ce que seront les lettres GR. On y trouve mise en avant la création et la surveillance d'un micro-groupe social de 11 personnes autour de Jorge Barrenechea et une allusion nette à la réincarnation : "votre conduite aura une résonance spéciale dans vos vies actuelles et futures, après la mort"

Référence de l'appel : H13 Jour et heure : 04/01/88 12h35

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 47 min
Appel de : un ummite de Cordoue (Argentine)
Objectif : L'ummite appelle pour répondre à des questions. Comme JB lui demande où les espagnols doivent tenir leurs réunions, il répond : «En haut, où nous disposons de plus de facilités pour enregistrer. Si vous vous réunissez à 4 ou 5, jusqu’à 7, votre maison conviendra. Si plus, le site qui vous est destiné dans le sous-sol de la maison conviendra mieux.»

10/01/1988 : 15ème conversation

Référence de l'appel : H14 Jour et heure : 10/01/88 11h15

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 4 min
Appel de : un ummite
Objectif :« Vous recevrez une lettre message à 21 h. Ne surveillez pas le messager de 9h à 9h30 (de 21h à 21h30). Ne surveillez pas le messager. »
=> Il s'agit de la lettre D792-1.

13/01/1988 : 16ème conversation

Référence de l'appel : H15 Jour et heure : 13/01/88 11h55

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 5 min
Appel de : un ummite
Objectif :« Vous recevrez aujourd’hui un message chez vous. La messagère appuiera sur la sonnette d’en bas (porte automatique). Ne la surveillez pas. [...] Nous avons inclus dans notre message une lettre pour votre frère Rafael Farriols.»
=> Il s'agit de la lettre D792-2.

19/01/1988 : 17ème conversation

Référence de l'appel : H16 Jour et heure : 19/01/88 18h20

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 25 min
Appel de : un ummite
Objectif :« Nous allons vous envoyer la 3ème partie du rapport d’UMMOWOA. Un de vos frères le recevra dans son immeuble, mais IL EST POUR VOUS. Il faut que l’immeuble ait un gardien pour que notre messagère puisse entrer sans difficulté.»
=> Il s'agit de la lettre D792-3.

22/01/1988 : 18ème conversation

Référence de l'appel : H17 Jour et heure : 22/01/88 13h30

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 45 min
Appel de : un ummite
Objectif :« Nous sommes dans la capitale de l‘Espagne. Nous serons à Madrid pour quelques jours. Ensuite nous retournerons à Albacète. [...] Monsieur, je vous demande de ne pas ouvrir l’enveloppe avant 14 h du premier jour autorisé, c'est-à-dire le 24 janvier. [...] Si vous vous réunissez au sous-sol, ouvrez les fenêtres la nuit précédente et n’y fouillez pas les meubles. Ne fouillez pas ces meubles. Si vous trouvez une petite SPHÈRE MÉTALLIQUE : NE LA TOUCHEZ PAS. C’est très important.»
=> Il s'agit de la lettre D792-3 (Avertissements d'une surveillance par des services secrets, U à Albacete). Le groupe des espagnols était-il vraiment espionné par un micro sphérique délicatement mis en place dans un meuble au sus et au plein gré de tous. Ou était-ce de l'intox?
Les ummites seraient-ils toujours à Albacete en 1988 ou un faussaire reprendrait-il à son compte l'histoire de la marquise à la main coupée ?

28/01/1988 : 19ème conversation

Référence de l'appel : H18 Jour et heure : 28/01/88 13h35

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 15 min
Appel de : un ummite
Objectif :« UMMO. – Vous recevrez une lettre. Vous pouvez la lire en la présence NÉCESSAIRE de :
Jorge Barrenechea, Alfredo Lara, José-María Pilón, Juan Domínguez, Dionisio Garrido qui doivent nécessairement être présents. [...] Vous recevrez la lettre en poste restante. Vous pourrez aller la chercher le samedi précédent. Vous ne pouvez la lire avant le 7 février. [...] ÉCOUTEZ BIEN. La réunion peut se faire au domicile d’un des frères cités, ou en tout autre point choisi par eux, mais vous devrez le dire par téléphone à votre frère Lara pour que nous sachions le lieu de la réunion en interceptant la communication téléphonique entre vous et votre frère Lara. »
=> Il s'agit de la lettre D1378, initialement en possession de Jean-Pierre Petit (qui n'en était pas le destinataire). Cette lettre décrit le plan d'intervention ummite pour sauver la Terre.

Cette lettre contenait aussi des pages à caractère privé (donc non diffusées par Ummo-Sciences) adressées au couple Barrenechea.

31/01/1988 : 20ème conversation

Référence de l'appel : H19 Jour et heure : 31/01/88 10h30

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : quelques minutes
Appel de : un ummite
Objectif :« Comme nous vous voyons préoccupés par l'organisation de la réunion à partir du 7, nous vous disons que vous pouvez inviter seulement les nouveaux frères. Les frères les plus assidus (ou un autre aussi) qui sont :
- JORGE BARRENECHEA, qui est, en ce qui concerne les rapports que nous vous envoyons, la personne la plus DÉSIGNÉE
- JUAN AGUIRRE
- RAFAEL FARRIOLS, s'il est présent
- JUAN DOMINGUEZ
- JOSE JORDAN
- JOAQUIN MARTINEZ
- HILTRUD NORDLIN, si elle est présente. »

02/02/1988 : 21ème conversation

Référence de l'appel : H20 Jour et heure : 02/02/88 14h05

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 5 minutes
Appel de : un ummite
Objectif :« Ummite: S'il vous plaît j'aimerais vous dire qu'un de vos frères a placé dans sa boîte à lettres, une enveloppe contenant un rapport dans la lignée de ceux que vous avec reçus.[...]
- Jorge: Oui donc. Quelques-uns de mes frères ont grand peur que le journaliste Julio César Iglésias ne garde pas le secret.
- Ummite: Vous devez l'inviter.»
=> Je ne sais quelle lettre est évoquée dans cette conversation. Mais apparemment, l'interlocuteur "ummite" ne craint pas d'inviter un journaliste aux réunions.

08/02/1988 : 22ème conversation

Référence de l'appel : H22 Jour et heure : 08/02/88 14h30

Contacté : Jorge Barrenechea Durée : 10 minutes
Appel de : un ummite
Objectif :« Nous nous prions de retarder la lettre pour votre frère Antonio Ribera. Nous considérons comme très grave l'attaque contre votre frère Fernando Sesma. Nous allons tenter de faire en sorte que sa mémoire soit défendue et nous prendrons les moyens pour qu'il en soit ainsi. Nous allons envoyer une lettre à la revue INTERVIU. Ne remettez pas la lettre à votre frère Antonio Ribera tant que nous n'avons pas envoyé cette lettre.»
=> Les lettres assurant la défense de Sesma sont les D378, D379, D381, D399. Celle adressée à Ribera est la D379. La lettre précise que ni Sesma, ni Ribera n'ont plagié les écrits ummites et que Ribera ne recevra plus de documents car il en a diffusé une partie. La remise de la D379 à Ribera pouvait être annulée si le journaliste d'INTERVIU corrigeait le terme "plagier".

25/05/1988 : 23ème conversation avec un oummain et avec l'intermédiaire "Marisol"

Référence de l'appel : H23 Jour et heure : 25/05/88

Contacté : Jorge Barrenechea
Appel de : Marisól
Objectif : Dicter une lettre ummite par téléphone indiquant à Barrenechea, Farriols et Domínguez comment développer la branche "optonique" de leur entreprise.

13/06/1988 : 24ème conversation avec un oummain et avec l'intermédiaire "Marisol"

Référence de l'appel : H24 Jour et heure : 13/06/88 15h00

Contacté : Jorge Barrenechea
Appel de : Marisól
Objectif : Dicter un message de condoléance à transmettre à Domínguez.

Voir aussi

  • H27 : extrait de lettre à Jason Hamilton, université du Kansas (05/12/1995)
  • H29 : conversation avec un oummain sur un forum ufologique Hongrois (02/02/2001 au 22/03/2001)