BOUAEII BIAEII

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher
Tweet W1-132 d'OAXIIBOO 6

Vous devez prendre en compte deux aspects distincts de BOUAEII BIAEII (BB). Lorsque nous parlons de BOUAWA BIAElI nous nous référons à la partie spécifique de BB qui contient l'information néguentropique des OEMII défunts (association de souvenirs, d'affects et de leurs chaînes d'implications). Lorsque BOUAWA est injectée dans BOUAWA BIAEII, la reconformation agit comme un filtre. Seule est prise en compte, en définitive, l'information utile non contradictoire aux OUAA de WOA. En ce sens aucune information entropique n'entre dans BOUAWA BIAEII.


Toutefois, BB traite toute l'information disponible au cours de ce processus de filtrage/conformation. Cette information vient enrichir les mécanismes réactifs généraux de BB relatifs à l'évolution globale du milieu. Ainsi, une âme imprégnée de la forte charge entropique de ses souvenirs destructeurs informe de la potentialité destructrice de l'ensemble de la race humaine, contraire à l'action globale de BB.

Une charge entropique trop forte des âmes à reconformer peut donc entraîner, par effet de seuil une action compensatrice de BB visant à réguler ce potentiel entropique. BB peut alors mettre en œuvre des mécanismes régulateurs directement dirigés contre les OEMMII qui. globalement, portent atteinte à l’homéostasie de l'écosphère globale sans que l’influence de la sous-partie BOUAWA BIAEII ne puisse contrer cette tendance.

=> Seules les informations néguentropiques entrent dans BOUAWA BIAEII.

=> Dans BOUAEII BIAEII (B.B.) entre toute l'information: entropique et néguentropique.


Analyse de l'image de la lettre GR1-4

Lettre GR1-4

GR1-4-Modif.png

Explications (simplifiées dans ce texte qui suit) de la lettre GR1-4

Quand un OEMMII meurt, le paquet d’information qui a constitué cet OEMMII, "est projeté" dans BOUAWA BIAElI par l’intermédiaire de l’effet frontière LEEIOO WAAM.

BOUAWA BIAElI assume alors l’information contenue dans le BOUAWA de ce que fut l'OEMMII, et la compare avec l'archétype qu'elle avait préalablement "prêté" pour cette âme précise, établissant à partir de ce moment un lien permanent entre ladite BOUAWA et une cellule ou "niche" (XAABII BOUAWA OYORII BIAEII ) qui se trouve prête dans BOUAWA BIAElI et qui contient une espèce de "BOUAWA miroir" qui est une BOUAWA spécifique idéale créée directement par WOA en conformité à AIIODII) celle à laquelle passeront en quantités discrètes les groupes homogènes d’information contenus dans BOUAWA (par exemple ....).

Ladite "niche" a un "dispositif" qui sert à inoculer l’information contenue dans d’autres niches comparables à la cellule en question.

C’est BOUAWA BIAElI lui-même qui décide le flux et le moment de passage de cette information.

Quand l’information contenue dans l’archétype prévu pour cette âme devient égale à l’information de la cellule en question nous disons que l’âme est reconformée. Mais ne pensez pas que BOUAWA BIAElI se compose de toutes ces niches et en plus d’une espèce de cerveau qui le dirigerait... NON !, en réalité les niches (celles déjà reconformées et celles qui sont en cours, chacune dans une mesure différente) SONT le décideur – on pourrait dire, en employant une de vos comparaisons, qu’elles sont "juge et partie".

L’objectif final est de rendre compatible TOUTE l’information de TOUTES les BOUAWA au sein de BB afin que n’existent pas de distorsions dans la compréhension lente du WAAM WAAM et dans la reconfiguration permanente de celui-ci.