WAAM : Différence entre versions

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher
(cat)
 
Ligne 14 : Ligne 14 :
  
 
Voir [[WAAM (vocable)]]
 
Voir [[WAAM (vocable)]]
 +
 +
{{Lettre|D41-15|
 +
 +
Aujourd'hui nous savons qu'il n'existe pas qu'un seul Cosmos (le nôtre), mais un nombre infini de paire d'Univers. La dualité existe aussi dans la genèse cosmologique. La différence entre les éléments A et B de chaque paire consiste dans le fait que leurs structures atomiques respectives diffèrent au niveau du signe de la charge électrique (vous employez incorrectement les termes de matière et d'antimatière).
 +
 +
Par exemple notre Cosmos jumeau existe aussi mais:
 +
 +
1) dans ses atomes l'écorce est formée par des électrons positifs (positons) orbitaux et son noyau par des antiprotons.
 +
 +
2) jamais ces deux cosmos ne pourront être en contact et croire qu'ils peuvent se superposer n'a pas de sens car ils ne sont pas séparés par des relations dimensionnelles, (c'est-à-dire qu'affirmer qu'ils sont séparés par x années-lumières ou que leur existence est simultanée dans le temps n'a pas de sens).
 +
 +
3) les deux cosmos jumeaux possèdent la même masse et le même rayon correspondant à une Hypersphère de courbure négative.
 +
 +
4) mais les deux univers jumeaux jouissent de singularités différentes (autrement dit: dans notre Cosmos jumeau il n'y a pas le même nombre de Galaxies et celles qui y sont n'ont pas la même structure.)
 +
 +
Il n'y a pas donc un autre UMMO jumeau ni une autre TERRE jumelle comme vous pourriez le croire suggestivement. Cette dernière conclusion n'est pas hypothétique et nous vous en donnerons la raison.
 +
 +
5) les deux cosmos furent "créés" simultanément, comme nous l'expliquons plus loin, mais leurs flèches de temps ne sont pas orientées dans le même sens.C'est-à-dire qu'il est illogique de dire que ce cosmos coexiste avec le nôtre dans le temps ou qu'il existait avant ou qu'il existera après. On peut seulement dire qu'il existe mais non pas maintenant, avant ou après. Par contre son intervalle d'évolution sera parallèle ou égal au nôtre. Prenons un exemple fictif: Supposons qu'un homme d'une autre planète dans notre cosmos jumeau vive éternellement. S'il mesure le temps sur son horloge qui court depuis la naissance de son univers jusqu'à ce qu'il se transforme en tourbillons de radiations, son temps sera égal au nôtre. ''(Autrement dit, la paire naît et meurt simultanément. NDT)''
 +
 +
On pourrait raisonner de même pour l'infinité de paires de Cosmos qui existent dans le [[WAAM-WAAM]] (Pluricosmos). Nous observons que l'image du Pluricosmos ne peut ressembler à un Univers (au sens de Cosmos). Dans celui-ci les galaxies se déplacent comme des îles flottantes dans une immense mer. Seulement cette "mer" est une sphère aux multiples dimensions, mais on peut parler de distances intergalactiques et même de gaz qui remplissent les espaces intergalactiques. En échange, il est beaucoup plus difficile d'imaginer le WAANWAAM car les paires de cosmos sont submergées dans le NÉANT. Il est inutile d'imaginer qu'il existe des distances ou que ces distances sont nulles. Une telle image serait illusoire. Mais il y a quelque chose qui frappa de stupeur nos scientifiques quand ils en firent la découverte: notre Cosmos jumeau exerce son "influence" sur le nôtre quoiqu'ils ne soient pas liés par des relations d'espace-temps. Grâce à l'analyse de cette influence nous avons pu deviner l'existence de l'autre univers comme vous même avec un simple récepteur de télévision devinez le passage d'une voiture par l'interférence que l'antenne intercepte. Par supposition, notre Cosmos doit influer aussi sur l'autre dans les mêmes conditions. L'asymétrie de cette influence nous a révélé que ce Cosmos a une autre répartition de Galaxies.}}
  
 
==Résumé NL==
 
==Résumé NL==

Version actuelle datée du 9 août 2019 à 09:57

Glyphe

Voir Livre 1 COSMOLOGIE UNIVERS, IBOZOO-UU, DIMENSIONS, UEWA

Vocable

WAAM (Univers perceptible) D792-1
WAAM (COSMOS) D33-1
WAAM (Notre cosmos) D41-15
WAAM (univers ou cosmos) D69-4
WAAN (UNIVERS) D47-1
WUAM (COSMOS) D58-3
UXGIGIAM WAAM (ESPACE) D59-2
UXGIGIIAM WAAM (ESPACE PHYSIQUE RÉEL) || D59-2

Voir WAAM (vocable)

Lettre D41-15

Aujourd'hui nous savons qu'il n'existe pas qu'un seul Cosmos (le nôtre), mais un nombre infini de paire d'Univers. La dualité existe aussi dans la genèse cosmologique. La différence entre les éléments A et B de chaque paire consiste dans le fait que leurs structures atomiques respectives diffèrent au niveau du signe de la charge électrique (vous employez incorrectement les termes de matière et d'antimatière).

Par exemple notre Cosmos jumeau existe aussi mais:

1) dans ses atomes l'écorce est formée par des électrons positifs (positons) orbitaux et son noyau par des antiprotons.

2) jamais ces deux cosmos ne pourront être en contact et croire qu'ils peuvent se superposer n'a pas de sens car ils ne sont pas séparés par des relations dimensionnelles, (c'est-à-dire qu'affirmer qu'ils sont séparés par x années-lumières ou que leur existence est simultanée dans le temps n'a pas de sens).

3) les deux cosmos jumeaux possèdent la même masse et le même rayon correspondant à une Hypersphère de courbure négative.

4) mais les deux univers jumeaux jouissent de singularités différentes (autrement dit: dans notre Cosmos jumeau il n'y a pas le même nombre de Galaxies et celles qui y sont n'ont pas la même structure.)

Il n'y a pas donc un autre UMMO jumeau ni une autre TERRE jumelle comme vous pourriez le croire suggestivement. Cette dernière conclusion n'est pas hypothétique et nous vous en donnerons la raison.

5) les deux cosmos furent "créés" simultanément, comme nous l'expliquons plus loin, mais leurs flèches de temps ne sont pas orientées dans le même sens.C'est-à-dire qu'il est illogique de dire que ce cosmos coexiste avec le nôtre dans le temps ou qu'il existait avant ou qu'il existera après. On peut seulement dire qu'il existe mais non pas maintenant, avant ou après. Par contre son intervalle d'évolution sera parallèle ou égal au nôtre. Prenons un exemple fictif: Supposons qu'un homme d'une autre planète dans notre cosmos jumeau vive éternellement. S'il mesure le temps sur son horloge qui court depuis la naissance de son univers jusqu'à ce qu'il se transforme en tourbillons de radiations, son temps sera égal au nôtre. (Autrement dit, la paire naît et meurt simultanément. NDT)

On pourrait raisonner de même pour l'infinité de paires de Cosmos qui existent dans le WAAM-WAAM (Pluricosmos). Nous observons que l'image du Pluricosmos ne peut ressembler à un Univers (au sens de Cosmos). Dans celui-ci les galaxies se déplacent comme des îles flottantes dans une immense mer. Seulement cette "mer" est une sphère aux multiples dimensions, mais on peut parler de distances intergalactiques et même de gaz qui remplissent les espaces intergalactiques. En échange, il est beaucoup plus difficile d'imaginer le WAANWAAM car les paires de cosmos sont submergées dans le NÉANT. Il est inutile d'imaginer qu'il existe des distances ou que ces distances sont nulles. Une telle image serait illusoire. Mais il y a quelque chose qui frappa de stupeur nos scientifiques quand ils en firent la découverte: notre Cosmos jumeau exerce son "influence" sur le nôtre quoiqu'ils ne soient pas liés par des relations d'espace-temps. Grâce à l'analyse de cette influence nous avons pu deviner l'existence de l'autre univers comme vous même avec un simple récepteur de télévision devinez le passage d'une voiture par l'interférence que l'antenne intercepte. Par supposition, notre Cosmos doit influer aussi sur l'autre dans les mêmes conditions. L'asymétrie de cette influence nous a révélé que ce Cosmos a une autre répartition de Galaxies.

Résumé NL

Voir WAAM-WAAM, traduction : pluri-cosmos. Il faut vite se décharger de nos romans de S.F. pour comprendre cette vision de l'univers ( même si le dossier oummite peut être assimilé au plus grand jeu de rôle du monde ). En fait, il ne s'agit pas d'une multitude d'univers parallèles, mais plutôt d'univers aux propriétés physiques différentes. Ces propriétés étant liées étroitement aux orientations des multiples vecteurs des IBOZOO UU. Nous vous conseillons de lire et comprendre en premier lieu ce concept avant d'aller plus loin dans "l'exploration" du cosmos. Ainsi, le WAAM ressemble en quelque sorte à la théorie d'Hawking sur les univers bulles ( voir dans la collection Champs / Flamarion son livre de vulgarisation ) mais il n'a pas modélisé une logique pour entériner de tels univers....

Revenons à notre WAAM-WAAM, les Oummites disent que nous sommes plongés dans un univers pluridimensionnel qui subit dans sa structure de multiples combinés. Mais pour l'oummite, la dimension n'est pas un vecteur ou scalaire, la dimension est un cadre tridimensionnel dans lequel EXISTENT des propriétés spécifiques à ce cadre, ces propriétés étant liées à l'orientation des axes des vecteurs des IBOZOO UU. Premier exemple, car, nous vous sentons déjà pantois, un positron n'existe pas à l'état naturel dans notre cadre tridimensionnel ( c'est une position, pas une démonstration ) mais est à l'état naturel dans un autre cadre tridimensionnel et sa spécificité dans ce dernier est la même que l'électron dans notre cadre.

Le WAAM- WAAM consiste en une infinité de cadres tridimensionnels avec deux limites bien définies que nous développerons plus loin. Ce qui diffère de nos concepts tient dans la signification de la dimension. Nous avons vu dans le chapitre sur les IBOZOO UU que tout ce que nous nommons particules/ondes se définit par la variation angulaire des axes des vecteurs de deux IBOZOO UU liés. Un photon, un électron, un "graviton", peuvent ainsi être définis par la spécificité de variation des orientations des vecteurs de l'I.U. L'espace/temps nous plonge dans un cadre à 4 dimensions ou 4 vecteurs pour "parler oummite"...L'IBOZOO UU, se caractérise par 10 vecteurs . Notre cadre ou notre dimension est défini par l'orientation de ses vecteurs et comme l'orientation angulaire de ces vecteurs est par principe infini, il existe une infinité de cadres tétra-dimensionnels.

Vous comprendrez mieux maintenant pourquoi on ne peut pas parler d'univers parallèles, mais nous devons dire que l'univers ( Le WAAM - WAAM ) ressemble dans sa diversité de cadres aux multiples états d'être de l'eau (gazeux, liquide, solide ) ; tous ces états coexistent mais cela reste toujours un élément composé de molécules H2O. Nous vivons dans l'eau à l'état gazeux mais d'autres éléments n'existent que dans l'eau à l'état solide...(C'est une image !). Autre exemple, vous pourriez dire que la couleur verte est singulière, alors que sur votre moniteur elle est composée de trois signaux RVB. Si tout votre écran est vert, un point au signal RVB vert n'apparaît pas, en revanche si votre écran est jaune, votre même point au signal RVB vert apparaît ... Ainsi, tout n'est qu'une histoire de référentiel défini par un autre référentiel, le signal RVB. Il n'est pas question de distance entre les différents univers, ni de temps, ni d'autres choses, il est question de spécificité des IBOZOO UU qui caractérisent ces univers.

Les oummites disent avoir pu se "plonger" dans une dizaine de cadres différents par une simple variation de LEURS IBOZOO UU ( lesquels ????) mais il est un cadre qui nous est plus intéressant, c'est l'U-WAAM ou anti-univers ; il ne diffère que par le vecteur qui caractérise la masse, il nous est donc symétrique mathématiquement parlant. Son action, entre autre, serait de contenir notre galaxie dans une sorte de cocon et éviter ainsi, l'effet de force centrifuge qui ne serait pas compensée par la fameuse masse manquante qui est toujours manquante dans les observations. De même, cet univers "longe" le notre dans sa pluri-géométrie et sa particularité est que la vitesse de la lumière en son sein pourrait être 50 fois supérieure à celle dans notre univers, d'où la possibilité de voyager très rapidement d'un point de notre espace à un autre à des vitesses fulgurantes. Il n'est plus besoin de fabriquer des expéditions qui dureraient des centaines d'années pour aller vers l'étoile la plus proche. (ce qu'envisage les ubuesques astronomes tel Ribes, c'est au moins ce qu'il raconte dans ses réunions d'informations).

Nous vous parlions des univers limites, ils le sont encore une fois dans l'état de leur IBOZOO UU. Ces univers sont nos fameux BUAWA et BUAWE BIAEI. D'un coté, l'univers des âmes individuelles, de l'autre, l'univers Collectif des Âmes. Ce qui les caractérisent sont :

  • Univers des BUAWA : masse nulle, vitesse du photon nulle, le temps est par conséquence "gelé" et rayon d'expansion constant.

.../...

Encore une fois, nous vous dirons que nous n'observons l'univers que depuis notre siège....PLATON ! voilà l'homme qui aurait du se faire entendre dans le domaine des sciences, PLATON et sa caverne.... L'objectivation à l'état pur ! Les oummites diraient: la tétravalence qui supplante le manichéisme.