Causes de décès

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Causes de décès sur la planète Ummo, si on exclut les décès accidentels, sont les actes d'euthanasie volontaire à un âge avancé.

La mort sur UMMO est considérée comme l'aboutissement ultime de l'existence et une manière de disparaître de notre univers (WAAM). Si le corps (OEMII) oummite est capable de vivre plus de 140 ans terrestres, en vieillissant il souffre d'une dégénérescence cérébrale que les oummites ne savent ni ne veulent pas éviter. Alors à 91-121 ans terrestres ils pratiquent l'euthanasie assistée, consentie et légalement validée, suivie d'une cérémonie de conversion de l'OEMII en hélium.

Dégénérescence cérébrale

Lettre NR-18

Nos techniques médicales nous permettent de compenser les dégénérescences physiologiques liées à la vieillesse. Nos anciens ne souffrent pas des problèmes osseux, cardiovasculaires ou des formes de cancer qui sont endémiques sur OYAGAATerre.

Toutefois, nous souffrons dans notre vieillesse d'une dégénérescence cérébrale que nous ne savons ni ne voulons éviter. Cette dégénérescence ôte peu à peu à nos anciens toute faculté d'émission par voie télépathique. La transmission orale n'étant plus possible du fait de la sclérose totale des cordes vocales, ils sont condamnés au silence. La dégénérescence se poursuit jusqu'à disparition totale de toute faculté de réception télépathique.

Cette disparition de toutes les facultés naturelles de communication s'accompagne d'une lente et inexorable détérioration des capacités mnésiques. Ceci se traduit, pour nos anciens, par une perte progressive d'autonomie qui porte une atteinte inacceptable à l'intégrité de l'OEMIIhumain et au sentiment de respect personnel que vous appelez dignité.

Longévité

Lettre NR-18
Si la vie se résumait au maintien autonome des fonctions végétatives, notre longévité saurait alors excéder les 140 ans terrestres. Toutefois si on exclut les décès accidentels, la mort sur OUMMO est un acte volontaire qui se produit - sauf exception - entre 432 XEE et 575 XEE (de 91 à 121 ans terrestres).

Mort assistée

Lettre NR-18
CÉRÉMONIE DE CONVERSION DE L'OEMII EN HELIUM : La mort est pour nous l'aboutissement ultime de l'existence et revêt une importance aussi capitale que la célébration matrimoniale, la conception et la naissance d'un enfant.

La cérémonie de conversion en hélium, équivalent pour nous de la crémation, est méticuleusement préparée par l'ancien qui se prépare à mourir. Cette décision est en général prise conjointement par les deux époux qui en font part à leurs enfants ainsi qu'à leur ministre du culte. La mise à disposition d'un salon funéraire est alors planifiée pour l'OMGEEYIEcouple qui réunit au complet ses enfants et leurs conjoints jusqu'à la cinquième génération. Un repas frugal est suivi d'une émouvante séance d'adieux à la fin de laquelle la famille est invitée à visionner un documentaire comprenant les séquences choisies qui résument la vie passée de l'OMGEEYIE qui s'apprête à partir. Les vieux époux s'isolent alors côte à côte en se tenant la main, face à l'assistance, derrière une vitre qui s'opacifie lentement afin qu'ils jouissent une dernière fois du bonheur de contempler à travers leurs descendants leur contribution active à la perpétuation et l'amélioration du réseau social d'OUMMO et l'accomplissement de toute une vie.

Le XANMOOordi qui surveille en permanence les paramètres biologiques des deux OEMII détermine l'instant précis où une paix profonde envahit l'OMGEEYIE, marquant l'entrée dans la phase méditative indiquant l'acceptation d'abandon de l'OEMII. Un éclair de lumière bleue indique à l'assistance le moment d'émission d'un champ gravitationnel à hautes fréquences qui provoque la mort instantanée par destruction des cellules cérébrales. Le processus de conversion des atomes composant les cellules corporelles en hélium est alors amorcé. Une partie de cet hélium est diffusé dans la pièce, mélangé à une composition aromatique spécialement élaborée pour l'occasion par l'OMGEEYIE même. Chaque membre de la famille inspire alors symboliquement les derniers effluves de ses ancêtres dont l'intégration volontaire à la psyché collective d'OUMMO est désormais effective.

Non-appartenance au réseau social planétaire

Lettre GR1-4
Il est certain que nous pouvons détecter facilement cet événement (disparition complète des atomes de Kr du cerveau), et nous considérons sur UMMO qu’un OEMMII n’appartient alors pas à notre AYUUYISAAréseau social planétaire, en déclarant donc sa mort. Sauf des accidents ou IRAOOAA?, notre manière de disparaître de notre WAAMunivers est plus conventionnelle.

Article connexe