OEMMII

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher
Glyphe OEMMI
(voir TAAU 37)
Ne doit pas être confondu avec OEMII (corps humain).

Le rôle des OEMMII (êtres humains) dans l'Univers.

Phonème

Tweet W1-90 d'OAXIIBOO 6
(du 25 novembre 2014) OEMII / OEMMI[I] = human body / being[s]
Traduction: corps humain / être(s) (humain). On note le doublement du M signifiant la différence entre le corps et "l'Etre Humain" et et le doublement du I prononcé en "2 temps" signifiant le pluriel.
Lettre D69-2
OEMM = entre les astres; sidéral; de masse sphérique; à masse sphérique

Glyphes

Résumé NL

L’OEMMI : l’organe des sens, l’être pensant matériel, l’être doué de raison plongé dans le WAAM–WAAM. Voici comment les oummites définissent l’être humain, un capteur singulier capable, par sa pensée, de signifier le cosmos. L’être humain revêt un caractère primordial, car il est l’aboutissement ultime de l’évolution. On pourrait dire la structure la plus organisée possible dans le phylum d’évolution de l’organique. L’oummite détermine comme OEMMII les anthropoïdes ayant le troisième facteur ( l’ OEMBUAW ) ce lien avec l’univers des BUAWA, donc une âme qui engrange des données statiques provenant de ses sensations et de ses « processus » cognitifs raisonnés. Nous allons retrouver ici tous les concepts abordés dans les autres articles parce que l’être humain est LE SENS de la création, le point de regroupement qui explique la grande question que chacun se pose : « pourquoi suis-je ? ». Ne vous l’êtes- vous jamais posée ?….moi, qui écris ces lignes, je me la suis certainement posée et j’ai ma réponse; seulement, elle s’apparente plus à une foi qu’à une réelle démonstration, alors…. donc….. voilà…..

Nous avons vu dans le BAYODUU que l’être humain est voué à une phase ultime d’évolution, ce processus, répondant aux contraintes de l’environnement ( et ne le subissant pas, par une sélection des êtres faibles ), mène à une organisation encéphalique qui tôt ou tard donne à l’homme la qualité de penseur. Cette pensée ou cette conscience d’être soi est le premier stade du « câblage » de la responsabilité de l’homme dans son biotope. L’être n’est plus animé d’instincts de préservation mais d’une volonté de trouver le sens de TOUT CELA. Là commence les gros problèmes, parce que l’homme sait qu’il fait du bien, sait qu’il fait du mal, sait qu’il va mourir et ne sait pas pourquoi il a fait tout cela si c’est pour finir en caviar pour les vers de terre !

« Mais les oummites dans tout cela »… Et bien ils ont les mêmes problèmes que nous… Ils cherchent. Non, les oummites s’ils n’ont pas trouvé un sens à l’univers, ils ont au moins trouvé l’aboutissement des OEMMII… Puisque tout ce que l’être pense et vit est envoyé aux BUAWE BIAEI, nous sommes responsables de la façon dont nous allons penser le cosmos, responsables de l’influence que nous exerçons sur nos semblables parce que eux aussi envoient leurs processus cognitifs au BUAWE BIAEI, cette grande banque de « sentiments » et de « signifiants » engrangés par tous les êtres qui ont peuplé et pensé depuis que l’OEMMII est. L’oummite conçoit que ce qu’il vit, il le vit donc pour lui, ses congénères et ses générations futures qui seront alimentées par la banque de données BUAWE BIAEI. Voilà la fameuse fourmilière que décrit Petit. Mais tout est logique dans une telle philosophie, comment des êtres peuvent s’amuser à perturber ceux qui le suivront ?? D’autant plus si l’évolution des OEMMII est en jeu.

Les stades suivants de l’OEMII sont une suite d’organisation de l’encéphale qui le mène à penser de mieux en mieux le cosmos, d’une manière plus « objective » ou « tétravalente » ( ce concept ne s’applique pas qu’aux mathématiques ). En cela, intervient la fameuse néguentropie, cette lutte contre l’inévitable dégradation qu’est l’entropie galopante de la matière ou de la pensée. L’OEMMII doit, pour l’oummite, parvenir à l’OEMII WOA pour se réaliser en tant qu’humanité. L’OEMIIWOA, c’est le point Oméga de Theillard de Chardin (encore lui ) c’est l’attracteur universel. Mais, comme c’est inéluctable, il faut qu’une humanité parvienne à ce « câblage  » encéphalique de la manière la plus saine possible afin de ne pas perturber son BUAWE BIAEI (qui ne l’oublions pas engrange aussi les lois morales de WOA ) mais aussi afin de ne pas perturber les BUAWE BIAEI des autres humanités du cosmos. Quelle responsabilité !!

Nous nous sommes demandés, pendant un temps, pourquoi les oummites voulaient savoir s’il existait une possibilité de liaison télépathique entre eux et nous les terriens. La réponse était évidente, si télépathie il y avait, un lien entre les BUAWE BIAEI des différentes ethnies planétaires était mis en évidence ( voir la logique dans le schéma ). Si donc nos bêtises d’humanité juvénile influaient sur leur âme collective, raison de plus pour nous donner la brimade…. Ont-ils aujourd’hui trouvé ce lien? le texte stipulant cette question date de 1966.. bientôt 50 ans .

La traduction de l’OEMII WOA : homme-Dieu. Nous ne pouvons pas occulter notre Jésus planétaire. Les oummite l’appellent OYAGAA WOA ( OYAGAA = TERRE ), il est en tout point semblable de part sa vie à leur UMMO WOA qui en leur temps eut le même charisme sur toute leur planète. Que dire?????? nous vous laissons penser, c’est plus simple. La qualité de cette configuration humaine réside dans l’objectivation de l’univers dans sa pensée. Ainsi, l’OEMII WOA est un presque WOA, si bien qu’il peut déformer – de par sa condition – l’état du WAAM. N’oublions pas que nous sommes les senseurs du cosmos et c’est l’OEMII qui renseigne le BUAWE BIAEI de l’état du l’univers de par sa pensée/consciente. L’OEMII WOA devient donc un danger potentiel pour tout le WAAM parce qu’il SAIT comment il EST. Les oummites disent que l’OEMII WOA arrivant à un tel point de conscience devient antinomique avec la réalité physique du cadre dimensionnel qui l’accueil, et disparaît… Tout simplement. Fable ? religion ? réflexion ? nous ne savons plus, d’autant que ce sont des supposés extra terrestres qui nous disent cela. Une sorte de protection naturelle nous impose de ne pas en dire plus. Nous n’avons pas le droit de détruire ni d’abonder dans ce concept. Tout cela est aussi logique que la théorie des trous noirs qui existent pour certains et non pour d’autres. Faîtes vous donc une idée, car, nous ne voulons pas sombrer dans le prosélytisme.

Voir aussi