Fernando Sesma

De UMMO WIKI
(Redirigé depuis Fernando SESMA)
Aller à : navigation, rechercher

Fernando Sesma Manzano (1908-1982), espagnol, employé du télégraphe dans le civil et ésotériste. Fondateur - à Madrid - de la société des «amis des visiteurs de l'espace » (amigos de los visitantes del espacio ; 1954-1968). Un des principaux destinataires de la correspondance ummite de 1966 à 1969.

1954 : société des amis des visiteurs de l'espace

En automne 1954 paraissent sept articles de Fernando Sesma sur le thème « Georges Adamski et les soucoupes volantes » publiés dans le journal « Madrid », ainsi que trois articles de Sesma sur le thème « L’origine extraterrestre des soucoupes volantes ».

Le 17 novembre 1954 Sesma crée avec sa collaboratrice Hilde Menzel l’Association des Amis des visiteurs de l’espace (BURU; 1954-1968). La BURU est animée par Sesma à « La Baleine Joyeuse » tous les mardis.

1962 : Saliano

Sesma reçoit son premier appel téléphonique de Saliano, il en dira qu’il avait une voix comme celle de Mussolini.

1965 : livre

Auteur du livre « Yo, confidente de los Hombres del Espacio » de 119 pages, éd. Espejo de Madrid (FR : « Moi, confident des hommes de l’espace »).

Lettre D73
[...] Madrid à la fin de l'année 1965. Une modeste publication dénommée «Diez Minutos» insérait périodiquement une section intitulée «les extraterrestres parlent» signée par un espagnol : Fernando Sesmaentre le 28 août et le 23 octobre 1965.

Le contenu des écrits nous parut d'un faible intérêt intellectuel, plein de redites et de plagiats d'idées aberrantes, et de fantaisies ésotériques et magiques. Il se révélait en l'auteur un homme crédule, avec une certaine formation humaniste et un quasi nul niveau scientifique.

Dans le contexte apparaissait, de temps en temps, de curieux messages «symboliques» que l'auteur attribuait à des communicants extraterrestres. Leur analyse ne nous révéla au début rien qui démontrait une telle origine.

Mais l'étonnement de mes frères atteignit son paroxysme quand, en soumettant l'un d'eux à notre unité d'analyse, nous découvrîmes un contenu crypté insolite. Il ne s'agissait pas d'un système de chiffrage compliqué. Simplement les mots en espagnol avec des nombres de lettres paires s'assimilaient au chiffre zéro et les impairs au chiffre un.

La probabilité qu'une version de ce type fut significative dans un code seulement connue par des réseaux sociaux de haut niveau culturel et technique était proche de zéro. Il était pratiquement impossible que l'auteur des articles ait inventé ce message. Nous pouvons assurer qu'aucun homme de la TERRE ne peut, en l'état actuel, en connaître le sens.

Le message codé était cependant incomplet. Nous analysâmes avidement les écrits successifs. Notre étude fut perturbée par la possibilité que les originaux fussent altérés par l'auteur ou par inadvertance par le linotypiste.

Mes frères décidèrent même d'intervenir secrètement dans la correspondance de Fernando Sesma (nous supplions ce frère de nous excuser pour la violation de son intimité). Il ne fut pas nécessaire d'attendre longtemps. Un second message attribué à une entité dénommée «Saliano» intégrait le reste de l'information chiffrée [...].

1966 : premier appel téléphonique et première lettre ummites

Le vendredi 14 janvier 1966, Sesma est appelé par DEI-98 et est informé d'un atterrissage imminent à Aluche (banlieue de Madrid), le 6 février prochain. Selon son livre « Ummo, une autre planète habitée » (1967), il a été informé par téléphone en 1966 qu'Ummo comptait environ 1,8 milliard d'habitants. En 1966 Fernando Sesma reçoit une première lettre ummite. Confirmation dans la lettre ummite de 1967 pour Manuel Campo :

Lettre D21
[...] En Espagne, seul Monsieur Sesma Manzano semble avoir accepté notre identité (après avoir obtenu des preuves comme par exemple l'annonce anticipée de notre atterrissage à Madrid le 6 février).

[...] Ce monsieur avait publié quelques monographies concernant certains contacts qu'il aurait établi avec des êtres Extraterrestres, même si ses versions étaient faussées par des éléments qui nous paraissaient fantastiques. Eléments dans lesquels, la magie, l'astrologie et le symbolisme étaient arbitrairement interprétés, mais où quelques points attirèrent notre attention. Nous établîmes un premier contact avec lui le 14 janvier 1966 en le soumettant à une série d'épreuves pour nous assurer de sa bonne foi ou de son excès de crédulité.

Monsieur Sesma se montra sceptique au début et nous avons pu vérifier sa droiture tout en étant en désaccord avec lui au sujet de ses expériences antérieures que nous attribuions à un simple farceur. Jusqu'à aujourd'hui nous avons envoyé à ce monsieur un grand nombre de documents concernant notre Civilisation et notre Structure Sociale.

Série d'articles dans une revue

Lettre D49
à D. Joaquin Valdes Sancho

MADRID

Monsieur,

Nous avons suivi ces dernières semaines, l'insertion dans la revue que vous dirigez«Diez Minutos», d'une série d'articlesle premier article paraît dans le n° 760 du 19 mars 1966 concernant la civilisation de notre Planète UMMO. Le texte, comme vous le savez, il a pour base une série de documents que nous avons régulièrement envoyé à D. Fernando Sesma Manzano. [...]

Poème en l'honneur des ummites

Lettre D50
A Fernando Sesma Manzano

Monsieur: mon nom est (exprimé en caractères terrestres et en prononciation espagnole) IEREE 86 engendré par IEREE 82. Il n'y a pas très longtemps que je suis à Madrid, et cette belle ville ibérique ne m'est pas encore très familière.

[...] Quand mon frère DEII 98 [...] me dictait la liste des espagnols en contact avec nous, je lui ai demandé en ce qui vous concerne, vous, Monsieur. Quelle spécialité scientifique ou philosophique possède-t-il ? (vous n'ignorez pas que notre UMMOAAELEUEconseil général d'UMMO nous donna des instructions très précises pour réduire nos contacts à seulement des hommes terrestres spécialisés dans le domaine de la Science Pure, de la Pensée, de la Technique et de l'Art).

Ma jeune supérieure à qui je suis soumis me répondit : OEMMII OIAGAA GAEOAO AIOOIAOOEMII UIAA OEMII EABAYO UAAM.... IIA (Cet homme est noble. Cet homme aime l'Univers : cela suffit !)

Vous pouvez être sûr que dans ces paroles elle exprimait de nombreuses idées que vous ne pouvez pas deviner <même si vous prétendez juger leur laconisme>. Immédiatement, ils m'ont offert une longue série de références sur vous. Je connaissais votre poème depuis quelques jours, avant qu'il ne soit remis à UMMO. Pour nous, un geste comme celui-ci enferme un riche contenu émotionnel. Je savais que le poème était l'oeuvre d'un espagnol nommé SESMA mais j'ignorais sa personnalité.

Jamais aucun terrestre, parmi ceux avec qui nous avons établi des relations verbales ou postales, n'a essayé d'être à l'écoute avec nous d'une manière spirituelle. Votre belle tentative d'établir un pont spirituel à travers des images poétiques ne sera jamais oublié de notre part.

La traduction que nous avons fait pour nos frères d'UMMO ne serait peut-être pas à votre goût. En vérité nous aimerions que si vous arrivez à posséder certaines connaissances linguistiques de notre langue, vous puissiez faire vous même les corrections pertinentes. Vous comprendrez que cette poésie est un document très cher pour l'Histoire des relations entre les deux Planètes.

1967 : livre

Il publie un autre livre sur ET: « Ummo, otra planeta habitada » de 234 pages aux éditions Graficas Espejo de Madrid (FR : « Ummo, une autre planète habitée » ; EN : « Ummo : Another Inhabited Planet »).

1968 : fin de la société

Fernando Sesma annonce la cessation de la « Société des Amis des visiteurs de l’Espace » dans la revue de Barcelone « Algo » n° 101 de mars 1968.

En juillet 1968 SESMA est interviewé pour un programme du canal 13 de la télé argentine.

Le 17 août et le 7 septembre 1968 SESMA apparaît dans un programme télévisé espagnol et y prononce un discours.

1969 : livre

Fernando Sesma publie son livre « La logica del visitante de l’Espacio » 147 pages, en mars 1969 aux éditions Tesoro de Madrid – les pages 59 à 91 sont consacrées à Ummo.

Lettre ummite (27/03/1969)

Lettre D73
À ce moment-là nous avions établi un contact avec Monsieur Fernando Sesma par téléphone. Un simple «test» nous confirma de sa vraie bonne foi et de sa faible crédulité non exempte cependant d'esprit critique.

[...] Nous devons à la gentillesse de votre frère Fernando Sesma la possibilité que ce test psychosocial ait pu être réalisé. Il dirigeait dans le sous-sol d'un établissement de Madrid un salon d'intellectuel pour des hommes et des femmes passionnés par les thèmes transcendants en relation avec les UFO.

Monsieur Fernando Sesma avait sollicité un témoignage objectif de notre identité. Par l'intermédiaire d'un messager nous lui remîmes un exemplaire de preuve d'un de nos simples procédé d'UULAYA NAI.

C'est ainsi que commença une de nos plus intéressantes expériences pour déterminer comment réagirait un petit groupe de OEMII-TERRE face à la nouvelle de notre existence.

Avis de Saliano (lu en public en avril 1969)

Lettre data-E/E33
Don Fernando Sesma est un des hommes qui nous servent d'intermédiaires pour notre communication avec les humains terriens et le seul autorisé pour les diffuser aux autres hommes d'Europe et d'Amérique.

Liens