OAWOOLEA UEWA OEM

De UMMO WIKI
(Redirigé depuis UEWA)
Aller à : navigation, rechercher

OAWOOLEA UEWA OEMM (VAISSEAUX SPATIAUX),
dont les racines phonétiques : OAWOO = dimension ; OOLEEA = pénétrer, percer ; UEWAA = véhicule, vaisseau ; OEMM = entre les astres; sidéral; de masse sphérique; à masse sphérique (D69-2).

Autres orthographes

  • OAUOLEA UEUA OEMM (NEFS SPATIALES) || 57-2
  • OUEWA (véhicules spatiaux) || NR-18
  • OAWOLEA OUEWA (astronef de forme lenticulaire) || D84
  • OAWOLEA UEWA (NEFS) || D63
  • OAWOLEA UEWA (vaisseaux) || 57-3
  • OAWOOLEA UEUA (vaisseaux) || D83
  • OAWOOLEA UEUAA (Disques volants comme vous les appelez) || D23
  • OAWOOLEA UEWA (cosmonefs) || D41-6
  • OAWOOLEA UEWA (nefs de structure lenticulaire) || 57-5
  • OAWOOLEA OUEWA OEM (vaisseau spatial) || NR-20
  • OAWOLEA UEWA OEM (vaisseau spatial lenticulaire) || D74
  • OAWOOLEA UEWA OEM (que vous appelez O.V.N.I. ou Soucoupes volantes) || D21
  • OAUOLEAA UEWAA OENMM (nefs de voyage interastral) || D1378
  • OAUOLEEA UEUA OEMM (les véhicules de forme lenticulaire qui se déplacent en dehors de notre atmosphère) || D57-1
  • OAUOOELEA UEUA OEMM (NEFS en forme lenticulaire pour les voyages Galactiques) || 57-3
  • OAWOOLEA UEUA OEEMM (ASTRONEF) || D60
  • OAWOOLEA UEUA OEEMM (vaisseau de structure lenticulaire) || 57-4
  • OAWOOLEA UEWA OEMM (astronefs) || D37-2
  • OAWOOLEA UEWA OEMM (NEF LENTICULAIRE POUR LES DÉPLACEMENTS INTRAGALACTIQUES) || D59-1
  • OAWOOLEA UEWA OEMM (nefs spatiales) || D41-16
  • OAWOOLEA UEWA OEMM (vaisseaux spatiaux en forme de disques) || D45
  • OAWOOLEA UEWA OEMM (vaisseaux spatiaux) || 57-3

Modèles possibles

Lettre NR-13
Nous savons reconnaître la signature des différents OUEWA visitant notre galaxie, à condition d'avoir été en contact préalable avec un même modèle.

S69-A.gif S69-n10a.gif

La forme sélectionnée par les Oummites (OAWOOLEA UEWA OEMM) est en rouge.

Modèle oummite de 13 métres

Nef-ultimeXX400.jpgUmmof14g.jpgUewa2.png

Lettre D21

Les caractéristiques divulgables, celles qui ne sont pas assujétties à nos normes de sécurité, de nos OAWOOLEA UEWA sont :

Base circulaire de diamètre extérieur 7,1 Enmoo (quelques 13,18 métres).

Section transversale, pseudo-lenticulaire, de hauteur approximative de 3,25 mètres.

Trois pieds extensibles aux panneaux d'appui rectangulaires.

Les perturbations magnétiques enregistrées par l'ingénieur soviétique Alexei Krylov, ne sont pas dues au fait que la nature même de la propulsion soit le magnétisme. La forte induction observée, à 10 mètres de son "centre d'inertie" et qui atteint fréquemment 4600 gauss, est due à un effet secondaire.

Vue d’extérieur

Trois parties clairement différenciées
Lettre D69-1
Un observateur extérieur distinguera trois parties clairement différenciées : (IMAGE 2)
[2] ENNAEOI (CORPS CENTRAL DE LA SUPERSTRUCTURE)
[1] ENNOI (ESPÈCE DE TOUR OU DE COUPOLE)
[3] DUII (Aile annulaire située sur le plan équatorial de la structure principale)

Systèmes et équipements considérés comme les réseaux (AYUU)

Lettre D69-1
Tous les équipements auxiliaires de l'UEWA sont régulés au sein d'une AYUU (RÉSEAUX) et sous le contrôle d'un XAANMOO (Équipement qui réalise les fonctions semblables à celles d'un ordinateur électronique TERRESTRE, [… et ces] décisions peuvent être modifiées dans des cas extrêmes par les membres de l'équipage.

Rapport oummite

La lecture de la série http://ummo-sciences.org/fr/D69-1.htm est indispensable. Il s'agit d'un très long document de 41 pages comprenant de nombreux dessins et symboles.

Les notes sont autant (si ce n'est plus) importantes que le texte proprement dit, et sont, pour ce motif, présentées "en regard", sur la partie droite, ainsi que les images. Certaines sont donc répliquées.

Index

Ce document est présenté en cinq "pages" (de D69-1 à D69-5). Les liens bas de page vous permettent donc de suivre la lecture. La répartition des chapitres dans les pages est la suivante:

69-1 : Introduction / Éclaté et détails de l'UEWA / Structure de l'UEWA / L'ENNAOEII (corps central) - Note 6 / Systèmes et équipements - Note 1 et 2 /
69-2 : Propulsion (IDUUWII AYII) / Inversion de particules (IBOZOOAIDAA) / Enceinte équipage / Phase flottement (OEE) / Phase voyage (AGOIA)
69-3 : Revêtement structural (XOODI NAA) - Note 15, 3 - 4 - 7 - 19
69-4 : Le noyau : émetteur-récepteur par ondes gravitationnelles (UAXOO AXOO) / Navigation sidérale et atmosphérique - Notes 5 - 10 -11
69-5 :Explications concernant le comportement apparent des OVNI / Disparition du vaisseau / Changements brusques de vitesse - Note 12 / Fin de la lettre .
Les notes 8, 9, 13, 14 ,16 et 17 sont manquantes ou censurée postérieurement par les ummites.

En particulier

Propulsion (IDUUWII AYII)

Lettre D69-2
En ce qui concerne la technique que nous utilisons pour l'inversion de toutes les subparticules atomiques inclues dans l'enceinte géométrique de l'UEWA, nous nous permettons d'omettre toute information susceptible d'être immédiatement appliquée par vos physiciens et ingénieurs terrestres. Je dois censurer aussi la transmission de documents (bien qu'elle soit simplement indicative) concernant les bases scientifiques de leur application au système de propulsion de nos vaisseaux.

Dans ce cas, donc, je peux seulement vous offrir une description purement topographique de l'emplacement des équipements correspondants.

Nef-ultimeXX.jpg
[1] ENNOI (coupole)
[2] ENNAEOI (corps central)
[3] DUII (aile annulaire)

L'équipement IDUUWII AYII (propulsion) est réparti à l'intérieur d'un toroïde de révolution assemblé (embouti) à l'intérieur de la DUII, ailette ou couronne […] qui entoure le vaisseau sur son plan central.

La source énergétique de celle-ci est située dans l'ENNOI (tourelle ou coupole). Ce générateur énergétique présente aussi une morphologie toroïde. Son élément le plus caractéristique est constitué par un treillis de gaz fortement ionisé dont la circulation est contrôlée par un champ magnétique complexe de très haute fréquence (j'utilise dans ce cas le mot "treillis" comme synonyme de Réseau ou Grille spatiale). La température du gaz ionisé quand il est en résonance avec la fréquence de l'environnement magnétique atteint les 0,7.106 grades Kelvin […].

Le contrôle de la propulsion est très complexe : la direction, la vitesse de croisière et le contrôle automatique des accélérations à chaque instant donné, dépendent du XAANMOO AYUUU (réseau central d'ordinateurs). La fonction cinématique est très compliquée, fonction dont les multiples paramètres correcteurs dépendent par exemple de :

1 - ce que nous appelons USAGIISOO (état "isodynamique" de l'espace cosmique),
2 - de la présence de champs gravitationnels intenses,
3 - de la menace de "COSMOLITOS" (excusez-nous d'utiliser notre néologisme que nous jugeons plus approprié que le terme "météorite" ou "aérolithe"),
4 - d'éventuelles attaques de vaisseaux étrangers,
5 - des zones spatiales de radiations ioniques, électromagnétiques, gravitationnelles, dangereuses ou perturbatrices pour nos systèmes de bord, etc...

Inversion des particules (IBOZOOAIDAA)

Lettre D69-2
Image 1

IBOZOOAIDAA (inversion des particules)
Cet équipement est présent dans toute la masse solide de la structure, bien que le centre de contrôle soit fixé dans tous nos modèles de vaisseaux dans l'ENNOI, espèce de tourelle cylindroïde qui couronne nos vaisseaux - Image 1 - 1 ). C'est peut-être, si nous exceptons l'équipement IDUWII AYII , le facteur vital de nos OAWOOLEA UEWA OEMM […]

Le phonème OOLEA [= pénétrer, percer ...] quand il s'applique au champ technique […] : changer, passer d'un milieu physique à un autre.
En langage scientifique il signifie: augmenter ou diminuer la valeur d'un angle en un autre angle infinitésimal. […]

Toute la superstructure du vaisseau, comme nous l'expliquerons plus loin, est protégée par une substance céramique finement perforée, qui recouvre le blindage extérieur.

On délimite une couche spatiale de sécurité dont l'épaisseur atteint une valeur de ΔU = 0,0176 ENMOO [... ~33 mm] et qui entoure toute l'UEWA. Nous appelons IITOOA la couche externe idéale dont la morphologie est semblable à celle du vaisseau (image 7) et qui sépare l'enceinte du reste de l'Espace.

Image 7 : IITOOA (superficie idéale d'un vaisseau)

Toute particule subatomique ou "quanton" énergétique (IBOZOO UU) située à l'intérieur de cette enceinte peut être inversée dans un autre système tridimensionnel. Par exemple (image 6) : un neutron "A" correspondant à une quelconque masse de l'intérieur du vaisseau, ainsi que les masses des membres de l'équipage, les gaz, les radiations ioniques, etc.

Image 6 : IITOA (couche externe idéale d'un vaisseau) et XOODI NAA (revêtement d'un vaisseau)

Ainsi par exemple un autre proton "B" appartenant à l'enveloppe ou blindage, ainsi que toutes les sousparticules atomiques et énergétiques "C" d'une quelconque molécule de gaz ou particule de poussière cosmique contenue dans le mince environnement cortical d'épaisseur ΔU délimité par l'IITOA, sembleraient "disparaître" à la vue d'un observateur imaginaire pourvu d'un exceptionnel équipement d'observation, situé à l'extérieur de l'enceinte délimité par l'ITOOA.

Cette transformation instantanée que nous appelons OAWOOLEAIDAA est provoquée par le même équipement IBOZOO AIDAA (image 1 - 8) qui inverse simultanément les "axes" orientés de tous les IBOZOO UU y compris ceux de sa propre structure.

Je ne peux même pas vous suggérer quelle est la base technique de ce système dont, sans doute, la seule allusion doit représenter aujourd'hui pour vos ingénieurs terrestres une fantaisie entourée de science-fiction. Mais en revanche, je peux vous offrir quelques faits complémentaires :

l'apport d'énergie nécessaire pour cette transformation physique est très grand, et se trouve représenté pour nos UEWA par la représentation graphique de la fonction P = phi (t) (image 8).
Image 8

L'énergie nécessaire mise en jeu jusqu'à l'instant t0 OAWOOLEAIDAA (instant où toutes les subparticules subissent leur inversion) est restituée intégralement sans perte, de tel manière que ΔW1 = ΔW2, représentés tous deux par les surfaces hachurées du graphique, et se transforment dans le nouveau cadre tridimensionnel sous forme de MASSE (ΔW2 représente l'équivalent énergétique de la Masse engendrée). Vous comprendrez mieux sa signification physique si je vous indique qu'immédiatement après t0, dans le nouveau cadre tridimensionnel, l'UEWA se déplace à une vitesse supérieure sans que le changement brusque de vitesse (accélération infinie à l'instant t0) soit accusé par le vaisseau et son équipage.

P0 représente le seuil de puissance nécessaire pour transformer toute la masse m0 de l'UEWA (m0 représente non pas la masse au repos absolu mais la masse réelle par rapport à un système référentiel en l'instant t0). La puissance limite P0 = phi(m0) n'englobe pas seulement la masse de l'UEWA mais aussi celles des particules contenues dans l'enceinte de la ITOOA (image 7) (lire aussi la note 10 - voir page 69-5).

Structure de la soucoupe (UEWA OEMM)

Coupe frontale (composants 1-22)

S69-i1a.gif

1 - ENNOI : protubérance, tourelle ou coupole située dans l'hémisphère supérieur de l'UEWA OEMM (sa membrane est transparente).

2 - ENNAEOI : corps central de la superstructure du vaisseau

3 - DUII: anneau ou couronne équatoriale qui entoure l'UEWA.

4 - AAXOO XAIUU AYII : toroïde générateur de champ magnétique.

5 - NUUYAA : réservoirs toroïdaux d'eau oxygénée et lithium fondu.

6 - IDUUWII AYII : équipement propulseur situé dans une enceinte de forme annulaire encastrée dans la DUII.

7 - Générateur d'énergie. Transforme la masse de lithium et de Bismuth en énergie, après sa transformation en plasma.

8 - IBOZOOAIDAA : équipement central de contrôle pour l'inversion des IBOZOO UU.

9 - XANMOO : calculateurs périphériques autonomes [le XANMOO central est situé (sphère centrale dans l'image 1) au centre géométrique du "12" AYIYAA OAYUU ].

10 - Censurée dans la copie.

11 - TAXEE : gelée ou masse gélatineuse (occupant l'intérieur de la AYIYAA OAYUU en utilisation).

12 - AAYIYAA OAYUU : cabine flottante.

13 - YAAXAIIU : peut se traduire par "cavité magnétique".

14 - Dans cette structure toroïdale sont englobés de nombreux équipements de l'UEWA. Une partie du générateur de champ magnétique, les organes de contrôle pour la XOODINAA, les réservoirs d'aliments et équipement mobile transporté, les équipements pour la fabrication d'accessoires, etc.

15 - IMMAA : quelques-unes des écoutilles d'accès.

16 - YAA OOXEE : réservoir de mercure.

17 - Enceinte annulaire complexe qui est située parmi d'autres éléments, pieds sustentateurs émergents, transmutateurs d'éléments, etc.

18 - XOODINAA : membrane, écorce, paroi externe ou cuirasse protégeant l'UEWA. Elle est opaque et d'une grande complexité structurale, sauf l'ENNOI, qui est transparent et homogène.

19 - ?

20 - YUUXIIO : équipement toroïdal pour le contrôle de l'environnement gazeux.

21 - UAXOO AAXOO : centre d'émission et de détection, blindé.

22 - ENNOI AGIOA : coupole ou cône d'assemblage. Peut se dissoudre ou se régénérer sous le contrôle du xanmoo central.

Composants 23-30

Partie manquante ?

Revêtement structural XOODI NAA (composants 31-59)

XOODI NAA : revêtement structural (image 11 / D69-3)

31 : UOXOODINAA. (UO = 0, donc: première couche en partant de l'extérieur) Il s'agit d'un revêtement poreux de composition céramique de point de fusion élevé (7260,64° C. Terrestres); son pouvoir d'émission externe est également élevé et sa conductivité thermique très basse (2,07113.10 -6 cal/(cm) (s) (°C).

32 : IASXOODINAA. (IAS = 1 => seconde couche en partant de l'extérieur) formée par un matériau très élastique de conductivités thermique et électrique très faibles. A l'intérieur sont disposées des capsules [50] (YAAEDINNOO) contenant une dose du même matériau nommé UYOOXIGEE (produit céramique ) qui forme la couche externe déjà citée [UOXOODINAA - 31]. De chacune de ces capsules part un réseau de tubes quasi capillaires et une série de canaux d'information ULNII (voir note 3 en regard) connectés avec le YAEDINOO jusqu'à une série de UAXOO (détecteurs) situés dans la masse de la première couche [31]. Quand celle-ci se crevasse ou quand apparaissent des micro-fissures ou enfin quand elle est perforée par l'impact de petits métorites, ces détecteurs sont excités et activent le YAEDINNOO. Le produit céramique est fondu jusqu'à une température de 7655.8° C et il est conduit, fluide, en s'écoulant par le réseau vasculaire, jusqu'à la crevasse correspondante, pour souder ou pour remplir la cavité de la perforation. Chaque capsule du système protège une petite zone située au-dessus de la couche céramique, et les connexions vasculaires compensent les pertes du produit qui a pu être utilisé après une urgence.

33 : IENXOODINAA. (IEN = 2. Donc troisième couche en partant de l'extérieur) Il s'agit d'une couche ou sub-membrane cristallisée de bioxyde de silicium et modulée en forme de mosaïque hexagonale.

34 : IEVOOXOODINAA. (IEVOO = 3. Donc quatrième couche en partant de l'extérieur) Il constitue la couche ou écorce la plus interne de la XODINAA. C'est aussi la plus épaisse. Sa constitution est complexe, mais son composant principal est un alliage dont les éléments de base sont ceux que vous nommez Coulombium (Niobium) et Tungstène (Wolfram)

35 : Il s'agit de senseurs réfrigérés intégrés dans l'IEVOXODINAA. Un conduit émerge de l'UOXODINAA. Sur l'image on peut distinguer une couronne flottante dans la masse céramique de cette couche qui détecte les gradients thermiques, activant l'émission d'un isotope de lithium quand la température atteint un certain niveau. Alors, ce fluide s'écoule à l'extérieur, se vaporisant en absorbant la chaleur. Dans quelques zones de l'UEWA le lithium est remplacé par du césium. Ces éléments sont postérieurement mis en réserve dans un réseau vasculaire, le lithium s'écoulant à une température de 318,622°C.

36-49

36 à 49 : UAXOO (détecteurs ou récepteurs). Sur toute la surface de la XOODINAA se trouvent une série étendue de UAXOO. Ce sont des organes détecteurs ou sensitifs activés par divers stimuli de nature physique, chimique ou biologique. (Par exemple : fréquences électromagnétiques, tensions élastiques, champs magnétiques et gravitationnels, gradients électrostatiques, pressions statiques et dynamiques, présence moléculaire de gaz, existence de moisissures et virus, etc.).

36 : UULUAXOO. La gamme de transducteurs sensibles au spectre magnéto-électrique qui s'étend de 2,638.1014 à 5.32.1016 cycles/secondes est très variée. Ils sont tous inclus dans la couche la plus externe du UOXOODINAA, protégés par des sphérules de verre transparent. Chacun de ces transducteurs est sensible à une bande très étroite du spectre et certains sont en résonance avec une seule fréquence. Leur base est différente de celle des cellules photos-résistives ou photo-émissives utilisées pas vos frères ingénieurs terrestres. Les transducteurs enregistrent les altérations de l'état quantique des couches électroniques dans les molécules diatomiques d'un gaz quand il y a absorption d'IBOAYAA OUU (quantons énergétiques).

37 : Réseau vasculaire pour la fourniture de lithium et césium.

38 : Transducteurs pour l'évaluation de la pression externe du gaz; leurs marges de mesure s'étendent de 2,9.10-10 millibars à 1116,53 atmosphères. (il y a aussi d'autres transducteurs non représentés "enregistreurs d'impacts de molécules" capables d'enregistrer des niveaux inférieurs de "haut vide".)

39 : Sondes pour la mesure des différents gradients thermiques dans la zone enveloppante limitée par la ITOAA.

40 : Capteurs de gaz et de poussière cosmique. Ils pompent le gaz par un canal de structure en "U", dont une des branches capte des molécules de gaz et de particules de poussière, qui sont ensuite expulsées sous pression par la seconde branche. Sont analysés à chaque instant : densité du gaz, composition chimique, présence de composants biologiques (virus, micro-organismes, acides aminés, chaînes organiques complexes), en fragmentant les structures complexes (particules de poussière, restes de tissus organiques), et en captant leurs images pour une analyse postérieure ).

41 : "Grappes" de transducteurs thermiques qui mesurent la température en divers points de la XOODINAA. La mesure s'effectue par le changement de perméabilité magnétique d'une fine baguette (échantillon ferromagnétique) en fonction du changement de température en ce point. Ils sont connectés directement avec les réfrigérants de Lithium et de Césium.

42 : Détecteurs différentiels du spectre électromagnétique délimité par les fréquences 3,71 à 2,66.1014 cycles/sec.

43 : Séparation des modules hexagonaux dans la mosaïque de IENXOODINAA (bioxyde de silicium) . Vous les appelleriez "joints de dilatations". Ils évitent que les hautes tensions dynamiques puissent fracturer cette couche protectrices. La composition de ces "Joints" présente des caractéristiques de grande élasticité et de faible conductivité thermique.

44 : AAXOO (émetteur) d'ondes gravitationnelles. C'est un des seuls dispositifs qui maintienne la communication par voie UULNII (voir la note 3) avec les organes centraux du XOODINAA (XANMOO périphériques situés dans la membrane). Leur densité de distribution est très basse : 16,8 unités par ENMOO EE ( 1 ENMOO EE environ 3,5 m²).

45 : "cette information a été rayée au dernier moment par les messieurs d'UMMO, même dans la seconde copie que je fis." [Note du dactylographe du document original].

46 : Détecteurs de radiations ioniques. Ils sont intégrés dans des cavités sphériques situées dans la zone la plus externe de l'IBOXOODINAA. Ces micro-enceintes sont pleines d'un ester très visqueux et contiennent des modules d'un métal cristallisé très pur taillés en forme de polyèdres. Les altérations dans le réseau cristallin du métal, provoquées par l'action des radiations corpusculaires, sont détectées par un second organe sensitif situé à la base de la cavité.

47 : Détecteurs de fréquences gravitationnelles, formés d'une pile de capteurs résonants. L'information est amplifié et retransmise au XAANMOO central. Chacun de ces transducteurs exige un puissant générateur d'énergie situé à la base (structure toroïde comme on peut le voir sur le croquis). La déterioration de ces appareils est fréquente car ils sont situés dans une cavité tronconique de la UOXOODINNAA sans aucune protection et soumis à l'érosion des agents extérieurs.

48 : Grappes de Transducteurs tensodynamiques inclus dans la masse du XOODINAA. Ils sont formées de baguettes encastrées dans les diverses couches de cette MEMBRANE et orientées dans toutes les directions. Leurs fonctionnement est basé sur la variation que subit la perméabilité d'un alliage de bismuth cobalt quand il est soumis aussi bien à des faibles compressions qu'à des tractions imperceptibles. Ces dispositifs, répartis avec une grande densité sur toute la structure de l'UEWA, enregistrent toutes les tensions déformantes aussi bien apériodiques que périodiques (vibrations) que subit le Vaisseau. Leurs informations sont très précieuses car elles permettent au XANMOO Central de corriger à chaque instant les conditions de vol quand de telles tensions peuvent provoquer des phénomènes de fracture, de fissure ou de gondolement dangereux de n'importe quel élément de la structure.

49 : Ces organes sensitifs transmettent une information semblable à celle des transducteurs cités en 48. Ils sont beaucoup moins sensibles aux vibrations de très basse fréquence, mais ils réagissent aux trains d'ondes acoustiques qui se propagent le long de la masse du XOODINAA, très souvent provoquées par l'impact de "COSMOLITES" et d'autres fois par des fractures brusques de composants, etc.
Il s'agit d'enceintes emplies de gaz ionisé dont le degré de potentiel électrique varie en fonction de la propagation en son sein de fréquences acoustiques. La fonction du potentiel résultant est analysée ou décomposée en fréquences sinusoïdales intégrantes et une fois codifiées en fonction de leur valeur, l'information est transmise au XAANMOO.

50-58

50 : Petits dispositifs appelés YAEDINOO remplis d'un produit céramique [ UYOOXIGEE, ce produit céramique forme la couche externe UOXOODINAA (31) ] pour sceller les possibles fractures ou fissures de la membrane externe.

51 : Réseau de canalisation pour le lithium fondu. Il en existe un second pour le rubidium fondu et dans certaines zones, un troisième pour le césium. Ces métaux de bas point de fusion sont utilisés indistinctement pour les fonctions de réfrigération, au cas où certains systèmes de protection thermique auraient échoué.

52 : Réseau très dense appelé NOURAXAA. Il est connecté avec l'IBOZOOAIDA, équipement inverseur de particules. Nous ne pouvons rien vous dire sur ce système.

53 : XOOGUU-AYUBAA. Faisceaux de canalisations pourvus, aux points de convergence réticulaires, de modules de pompage. Ce réseau très important amène des micro-éléments depuis les réserves aux points qui ont subi un quelconque dommage (voir note 7 en regard).

54 : [censuré dans les deux documents originaux].

55 : [rayé également].

56 : IBOO (centre coordinateur du Réseau XOOGUU) (voir note 7).

57 : Générateur d'ions pour la protection de la surface contre l'abrasion des poussières cosmiques et atmosphériques (voir note 19)

58 : UYOOALADAA AYUBAA. Conduite pour un alliage susceptible de se fondre ou de se solidifier en une densité de branches, variable par unité de volume. Elles confèrent ainsi à certaines zones de la membrane différents degrés de rigidité mécanique. Ainsi à partir du XANMOO (ordinateur), les caractéristiques élastique de la structure de la XOODINAA peuvent varier à "volonté". Les canaux de section circulaire et elliptique selon les cas, sont pourvus axialement d'une chaîne de générateurs thermiques contrôlés pour la fusion de la masse métallique statique qui remplit le réseau vasculaire.

59 : ?

Voir aussi