Nuit noire

De UMMO WIKI
(Redirigé depuis AGFUIUU DUUA)
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Calendrier

Nuit noire de durée de 11 750 années/ummo (2488,5 années/terre) est citée pour la première fois dans la lettre D541 (et reprise dans la NR13 d'avril 2003) : "A partir de l’an 6000 suit une ère dont le calcul n'est pas pris en compte sur UMMO. Elle a duré 11750 années Ummo et s’intitule AGFUIUU DUUA. C’est la «Nuit noire de Ummo» ".

Cette «nuit noire» se situe à la fin de la seconde ère d'Ummo. Elle a durée, dans notre calendrier romain, de -1750 à 733 (voir Calendrier). «Ensuite commença l'instant zéro de la troisième ère. En l'an 75 (l’an 748 sur Terre) arrivèrent des nefs de l'Astre froid DOOCAIAA.

Juste avant la Nuit, en l'année 5902 de la seconde ère, commença a être mis en pratique le gigantesque plan d'éducation dénommé IGIAAYUYISAA.

Histoire

Lettre D47-4
Le réseau social était trop abîmé pour essayer de le réparer en une seule génération. Il fallait donc renoncer à obtenir les fruits immédiatement. Nous, les Hommes de UMMO, nous gardons une respectueuse vénération pour nos lointains ancêtres qui, conscients du fait que cela continuerait à être une société imparfaite, mirent en jeu leurs vies et leurs efforts pour que nos frères d'aujourd'hui jouissent d'une structure sociale plus juste.

Ils renoncèrent à une facile félicité passagère pouvant être obtenue par des moyens plus ou moins artificiels d'effets moins passagers comme ceux que nous avons décrits et ils mirent en place la grandiose tâche de planifier l'éducation des nouvelles générations.

Voyons quelle fut la politique suivie :

Comme il était indéniable qu'une nouvelle génération mise en contact avec la société, finirait par être corrompue, on délimita dans la planète 30% du Continent pour que là se développe le premier germe d'une société du futur sans contamination par ses progéniteurs. En l'année 5902 du Second Temps, commença a être mis en pratique le gigantesque plan dénommé IGIAAYUYISAA. Tout le plan d'éducation était élaboré sur la base de réforme des réflexes, à partir de l'instant où l'UUYIE (fille) ou UUGEE (garçon) était séparé de sa mère par la cautérisation instantanée du cordon ombilical. En passant la période éducative EN DEHORS DE L'INFLUENCE ET DES CONTACTS DES PARENTS, cette jeunesse commençait son expérience sociale "loin de cette autre société" avec laquelle elle maintenait seulement des contacts par les échanges culturels et ce par des personnes qualifiées.

Nuitnoire.jpg

Précisions

Tweet OT-32 03/12/2015

Tweet OT-32 d'OOMO TOA
Q: Quelle fut la cause initiale de votre "nuit noire"? Vers la fin de la première ou de la seconde ÈRE ?

R: Séparation entre deux civilisations. Nouvelle / Ancienne. Réquisition des nouveaux nés après l’accouchement. {{=>}} Conflits.

Entre les ères 2 et 3.


Tweet OT-92 du 01/05/17

OT-92.jpg


Tweet OT-93 du 02/05/17

OT-93.png


Tweet OT-96 du 26/05/17

OT-96.png

Sortie

Lettre GR1-9
[...] constituer un nombre MINIMUM de 7 OEMMII pour la « syntonie » (il s’agit en réalité d’un seuil d’information quantique d’une Physique intégrée non connaissable pour vous) avec BUAAUA BIIAEEII. [...] nous privilégions l’existence d’autres groupes d’OEEMMII sur OYAGAA qui font la même chose que vous et qui à un moment déterminé réussiront ensemble avec votre groupe à changer le devenir de votre bel astre froid. Comment croyez-vous sinon que nous sommes parvenus à renaître après la monstrueuse nuit que nous avons soufferte ?

Analyse

L'image est coupée en deux par une ligne verticale, et on retrouve de part et d'autre de cette ligne, les parenthèses fermante et ouvrante à coté de S1 et S2, exactement comme dans le tweet OT 93.

Le couple de la société S2 (que l'on comprends maintenant comme ancienne) a le droit d'avoir deux ou trois enfants, numérotés 1, 2 et le troisième enfant est en pointillé, indiquant que pas tous les couples ont le droit d'avoir un troisième enfant (comme cela nous est d'ailleurs expliquer dans une ancienne lettre). Sur le graphique est d'ailleurs indiqué que les couples ont en moyenne 2,17 enfants. Le premier enfant est confisqué et transféré dans la société S1, ce qui fait donc que le couple de S2 se retrouve avec un ou parfois deux enfants. Si tous les couples de S2 n'avaient plus qu'un seul enfant, le taux de renouvellement théorique de la population serait de 0.5 (50%) (en pratique le taux serait un peu inférieur à cause des décès accidentels). Mais justement comme certains couples ont pu avoir trois enfants (et en garder deux), le taux de renouvellement est légèrement supérieur à 0.5. Ce taux théorique est indiqué à 0.58 sur le graphique. C'est un taux faible qui conduit à l'extinction, puisqu'il faut avoir un taux minimum égal à 1 pour que la population puisse stagner. Par exemple avec un taux de renouvellement de 0.58, une population de 1000 personnes s'éteint au bout de 13 générations : le nombre de personnes à chaque génération étant de (1000, 580, 336, 195, 113, 65, 38, 22, 12, 7, 4, 2, 1).

De l'autre coté du graphique, dans la société S1, les couples ont aussi le droit d'avoir deux ou trois enfants. Le nombre d'enfants moyen par couple est exactement le même que pour les couples de S2, il est lui aussi indiqué à 2,17 sur le graphique. Cependant, cette société S1 bénéficie de l'apport de tous les nouveaux nés de S2, et ces enfants sont élevés en commun avec les 2.17 enfants naturels par couple de S1.

Avec 2.17 enfants par couple, le taux de renouvellement théorique est légèrement supérieur à 1, en effet il est égal à 2,17/2 = 1,085 (on divise par deux car le couple est composé de deux personnes), mais avec l'apport des premiers nés de S2, il doit être très largement supérieur à 1 lors de la première génération puis tendre de nouveau vers 1,085 au fur et à mesure que S2 s'éteint.

Par exemple si on reprends l'exemple d'une population de 1000 individus, à la deuxième génération, S1 aura (1000 x 1,085) + (1000 / 2) = 1085 + 500 = 1585 (i.e. les 1085 enfants naturels de S1 + les 500 premiers nés de S2, en effet les 1000 personnes de S2 se sont associés par deux pour former 500 couples, et ces 500 couples ont chacun donné un premier né). On a donc, pour la deuxième génération de S1, un taux de renouvellement de 1585/1000 = 1,585 (nombre de personne de la nouvelle génération divisé par le nombre de personne de la génération précédente).

A la troisième génération, S1 aura (1585 x 1,085) + (336 / 2) = 1719 + 168 = 1887 (On divise 336 par deux, car à la troisième génération, les 336 enfants de S2 doivent s'associer par deux pour former des couples, donc il n'y a que 168 couples, et donc 168 ainés pour ces couples). On a donc, pour la troisième génération de S1, un taux de renouvellement de 1887 / 1585 = 1,19. Et ainsi de suite.

Notez qu'avec ce système la population mondiale de la planète reste constante, puisque globalement, tous les couples qu'ils soient de S1 ou de S2 ont 2.17 enfants en moyenne, donc la population mondiale se maintient. Mais les membres de la société S1 croissent rapidement au début, puis de moins en moins vite, alors qu'en miroir, les membres de la société S2 diminuent rapidement au début, puis de moins en moins vite. Au final on a bien la société S2 qui s'éteint, et la société S1 qui croit à la même vitesse.

Il est assez facile de placer ces deux formules dans une feuille de calcul, et en prenant le chiffre de la population mondiale d'Oummo qui est indiqué dans la NR-18, à savoir 2,579 milliard d'individus, et en prenant des taux de renouvellement un peu inférieur au taux théoriques (pour être plus proche du réel), on constate que les deux populations atteignent leur asymptote en 8 générations, et que le dernier individu de la population S2 est né à la 32ème génération. W3-60.jpg

W3-61.jpg

Si on considère que les générations se succèdent tous les 20 ans (les oummains ont leurs enfants plutôt jeunes), et toujours d'après la NR-18 qui indique que leur espérance de vie varie entre 91 et 121 ans (donc 106 en moyenne), la grosse majorité du plan de remplacement a donc duré grosso-modo (20*8) + 106 = 266 ans terrestre. Et le dernier descendant est décédé après (20*32) + 106 = 746 ans terrestres (ce qui est donc la durée totale du plan).