Interventions ummites sur Terre

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Les interventions ummites pour sauver la vie sur Terre.

Interventions géologiques ‏‎

Lettre NR-15
(juin 2003) [...] Nous surveillons avec constance les cratères Nous tentons de réguler les phases éruptives de ces volcans et de mettre en place des mécanismes de contention des déformations crustales au niveau des failles géologiques.

1967

Lettre NR-15
Une explosion imminente de l'Etna fut évitée par nous en 1967 en créant une cavité artificielle dans la roche qui permit d'évacuer le surcroît de pression. Cette cavité, en s'effondrant, fut à l'origine d'une nouvelle bouche du volcan. Vos frères Tazieff et TonaniFranco Tonani? avaient été prévenus de ce phénomène par courrier en avril 1967.

1972

Lettre NR-15
Depuis 1972, un système de compensation tectonique a été progressivement mis en place avec succès le long de la faille pacifique de San Andreas (Californie) pour réduire les effets de l'activité sismique dans cette région.

2002

Lettre NR-15
J'ai moi-même [ E IXOO 7 ] exploré l'Etna, Panarea et le Stromboli (Sicile) en novembre et décembre 2002 afin d'y placer des instruments de mesure souterrains.
Nous surveillons plus intensément le Popocatepetl dont l'activité inquiétante menace les populations des grandes agglomérations de Puebla et de Mexico D.F. Nous ne sommes pas les seuls à le faire.

2014

Tweet W1-30 d'OAXIIBOO 6

OAXIIBOO6 - 4 mai 2014

San Andreas Fault. 7300 m under surface. Critical pressures. Unable to handle anymore May 11th. We have to disengage. Beware. @EarthScopeInfo

Traduction: Faille de San Andreas. 7300 m sous la surface. Pressions critiques. Impossible de gérer après le 11 mai . Nous devons nous désengager. Attention
Le tremblement de terre, de magnitude 6, a frappé le nord de San Francisco dans la nuit de samedi à dimanche 24 août, blessant 120 personnes. / Le Monde
Tweet W1-50 d'OAXIIBOO 6

OAXIIBOO6 · 15 août 2014

Triste notizia di oggi: la morte del Dr Romolo Romano lì a pochi mesi. Il suo aiuto è stato prezioso per il nostro studio del vulcano #ETNA.

Traduction: Triste nouvelle aujourd'hui: la mort du Dr Romano Romolo il quelques mois . Son aide a été précieuse pour notre étude du volcan ETNA

Libérer la Terre de la menace nucléaire

1975 : plan d'urgence pour éviter un suicide collectif sur Terre

Lettre D1378
(30/01/1988) [...] nous avons déjà préparé, dès 1975, un plan d'urgence définitif, [... quand] l'évolution turbulente de l'humanité de OYAGAATerre rendrait prévisible bien que peu probable la nécessité d'une intervention de notre part pour éviter un suicide collectif qui entraînerait même l'élimination des espèces animales inférieures.

Il fut immédiatement convenu d'adopter les mesures pertinentes pour prévenir cette urgence. PREMIÈREMENT : construction en différents points de OYAGAA de bases souterraines dotées de l'étanchéité et de moyens d'autoapprovisoinnement en oxygène, eau, énergie et produits d'alimentation. De telles installations furent conçues pour servir de refuge à nos expéditionnaires et à un contingent réduit d'OEMMIIhommes de OYAGAA, qui assurerait leur survie en cas d'attaque généralisée avec des armes à plasma, nucléaires et biotechniques, y compris toute la période postérieure du risque d'agression physique et biologique du milieu contaminé (dont la période peut s'étendre à environ cinq cents jours terrestres).

DEUXIÈMEMENT : équipement de ces bases avec du matériel technique spécialisé pour le cas où nos expéditionnaires se verraient forcés à prendre le contrôle du pouvoir international. Dans ce cas il a été prévu une première phase dans laquelle mes frères qui se trouveraient sur Terre à ce moment-là prendraient le contrôle direct des nations suivantes : Etats Unis d'Amérique du Nord, Union des Républiques Socialistes Soviétiques, Canada, Grande Bretagne, République Populaire de Chine.

Immédiatement une seconde expédition de renfort partirait de UMMO avec d'importantes dotations de matériel technologique de coercition, afin de consolider leur contrôle sur les nations suivantes : République Fédérale d'Allemagne, Italie, Roumanie, Albanie, Espagne, France, Japon, République du Vietnam, Corée du Nord, Angola, République Sud Africaine, Israël, Iran, Pakistan, Australie, Nouvelle-Zélande, Indonésie, Mexique, Paraguay, Chili, Union Indienne, Brésil.

On permettrait durant un temps court la souveraineté aux pays restants, en leur communiquant de manière coercitive de procéder au démantèlement de leur infrastructure militaire (excepté leur force policière), jusqu'à ce que leurs dirigeants soient progressivement contrôlés par mes frères. [...]

[...] Naturellement, nous ne pouvons pas vous révéler les bases de ce projet, qui implique des techniques de contrôle à distance des structures neuronales amygdaliennes, lesquelles jouent un rôle déterminant dans la conduite agressive, et des réseaux dendritiques corticofrontaux et de l'hippocampe, qui bloqueraient respectivement la capacité de décision et la mémoire de ceux de vos frères impliqués dans les centres de décision de l'Etat.

1989 : promesse tenue

Lettre D1492

(09/02/1990) Peuple de la Terre (OOYAAGA): Nous avons finalement tenu notre promesse de libérer la Terre de la menace nucléaire qui pesait sur votre astre froid. La seconde phase commencera par la conférence réservée au démantèlement des armes tactiques de rayon d'action moyen (Armes dites de "théâtre" RBM). Ainsi que les missiles balistiques intercontinentaux ICBM. Ainsi ils s'engagent à détruire tous les systèmes antimissiles ABM, et toutes les armes situées dans les sous-marins SLBM. On gèlera les programmes appelé en occident SDI.

Nous avons prévenu un groupe restreint en Allemagne qu'en mars 1989 se produira la libération de tous les pays de l'Est. En même temps que nous avons avisé un groupe restreint en Espagne d'une alerte atomique quelques jours avant qu'elle se produise. Également nos fidèles amis australiens reçurent bien avant une communication leur annonçant le triomphe URSS - USA réussissant la jonction Apollo 18 et Soyouz 19. Tous les OEMIIhommes de la Terre ont interprété nos lettres comme provenant de quelque groupe secret US.

[...] Nous avons cette fois délibérément voulu signaler notre présence dans la ville soviétique de Voronej le 27 septembre 1989. En exposant l'anagramme du Conseil Général de UMMO. Nous avons donné le maximum de publicité à l’événement coïncidant à la libération du socialismes dans beaucoup de nation.
Lettre D1751
[...] sur le territoire soviétique (Voronej) [...] inversion des atomes permit de montrer notre marque « )+( » se détachant sur la surface de notre nef brillant par ionisation.

1991 : fin de la mission auprès des grandes puissances de la Terre

Lettre D1751

(8 janvier 1991) En ce moment se termine la mission que nous nous étions imposée auprès des grandes puissances de la Terre. A la suite d'un entretien avec chacun des deux présidents d'URSS et d'EU, ceux-ci comprirent que le péril nucléaire qui flottait au dessus de leur planète (OOIAA) si la tension continuait à croître jusqu'au point de rupture (UUGAA), cette situation étant malheureusement imminente.

Peut-être avez-vous assisté à un changement surprenant. Au point que personne n'imagina jamais que des structures aussi solides subiraient un changement si profond. L'essentiel est que les deux États en vinrent à réduire substantiellement leur arsenal mortifère. Aussi bien, les E.U. se sont aussi engagés à ne pas faire un pas de plus dans leur escalade agressive envers d'autres pays sans tenir compte du consentement du président et du secrétaire général des Nations Unies.

Jusqu'ici notre intervention, comme signature de celle-ci sur toute la planète, eut lieu sur le territoire soviétique (1989, Voronej) et, comme marque de celle-ci sur toute la planète, un IVOOSO AIIDA (terme difficile à traduire : inversion des atomes) permit de montrer notre marque (deux barres croisées entre deux arcs situés de part et d'autre d'un axe de symétrie « )+( » ) se détachant sur la surface de notre nef brillant par ionisation (AAWOLEEAA OEWE OEM).

Nous avons appris la nouvelle à la presse de toute la planète (OOIAA). Grâce à la collaboration des EU et de l'URSS, nous avons ainsi scellé la collaboration de notre civilisation avec Michael Gorbachof et Georges Bush. Depuis le 18 avril à 15 h 06, où se célébra un contact avec le Président de la dernière nation citée (USA), nous n'en avons eu aucune entrevue et nous n'en aurons aucune autre, notre mission est terminée.

[...] Ce qui arrive avec Saddam Hussein, c'est qu'il est devenu le chef d'une puissante nation renforcée par l'aide militaire que lui ont fourni l'Union Soviétique, les États-unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie, le Canada, la Belgique et d'autres pays comme l'Espagne.

[...] Dans la guerre actuelle seuls les E-U, l'URSS, la Grande-Bretagne, la France, Israël, détiennent l'arme "mortifère", le Canada et la Chine la connaissent. Nous allons vous révéler son nom. Ce n'est pas une entité matérielle mais un concept. Il se nomme ISC (Informative Satellite Coefficient) (mesures fournies par satellite d'information). Seuls les deux premiers pays peuvent s'en servir efficacement.

Contre les les services de renseignement US

2011 : opérations sur les cerveaux à distance et disparition des dossiers Ummo dans les bureaux de Défense USA

Lettre GR1-2
(16/09/2011) Vous, OEMMI de plusieurs pays d'OYAAGAA hautement dominés par une Grande Puissance, avez couru le très grand risque d’être dérangés et même d’être blessés par les services de renseignement de cette Nation [USA]. Et cela dû à la prise en charge totale de la part de certains de leurs dirigeants psychotiques, de notre identité et conséquemment de certains mouvements qui Vous impliquaient. Nous ne pouvions pas vous prévenir (cela aurait généré à la majeure partie d’entre Vous, une souffrance psychologique intolérable) ni vous protéger sans intervention directe, c’est pourquoi mon intelligent frère alors au commandement, a ourdi un plan de protection qui rompait pour la seconde fois dans l’Histoire de nos relations avec OYAGAA le code de conduite qui nous a toujours caractérisés. En effet, nous avons décidé de violer certaines dépendances d’officines de Défense USA et de détruire la pratiquement totalité (autant analogique que digitale) des rapports qui faisaient allusion à notre présence sur OYAGAA. Figuraient dans ces rapports les noms et des informations exhaustives de nombre d’entre Vous, ainsi que de vos frères du Danemark, France, Canada, Allemagne, Belgique, Hollande, Angleterre, Italie, Russie, Pologne, Autriche, Argentine, Colombie, Mexique, Arabie Saoudite, Yémen, Pakistan, Iran, Irak et d’autres pays limitrophes de la Russie, en plus de nombreux autres ayant une moindre incidence dans la Politique Internationale (nous disons cela sans aucun esprit péjoratif). En outre, et cela a été moralement plus discutable, nous avons eu à opérer les cerveaux de certains – nous avons réduit le nombre au minimum possible – de vos frères pour leur effacer la plus grande partie des informations qui se rapportaient à notre existence (et à la Vôtre !).

Bien que ces opérations aient été indolores – nous savons opérer les cerveaux sans produire de dommages, en employant nos connaissances de BAAIIBUUAARGOO (une technique vaguement similaire à votre concept embryonnaire de bionique, en association avec des radiations à distance modulées d’une manière qui Vous est inconnue) – les affectés, dont nous avons réduit le nombre au minimum, ont eu certainement des séquelles qui ont affecté leur rendement : désorientation, tremblements, nausées, névroses, manque d’estime d’eux-mêmes, dépression de niveau moyen, baisse notoire de rendement intellectuel... entre autres symptômes hautement incapacitants. Nombre d’entre eux ont reçu une baisse de leurs situations de haut niveau. - Vous pouvez vérifier sur votre XANMOAYUBAAordi le grand nombre de pré-retraites au cours des dernières années, de vos frères nord-américains employés par l’Administration USA dans des situations d’ « observateurs internationaux » et autres euphémismes comparables -, alors que leurs subordonnés nageaient dans une mer d’incertitude puisque nombre d’entre eux connaissaient notre existence, et restaient stupéfaits en observant la quasi-totale ignorance de leurs supérieurs sur notre identité, leur apathie au moment d’agir contre mes frères, ainsi que la pratiquement totale disparition, du jour au lendemain, de presque tous les dossiers extrêmement bien protégés (en théorie) qui nous (et Vous !) concernaient.

Articles connexes