Lieux d'atterrissage ummites

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Lieux d'atterrissage ummites selon les dates.

28 mars 1950‏‎ : premiers trois nefs lenticulaires dans la région de Digne (France)

Lettre D57-3

(12/02/67) A 4 heures 16 minutes 42 secondes TMG (heure terrestre de GREENWICH), on effectua l'OAWOOLEAIDAA [...] : l'instant critique pendant lequel le vaisseau interplanétaire UEWA OEMM avec ses pilotes subit une inversion axiale de ses particules sous-atomiques ce qui suppose la substitution d'un système référentiel à trois dimensions par un autre. Ce changement de dimensions nous est nécessaire pour réaliser un voyage en utilisant la distance réelle la plus courte, différente évidemment de celle que parcourt la lumière dans l'autre système référentiel de l'espace tridimensionnel dans lequel nous vivons normalement.

L'Owooleaidaa, vue par un observateur qui se trouve sur TERRE, présente des particularités très singulières. Par exemple, l'UEWAA (Nef interplanétaire de forme lenticulaire) apparaît soudainement comme surgie du néant ou disparaît automatiquement quand le processus est inverse. En réalité la disparition est apparente car le vaisseau continue à exister au sein d'un autre système à trois dimensions.

[...] à l'heure citée, trois de nos OAWOOLEA UEWA OEMM (vaisseaux spaciaux) "apparurent subitement" en un point situé à la hauteur de 7,338 kilométres au-dessus d'un endroit situé à quelques 13 km de la ville française de DIGNE et à 8 km de la localité de LA JAVIE (Département des Basses Alpes), non loin de la frontière de la République Cantonale et Fédérative de Suisse. C'était le 28 mars 1950. Les trois nefs descendirent rapidement touchant terre à 4 heures 17 minutes 3 secondes TMG.

Les pieds extensibles des vaisseaux s'enfoncèrent à peine dans le terrain rocailleux d'un contrefort alpin, non loin de celui que nous avons identifié par la suite comme Pic "CHEVAL BLANC" haut de 2322,95 m au dessus du niveau moyen de la mer et non loin du petit cours fluvial de "LA BLEONE".

Durant quelques 20 UIW (60 mn), personne ne sortit de nos vaisseaux, en attendant une attaque possible. Nos équipements sondèrent dans un rayon de 800 mètres l'émission possible de radiations infrarouges provenant d'être humains. [...] Rassurés parce n'apparaissait aucune trace détectable d'êtres humains dans les environs, quatre de nos frères non expéditionnaires descendirent, parmi les trente six qui composaient la dotation totale des trois nefs. [...] Peu après sortaient les six expéditionnaires accompagnés de vingt membres de l'équipage. Il était nécessaire de commencer les travaux d'une construction souterraine d'urgence.

Voir aussi : Arrivée sur Terre ; 28 mars 1950.

1966

6 février 1966‏‎ : trois vaisseaux (URSS, Espagne et Australie)

Lettre D37-1
(février 1966) En date (ESPAGNE) du six février 1966 est arrivé sur la planète TERRE trois autres de nos OAWOOLEA UEWA OEMM (astronefs) de type OMWEA UMMO occupés chacun par huit techniciens avec la capacité de quatre voyageurs de plus. Les contacts avec l'orographie terrestre eurent lieu aux points suivants :

[1] 2 CAMARADES aux environs d'Erivan, à 6 km de la rivière Araks, territoire soviétique à 18 h 47 mn (heure espagnole).
[2] 2 CAMARADES aux environs de Madrid, Espagne à 20 h 02 mn (idem).
[3] 3 CAMARADES aux environs de Townsville (Queensland) territoire australien à 22 h 45 mn (heure espagnole).

[...] la mission ordonnée à ce nouveau groupe de camarades de UMMO sous les ordres du gouvernement de UMMO [...] : une mission purement d'étude et d'analyse au moment où la Terre obtient de nouveaux succès dans l'exploration du Cosmos.

5 juin‏‎ 1966 : deux vaisseaux (Chili et Australie) et huit ummites retournèrent sur Ummo

Lettre D39
(05/06/1966) Le 5 JUIN 1966. A 22 h 52 minutes, est arrivé sur la planète Terre, l'un de nos vaisseaux piloté aux environs d'IQUIQUE (CHILI) (heure officielle du Chili). Deux de nos frères en débarquèrent pour une destination secrète.
LE 5 JUIN 1966. A 3 heures du matin et 14 minutes, est arrivé sur Terre l'un de nos vaisseaux parti de UMMO. (Heure officielle de la Capitale). Il prit contact avec la Terre en un point situé à 40 kilomètres de Sydney dans les Nouvelles Galles du Sud (AUSTRALIE). [...] Huit de nos camarades retournèrent sur notre Planète sur ordre de l'UMMOAELEWE.

1967

1 juin 1967 : grand départ (Bolivie, Espagne et Brésil)

Lettre D60
(27/05/67 et 30/05/67) L'arrivée sur la planète OYAGAA (TERRE) de trois de nos OAWOOLEA UEWA OEMM (Version de Garrido : OEEMM) provenant de notre OYAA (PLANETE) UMMO est imminente. [...]

Nous calculons que la descente des vaisseaux provenant de notre UMMO se réalisera (en tenant compte de la marge d'erreur prévisible) entre 21 heures 28 minutes T.G.M. le 30 mai 1967 et 23 heures 6 minutes T.G.M. le 3 juin 1967. (La probabilité pour que cela se produise le 30 mai ou pendant les dernières heures du 31 mai est si faible que l'on peut estimer comme limites l'intervalle entre zéro heure le 31 mai et 8 heures du soir le 3 juin, selon la fonction d'erreur probable que nous avons étudié.) D'autre part, les intervalles d'arrivée des trois UEWA ne dépasserait pas 7 heures ± 20 minutes.

Les points approximatifs où se produira la OAWOOLEIDAA (1) (Version de Garrido : OAWOOOLEIDAA) ont été prévus. Ces points (comme nous ne précisons pas le niveau au sol ou la côte zéro, nous nous référons non pas au véritable point de l'OAWOOLEIDAA mais à la référence de l'altitude où l'axe de gravité coupe une référence géodésique) sont :

  • BOLIVIE ZONE DE ORURO. La descente aura lieu en un point situé dans l'aire circulaire qui a comme centre la ville de ORURO, son rayon sera de quelques 208 kilomètres avec une marge d'erreur dans cette dernière mesure de moins de quatre kilomètres.
  • ESPAGNE ZONE DE MADRID La descente est prévue au sein d'une aire circulaire qui a pour centre les coordonnées suivantes :
Longitude : 3° 45' 20,6" W
Latitude : 40° 28' 2,2" N
[Version de Garrido : Longitude : 3° 46' 20,6" W, le "6" est un 5 complété à la main]
Et un rayon de 46 kilomètres avec une marge d'erreur de 1,6 km.
  • BRÉSIL ZONE DE RIO GRANDE DO SUL, aux alentours de Santo Angelo. La marge d'erreur trop élevée nous interdit une plus grande précision.

Ces prévisions furent réalisées en date du 27 mai à 11 heures et 38 minutes. Nous pourrons, conformément à l'avance du temps, préciser avec moins d'étendue les marges d'erreur. Cependant d'autres facteurs pourraient modifier, dans ce cas, les points réels de la descente (et non les instants d'arrivée). Quelques-uns de ces facteurs sont, comme vous pouvez vous en douter, de nature tactique : sécurité et éviter des risques, perturbations imprévisibles durant la dernière phase de la navigation, ordres modificateurs de route émanant en dernière minute de notre hiérarchie, etc.

Ces points de descente ont été choisis pour des raisons très complexes parmi lesquelles on trouve un risque minimal de détection par les organismes techniques des gouvernementaux de ces pays malgré leurs faibles moyens de localisation ainsi qu'à la prédisposition psychologique de leurs habitants à éluder toute attitude d'intérêt, concernant de tels phénomènes. D'autre part ces pays et les zones choisies résultent des meilleures marges de sécurité citées, comme les voies d'accès déterminées à nos bases d'action sur la Terre, bases que nous ne pouvons révéler pour des raisons évidentes.

Nous vous donnons cette information exceptionnelle. Exceptionnelle car jamais nous n'avons averti collectivement un groupe terrestre concernant nos arrivées sur Terre (les précédentes annonces sont très limitées et circonscrites à des personnes isolées).
Lettre data-E/E2
(04/06/1967 ; auteur : un des dactylographes anonymes) [...] ils sont tous partis d'ici le premier jour de juin. Ils sont partis en grande urgence. Ils ont à peine corrigé les copies et n'ont pas apposé le sceau qu'ils mettaient d'habitude sur tous leurs écrits.
Ils ne m'ont pas donné les raisons de leur départ. Je suis préoccupé car il a coïncidé avec la crise entre l'Égypte et les Juifs et à ma question sur ce sujet ils ne m'ont pas répondu clairement. Je crois que tous ceux qui étaient sur Terre sont partis sans dire s'ils reviendraient ou non. [...] Selon mes notes ils se sont regroupés en Espagne, au Brésil et en Bolivie où leurs nefs sont venus les récupérer.

Retour (quand ?)

8 juillet 1967 (?)

Lettre D70
(02/09/1968) Cette lettre est dictée par Xoodou 7 fils de Xoodou quatre et je suis un élément individuel d'un groupe social réduit, expéditionnaires arrivé sur ce globe solidifié et originaire d'un autre dont les caractéristiques physiques sont semblables à celles de la TERRE et dont le graphisme approximatif peut être traduit à partir d'un phonème qui nous est familier, Oumo ("m" prolongé pour la prononciation).

Sa situation relative à la planète TERRE était, le 8 juillet 1967 à 21h 18mn T. M. G. de 14,421 années-lumière (distance apparente dans le milieu tridimensionnel habituel).

Nous sommes intégrés au groupe zoologique humain de ce Globe solidifié.

Juin 1968 (?)

Lettre D69-1
(juin 1968) Pendant la conversation téléphonique que nous avons eu la nuit dernière, vous me demandiez des éclaircissements sur certains concepts [...].

1973

Octobre-novembre 1973 : grand départ prévu

Lettre D170-1
(10/10/1973) Tous mes frères abandonneront la Terre entre le 29 octobre et le 15 novembre. La probabilité de retour est de 65,14 pour cent.

1973 : retour de DEII-98

Lettre D112
(8 janvier 1974 DEII 98 écrit) Ce n'est pas la première fois que je foule cet astre solidifié de la TERRE et, avant ce retour, j'ai vécu dans votre gentille nation avec vos compatriotes, durant de longs et agréables mois consacrés, dans le pays Espagne et le pays Portugal, au processus d'étude commandé par mes supérieurs.
[...] Je sais qu'après mon retour sur UMMO, beaucoup de vos frères perdirent tout intérêt pour nos frères et que d'autres, dont je connais les noms mais qui me sont inconnus, se polariserent avec une curiosité logique sur l'analyse de notre séjour parmi les hommes de la TERRE. A eux mon salut, puisque je vais vivre parmi eux quelques mois de plus dans la zone GRANDE-BRETAGNE, ESPAGNE-PORTUGAL, FRANCE-MONACO, IRLANDE.

1974 : grand départ‏‎ (?)

Octobre 1978 : retour après une longue absence (Danemark)

Lettre D116
Mes frères ont été hors de votre astre froid pendant un grand intervalle de temps. Une expédition retourna sur la Terre en octobre [1978] en atterrissant au Danemark. Une petite expédition sous mes ordres se rendit en Espagne centrale. Mes autres frères se trouvent au Danemark, Angleterre, Népal et Canada.

1982

Juin 1982 : grand départ

Tweet OAY 53 d'OYAGAA AYOO YISSAA
ENG : Letters posted while we were out of Earth. From June to November 1982. From May to October 1993.

FR : Les lettres postées quand nous étions absent de la Terre. De juin à novembre 1982. De mai à octobre 1993.

Novembre 1982 : retour

1993

14 mai 1993 : grand départ

Tweet OAY 53 d'OYAGAA AYOO YISSAA
Letters posted while we were out of Earth. From June to November 1982. From May to October 1993.
Lettre NR-13
Les dernières interruptions complètes de notre présence eurent lieu du 15 mai au 6 octobre 1993 et du 19 février 1998 au 4 août 1999.

7 octobre 1993 : retour

18 février 1998 : grand départ

Lettre NR-13
Les dernières interruptions complètes de notre présence eurent lieu du 15 mai au 6 octobre 1993 et du 19 février 1998 au 4 août 1999.

5 août 1999 : retour

2003

9-10 mai 2003 : trois vaisseaux (États-Unis, Australie et Mexique) et neuf nouveaux expéditionnaires

Lettre NR-15
(10/06/2003) Trois de nos nefs sont arrivées sur Terre les 9 et 10 mai 2003 en trois points distincts de votre planète. Les contacts avec le sol eurent lieu près des localités suivantes :

- Humbolt, lowa, Etats-Unis;
- Glenbrook, Nouvelles Galles du Sud, Australie;
- Atlixco, Puebla, Mexique.

Neuf de nos frères sont ainsi venus rejoindre le petit groupe d'expéditionnaires qui se trouve actuellement sur cette planète. Leur mission principale sera l'étude des phénomènes géologiques, la prévision des séismes et des éruptions volcaniques.

10-12 juin 2003 : ‏‎un vaisseau (Belgique ou Pays-Bas)

Lettre NR-15
(10/06/2003) Une nef partira entre le 10 et le 12 juin depuis la Belgique ou les Pays-Bas.

18 septembre 2004

Lettre NR-22
(12/03/2009) Le nouveau responsable de notre détachement sur OYAGAA , arrivé sur votre planète le 18 septembre 2004 [...].

Mars 2010 (?)

Lettre GR1-1
(22/06/2011) Mon nom est XOOAII 5, fils de XOOAII 3, et j’assume volontairement les ordres d’IRAA 4, fils d’IRAA 3. [...] je suis présent dans votre pays, ensemble avec trois de mes frères depuis Mars 2010. Sont présents sur OYAGAA d’autres de mes frères en nombre non divulgable.

Mai 2015

Tweet OAY 19 d'OYAGAA AYOO YISSAA
(22 mai 2015) R : Nous avons récemment atteint le chiffres de 180 Oummains sur OYAGAA. 108 enquêtent et 72 effectuent d’autres tâches.

26 octobre 2017

(OAY-Stat 12) Le nombre d'OOMO.OEMMIIOummains sur OYAGAA a maintenant atteint 234.
60 Amérique ; 54 Europe ; 42 Océanie ; 42 Asie ; 24 Afrique ; 12 Antarctique

5 janvier 2018

(OAY-Stat 13) Le nombre maximum de 240 OOMO.OEMMIIOummains autorisé sur OYAGAA est maintenant atteint.
Amérique 66, Europe 54, Océanie 42, Asie 42, Afrique 24, Antarctique 12

StatutOAY050118.jpg

12 mars 2018 : le total de 240 reste identique mais 6 sont déplacés d'Europe vers l'Amérique.