OEMBUUAW

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Ne pas confondre les atomes de krypton présents dans chaque chromosome, formant le BAYIODUU, et ceux (logés dans l'encéphale) formant l'OEMBUAW

Autres écritures

(19) OEMBOOAW, OEMBOUAW, OEMBOUAW, OEMBUAAUU, OEMBUAAW, OEMBUAUF, OEMBUAUFW, OEMBUAUU, OEMBUAW, OEMBUAWW, OEMBUUAAW, OEMBUUAFWBUU, OEMBUUAFWUU, OEMBUUAM, OEMBUUAN, OEMBUUAUW, OEMBUUAW, OEMBUUAWU, OEEMBUUAW

Symbole

OEMBUAW.gif

Informations lettres et tweets

Lettre D41-15

L'OEMBUUAW : facteur de liaison entre le corps et l'âme. Il ne s'agit pas comme le croient les spirites de la Terre d'un PÉRI-ESPRIT de substance ECTOPLASMIQUE car une substance ne peut en même temps être MATÉRIELLE (avec DIMENSIONS) et en même temps SPIRITUELLE (sans DIMENSION) et les régurgitations ECTOPLASMIQUES des médiums terrestres sont de simples supercheries.

L'OEMBUUAW est composé simplement par un petit groupe ou constellation d'atomes DIIU YAA (krypton) ; ce gaz est formé d'atomes inertes (incapable de se combiner chimiquement). Dans leurs orbites on compte 36 électrons dont 6 qui se trouvent dans l'écorce extérieure et deux dans la suivante. Vous pouvez observer que le nombre atomique est multiple du nombre atomique du carbone (douze) et de l'hélium (deux). Il est capable d'entrer en résonance OWEEEU OMWAA avec ces éléments, avec une fréquence correspondant au troisième HARMONIQUE de la FONDAMENTALE du CARBONE et la SIXIÈME HARMONIQUE de la fréquence FONDAMENTALE DE L'HÉLIUM. (Le OWEEU OMWAA est un effet cortical de l'atome que vous ne connaissez pas encore et il ne faut pas le confondre avec l'émission d'énergie à diverses fréquences par l'écorce électronique et que vous mesurez à l'aide des spectres d'émission caractéristiques pour chaque atome).

La localisation de ces atomes de krypton dans le corps humain est très difficile pour les raisons suivantes :

- ILS NE SONT PAS COMBINÉS AVEC LE RESTE DES COMPOSÉS ORGANIQUES DE L'OEMII (corps humain).

- LEUR NOMBRE EST TRÈS RÉDUIT (nous en avons compté 16) À L'INVERSE DES AUTRES ATOMES (carbone, azote, oxygène etc...) QUI SE COMPTENT PAR TRILLIONS.

Mais ne croyez pas que le nombre d'atomes de krypton est si réduit. Nous pensons qu'il en existe des centaines de milliers (même ainsi le chiffre est faible) localisés dans le LOBE TEMPORAL du THALAMUS, dans l'HYPOTHALAMUS et dans d'autres zones de l'ÉCORCE CÉRÉBRALE.

Ce sont les impulsions nerveuses qui, grâce aux différents atomes de carbone et d'hélium dont les états QUANTIQUES ont été excités (image B), modifient par résonance les états ordinaires de fréquence Zéro (onde plane) de chaque atome de KRYPTON par effet OWEEU OMWAA . Ainsi les messages de la mémoire, par exemple, vont s'encoder dans ces atomes en forme d'ONDES (déja mentionnées dans l'image D).

Le BUUAWAA (ÂME) a donc connaissance de tout ce que captent nos sens et de tous les processus mentaux développés dans notre cerveau grâce à ces ATOMES DE KRYPTON : mais de plus, grâce à eux, l'âme agit sur le corps en développant un processus inverse dont l'ultime phase est constituée par les impulsions motrices qui activent nos muscles.

Nous pouvons élaborer une IMAGE qui représente l'HUMANITÉ , IMAGE PUREMENT SYMBOLIQUE car notre esprit est adimentionnel


(S41-W)

Une gigantesque BUUAWE BIAEI ou âme collective (bleu) - dont les BUUAWAA (vert) intégrés en elle contrôlent chacune, grâce au OEMBUUAW (jaune), ses OEMII (CORPS) (orange) respectifs - est en réalité associée au temps en formant le long et tortueux enchaînement de FAITS que nous appelons OEBUMAOEMII.

Un TOUT créé par WOA avec une grande liberté pour régir en une fois pour toujours son Destin et ensuite être sanctionné et prévu dans l'intime participation des IDÉES de WOA (cet ensuite est symbolique car le temps n'existe pas).

Il n'y a pas de mots pour exprimer l'exquise harmonie de cette merveilleuse CRÉATION de WOA.

Lettre D357-2
La chaîne d'atomes de krypton (OEMVUAUFB) exerce seulement une fonction de transporteur de données (canal). [...]

- OEMBUUAFWBUU (Troisième facteur)
Il est composé d'un réseau d'atomes de krypton. C'est un simple canal de transport de données. Mais un "canal" très singulier puisque son transporteur n'est pas une séquence de quantons énergétiques. L'apport de données se fait au travers des sauts électroniques sur différentes orbitales sans suivre un modèle aléatoire. De plus, la singularité du OEMBUUAFWBUU consiste en ce qu'il ne met pas en communication deux points du même WAAM, mais au contraire qu'il représente un élément frontalier de transfert entre deux WAAM opposés (Ndt WAAM BB et WAAM B) et notre WAAM.

D'une part OEMBUUAFWBUU établit une liaison entre BIAMOSEAA (cerveau) et B.B.. D'autre part, il relie cet organisme vivant et rationnel que nous appelons l'OEMII (homme) avec le WAAM de masse nulle, c'est-à-dire le plan du WAAM-WAAM qui contient l'Âme ou Esprit (BUUAWUA). Par rapport à celui-ci, il est l'unique "canal", bien que vous préfériez l'appeler valve ou porte.
Lettre D539
Nous pouvons prouver scientifiquement que peu d’heures après la formation du zygote diploïde (fécondation) se forme le OEMBUAW un réseau du gaz krypton. (séquence d’atomes non reliés par des connexions de valence qui met l'être à naître en contact avec son BUAWA (AME) car déjà avant il avait une connexion comme entité vivante qui était, avec l’Univers de masse infinie qui engramme de l’information, fournie à tous les êtres vivants du multicosmos.

Voir Krypton pour le moment

W1-14.jpg

Interprétation N.L.

L'OEMBUAW est ce que les oummites appellent le troisième facteur de l'homme. Ce processus connecte l'homme OEMII à son âme (le BUAWA ) est le rend ainsi responsable devant WOADieu car la conduite de l'homme n'est plus de nature déterministe comme les animaux qui (apparemment) n'ont pas ce facteur. L'être doté de l'OEMBUAW est ainsi libre de suivre ou de transgresser les lois morales et irréductibles de WOA, ce qui montre bien pourquoi l'Oummite "corrige" d'une manière intransigeante tout semblable qui oserait sortir des lois transcendantes de son " Dieu ".

On pourrait se demander par quel moyen une entité adimensionnel, le BUAWAâme, peut diriger une entité dimensionnelle et temporelle, l'OEMIIhumain. C'est ici qu'intervient l'OEMBUAW.

Il faut bien comprendre la théorie des IBOZOO UU pour intégrer ce facteur, car c'est un processus quantique qui, par nature non-déterministe, joue le lien entre le corps, l'âme, l'esprit collectif. On sait vulgairement que l'électron n'est pas localisable autour de son noyau parce qu'il n'est ni onde, ni corpuscule, de même le principe d'incertitude Heizenberg montre que le comportement des sub-particules est sujet au hasard pour ce qui est de leur localisation / leur vitesse. Si donc deux entités qui diffèrent par leur nature physique (le BUAWAâme et l'OEMIIhumain) doivent échanger des informations, cela ne peut se faire que par un processus ambivalent tel un principe quantique.

l'OEMBUAW est un réseau d'IBOZOO UUcomposants élémentaires décadimensionnels qui n'est plus sujet au principe d'incertitude d'Heizenberg, parce qu'il entre en résonance (au sens physique du terme), ce qui lui donne la possibilité d'échange à "distance". Mais en aucun cas il ne transgresse les lois physiques, on pourrait dire qu'il utilise une particularité de la nature. Pour mieux comprendre, essayons d'utiliser une image très simple. Si vous avez une guitare dans une pièce où est diffusée une musique, de temps en temps vous entendez les cordes de la guitare se mettre à vibrer seule, c'est une résonance. L'OEMBUAW est une corde de guitare, votre corps c'est la caisse de l'instrument et le BUAWAâme peut être assimilé à la musique. Le processus est identique avec le BUAWE BIAEIâme collective et ce dans le sens OEMII / BUAWE BIAEI ou BUAWE BIAEI / OEMII. Les oummites localisent ce facteur dans l'encéphale humain, et la résonance est mise en jeux par une série d'atomes d'un gaz rare, le Krypton.

Comme nous pouvons le voir dans les chapitres consacrés à BUAWAâme et BUAWE BIAEIâme collective, tout ce que nous captons par nos sens ou tous nos processus mentaux sont codifiés dans l'OEMBUAW et engrangés par cet état de résonance dans le BUAWA et le BUAWE BIAEI. La réciproque est vraie. Ainsi, les oummites expliquent la télépathie, qu'ils utilisent couramment pour palier leur défaut "naturel" d'élocution. Le BUAWA par l'OEMBUAW envoie une pensée qui ensuite passe dans un autre réseau d'IBOZOO UU de l'OEMBUAW pour l'envoyer au BUAWE BIAEI. Ce dernier redescend l'information vers le destinataire du message ( un code, une clef est propre à chaque Etre ) par son OEMBUAW et enfin le réseau responsable de l'émission vers le BUAWA du destinataire relance le message au BUAWA du destinataire ( ouf !! ) .

Vous voyez que le troisième facteur de l'homme est primordial dans un réseau humain, car il permet une liaison autre que sensuelle, mais il unifie l'expression de l'esprit collectif à tous les êtres qui veulent bien les intégrer ( n'oublions pas que nous sommes libres ... ).

Du point de vue de la science terrienne, que dire ? certes la physique quantique est à l'état embryonnaire, nous n'avons pas encore compris ou modélisé mathématiquement la réalité de ce que nous voyons. La physique des particules montre effectivement qu'aujourd'hui les comportements quantiques n'ont pas une mathématique adéquate. C'est donc aux mathématiciens d'élaborer un langage que la physique pourra utiliser dans ses observations. Les Oummites utilisent toujours nos faiblesses scientifiques pour avancer des concepts monstrueux de logique. L'âme, le corps, psyché, soma, tout ceci entre difficilement dans des considérations scientifiques et nous n'avons que nos religions pour affirmer ou infirmer les concepts oummites... encore des bases faibles car indémontrables. Nous sommes seulement capables de dire : c'est logique et cela expliquerait toutes ces choses que nous entrevoyons ou discernons. Mais pourquoi y a t il des religions ? pourquoi des phénomènes de groupes? Pourquoi retrouvons nous des concepts identiques dans des peuples qui ont évolués séparément ? On peut élaborer des théories, mais si elles n'ont pas de langage pour les signifier elles resteront conceptuelles.