EEWAOO

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Les EEWAOO (l'un de deux types de lois cosmologiques) sont les lois physiques et biologiques qui régissent le cadre de tendances entropiques et néguentropiques, et dont l'application s'étend à tout le WAAM-WAAM. Ces lois sont inviolables, interactives et conditionnant ; elles sont imposées aux réseaux d'IBOZOO UU et fatalement doivent régir le comportement de la masse et de l'énergie.

Autres écritures

EEWAO

Citations

Lettre D792-1

EEWAOO - C'est une structure de lois qui régissent le cadre de tendances entropiques et néguentropiques. Il s'agit de lois physiques et biologiques, dont beaucoup vous sont familières, et dont l'application s'étend à tout le WAAM-WAAM. Elles se réduisent à un cadre très restreint de lois qui dynamisent le réseau universel d'IBOZSOO UHU. Naturellement, ces lois sont inviolables. Dans les structures macrophysiques, elles empêchent tout degré quelconque de liberté. Dans les structures microphysiques, il n'est pas possible d'en prédire le comportement. L'une des caractéristiques essentielles du WAAM-WAAM est que les configurations macrophysiques sont réglées et dirigées par des processus microphysiques.

Pour cela la ligne évolutive du WAAM-WAAM n'est pas déterministe. C'est la raison pour laquelle il est impossible de prédire son comportement futur. Tous les projets pour élaborer un modèle prédictif de la fin de l'Univers, sont condamnés à l'échec. [...]

Le Multicosmos se comporte comme un organisme vivant auto conscient, intelligent (grâce à son B.B.), doté de libre arbitre pour évoluer. Si en son sein, l'un de ses Univers suit une ligne d'entropie croissante et par conséquent de dégradation et de mort, d'autres cosmos évoluent de façon néguentropique. Un exemple à titre didactique, pourrait être le suivant :

Le WAAM-WAAM ressemble à un OEMII (homme) qui ne serait doté que d'organes sensoriels propriocepteurs. C'est à dire, un homme à qui il manque les yeux, l'odorat, le toucher épidermique externe, l'organe de Corti, etc. Cet homme ne pourrait pas percevoir le monde extérieur simplement parce qu'un tel Univers externe n'existerait pas. Mais il serait conscient de son métabolisme biochimique, de sa température interne, de ses tensions musculaires, de son propre schéma somatique. Cet homme penserait et prendrait des décisions sur son propre corps, réglant son métabolisme biochimique, son développement histologique. Si en son sein apparaissait un néoplasme perturbateur, il serait capable d'en enrayer la croissance en ayant recours à des moyens immunologiques. Il détruirait ses vieilles cellules et régénérerait en changeant son génome en d'autres entités cytologiques. Son âme serait WOA en symbiose avec B.B. Le premier [WOA] lui soumettrait des modèles et idées informatives, le second [B.B.] permettrait son processus intellectuel, mais sa conduite et sa fonction neurosensorielle, seraient régies par des organes microscopiques distribués au hasard dans son corps, constitués par les cerveaux, encéphales humains résidents d'astres froids.

[…] les UAA. Il s'agit de modèles idéaux de conduite. Des modèles qui ne sont ni interactifs ni conditionnant comme les EEWAOO […] , des règles qui fatalement doivent régir le comportement de la masse et de l'énergie.

[…] le WAAM B.B. […] capte les modèles ou étalons suivants :

Patrons ou séquences d'information des configurations possibles (étoiles, animaux, choses) ;
Patrons modelisés des EEWAOO (lois physiques et biologiques).

Articles connexes