Lois cosmologiques

De UMMO WIKI
Aller à : navigation, rechercher

Les lois cosmologiques ou les lois régulatrices du WAAM-WAAM (Pluricosmos ; véritable organisme cybernétique) sont de deux types, selon les Oummites :

  • lois physiques et biologiques (EEWAOO) qui doivent s'accomplir inévitablement ; lois rigides qui régissent le cadre de tendances entropiques et néguentropiques ; lois interactives et conditionnantes ; leur application s'étend à tout le WAAM-WAAM ; ils dynamisent le réseau universel d'IBOZSOO UHU (éléments de base) et fatalement doivent régir le comportement de la masse et de l'énergie ;
  • modèles idéaux de conduite (UAA) ; décisions libres des Êtres conscients. Lois non rigides mais harmoniques qui régulent la néguentropie (l'ordre des choses). Lois ni interactives ni conditionnantes comme les lois physico-biologiques, et non imposées aux réseaux d'IBOZSOO UHU, seulement compréhensibles pour un réseau neuronal (cerveau) qui a atteint le degré de conscience (cerveau de l'OEMMII), tandis que les cerveaux d’OEMII sont capables de modeler l'architecture des divers Univers.

Les deux sont nécessaires pour l'existence de la nature cosmobiologique. Sans les unes et les autres, l'ensemble des Univers n'aurait pas de raison d'être, et nous arriverions à l'entité absurde d'un pôle d'information, WOA, qui ne peut se développer lui-même.

Ce sont les lois qui peuvent rendre possible la structure du WAAM-WAAM. Leurs configurations sont engrammées[1] par le WOA (Générateur ; Créateur ; un pôle transcendantal d'information de l'Univers), qui engramme aussi les configurations de tous les êtres possibles. (D792-1)

Lois physiques et biologiques (EEWAOO)

Un seul système de lois physiques

Lettre D792-1
Ne pensez pas qu'il puisse exister un autre système de lois physiques distinctes de celles qui règnent dans le WAAM-WAAMPluricosmos.

Microcosme règle et dirige le Macrocosme

Lettre D792-1
EEWAOO - C'est une structure de lois qui régissent le cadre de tendances entropiques et néguentropiques. Il s'agit de lois physiques et biologiques, dont beaucoup vous sont familières, et dont l'application s'étend à tout le WAAM-WAAM. Elles se réduisent à un cadre très restreint de lois qui dynamisent le réseau universel d'IBOZSOO UHU. Naturellement, ces lois sont inviolables. Dans les structures macrophysiques, elles empêchent tout degré quelconque de liberté. Dans les structures microphysiques, il n'est pas possible d'en prédire le comportement. L'une des caractéristiques essentielles du WAAM-WAAM est que les configurations macrophysiques sont réglées et dirigées par des processus microphysiques.

Effet-frontière

Lettre D792-1
[...]le multicosmos ne pouvait tolérer qu'un cerveau atteigne un tel niveau d'activité consciente qui soit capable de modifier sa configuration au niveau, par exemple, de ce que fait le B.B..

Les lois Biocosmiques ont prévu un mécanisme cybernétique d'autodéfense dans l'Univers multiple. D'une part, une telle structure ne peut pas être annihilée, mais sa survivance ferait se produire cette chose absurde qu'un minuscule organisme vivant domine le multicosmos. Bien avant que ce seuil soit atteint, B.B. ASNEIIBIAEOO (peut se traduire par phagocyter, absorber, réduire à néant), cet être merveilleux.

Pour vous physiciens de OYAGAA, ce phénomène que vous qualifieriez de magique est encore incompréhensible. Nous reconnaissons que sa rareté rend difficile sa détection, cependant, son fondement physique appelé par nous LEIYOO WAAM (effet-membrane ou frontière), est quelque chose qui se manifeste continuellement entre deux Univers adjacents. En fait, le transfert d'information avec B.B. par les atomes de Krypton, est aussi un effet-frontière.

Modèles idéaux de conduite (UAA)

Lettre D792-1
UAA - Mais dans le WAAM-WAAM il existe non seulement des réseaux ou des structures physiques susceptibles de souffrir la dégradation et la mort (Entropie), mais aussi des réseaux néguentropiques biologiques ; dont quelques-uns uns acquièrent le niveau d'êtres conscients (cerveau). Ces derniers sont susceptibles d'adopter des décisions LIBRES, non sujettes par conséquent au déterminisme des lois inflexibles de la physique. Il vous paraît évident que ceci introduit un facteur très sérieux d'insécurité pour le COSMOS MULTIPLE. N'oubliez pas que les cerveaux d’OEMII sont capables de modeler l'architecture des divers Univers. Si le comportement conscient de ceux-ci est déséquilibré, ils introduiraient des perturbations transcendantes dans cet organisme cybernétique qu'est le WAAM-WAAM.

Pourquoi les UAA sont non rigides

Lettre D792-1
Vous pouvez nous demander la raison pour laquelle les UAA (que, les auréolant presque d'un caractère religieux mystique, vous qualifieriez de morales) ne sont pas aussi inflexibles et rigides que les EEWAO. [...]

Imaginez en raisonnant par l'absurde, que les organismes intelligents du WAAM-WAAM ne soient pas libres. (Naturellement, en ce cas, ils n'auront pas besoin de modèles idéaux de conduite UAA pour être régis, les lois physiques leur suffiraient. Leurs réseaux seraient par conséquent DETERMINISTES. L'action de ces cerveaux sur le Cosmos multiple, serait sclérosée par manque de créativité. C'est seulement au sein d'un système libre que l'information peut être dynamisée, en s'enrichissant continuellement dans un processus évolutif. Un modèle rigide donnerait lieu à un WAAM-WAAM cristallisé, avec un niveau d'information initial qui rapidement dégénérerait par entropie.

Imaginez un autre modèle : Les cerveaux sont libres, conscients, dotés d'un certain pourcentage de libre arbitre, mais non assistés par des modèles UAA, c'est à dire, incapables de capter des modèles de conduite morale, dans le cas où ceux-ci n'existeraient pas ou qu'ils ne leur seraient pas fournis. Les réseaux sociaux d'Astres Froids, privés de normes, tomberaient dans un chaos néguentropique, s'autodétruiraient rapidement et leurs actions et comportements, provoqueraient un chaos dans le WAAM-WAAM.

[...] les UAA ne peuvent pas être rigides comme les EEWAO car elles doivent s'adapter à la structure d'un réseau social et muter avec lui. Nous désirons vous dire pour que vous le compreniez, que le corpus de lois que vous qualifiez d'éthiques (dont la finalité première, comme vous le voyez, est d'éviter l'entropie d'un système biologique intelligent, et par conséquent l'entropie du Multicosmos) n'est pas totalement universel. Il est certain qu'une partie de ces lois ont un caractère cosmique. Par exemple, on viole les UAA si on perturbe gravement l'évolution de l'humanité d'un Astre Froid faisant partie des habitants d'une autre entité planétaire. Mais d'autres lois sont adaptées au moment historique d'un groupe humain. Si la structure du Réseau change, la loi morale change aussi.

Rôle des UAA : réguler la néguentropie

Lettre D792-1
Il s'agit de modèles idéaux de conduite. Des modèles qui ne sont ni interactifs ni conditionnant comme les EEWAOO. Ce sont des lois non imposées aux réseaux d'IBOZSOO UHU, seulement compréhensibles pour un réseau neuronal qui a atteint le degré de conscience (cerveau de l'OEMMII). Il ne s'agit pas de lois imposées. Le réseau nerveux ganglionnaire peut décider de ne pas les suivre étant donné qu'à un certain niveau il est doté de volonté libre.

Ce sont des modèles harmoniques (ces UAA) qui régulent la néguentropie. Leur violation provoque une augmentation de l'entropie du système multicosmique. Son adaptation engendre un accroissement de néguentropie c'est à dire, de perfectionnement informatif.

Dans le plan grandiose du multicosmos, ces UAA peuvent paraître inopérantes, ou non pertinentes, puisqu'elles ne sont pas comme les EEWAOO (lois physico-biologiques), des règles qui fatalement doivent régir le comportement de la masse et de l'énergie. Les UAA sont au contraire réflexives. L'organisme vivant intelligent les contemple comme dans un miroir, et les accepte ou non. Que se passera-t-il si l'ensemble des cerveaux refusait de leur obéir ? Il serait évident que le Multicosmos s'effondrerait. Mais le schéma organisateur grandiose du WAAM-WAAM a sagement prévu cette hypothétique mais fausse émergence.

Choix libre et des esprits saints

Lettre D792-1
Il est évident qu'un cerveau ou une quantité limitée d'entre eux peut refuser de suivre librement les injonctions de la UAA. Il serait également prévisible que tout un réseau ou une communauté planétaire désire être régi par des modèles anti-UAA (immoraux), mais le reste des organismes intelligents, conscients que les conséquences de leur conduite pourraient se retourner contre eux, accepterait ces modèles logiques de comportement.

Réception des UAA

Lettre D792-1
[...] ces lois UAA sont injectées dans le Réseau social par deux canaux. L'un très amorti et très faible qui procède de WAAM , et qui se connecte avec les structures subconscientes de nos cerveaux. L'autre canal procède directement du pôle transcendant d'information WOA [...].

Récepteurs par le truchement du B.B. (OEMII)

Lettre D792-1
La Nature à travers les modèles universels engrangés dans WOA sait que fatalement l'ensemble des OEMII répartis sur des milliards de planètes habitées accomplira les UAA, rendant possible le développement harmonique du WAAM-WAAM bien qu'une fraction d'entre eux les viole en détruisant en partie son propre avenir. La terrible expérience de la (re)-conformation préalable à son intégration dans B.B., agira désormais comme un facteur hostile terrible pour ceux qui se refusent à suivre de telles lois. Nous avons connu des communautés planétaires dont les êtres intelligents qui adoptaient une conduite égoïste, agressive et destructrice pour leurs frères, se sont auto annihilés avec de terribles armes biotechniques. Mais leur mort et leur souffrance quand ils en ont expérimenté leurs effets sont de pâles images nées de la pure spéculation face à la souffrance intellectuelle épouvantable qu'ils ont expérimenté avant de s'intégrer dans le B.B. après leur mort.

Récepteur direct (OEMIIWOA)

Lettre D792-1
Dans le cerveau de l'encéphale ayant subi ainsi une mutation [ et devenu OEMIIWOA ], se traitent à un niveau inconscient, les UAA de WOA. La AYUUEAOIDII ou émergence (fonction) de ce réseau nerveux, se manifeste avec une intensité grandiose dans le plan merveilleux de la Nature Cosmologique. Cet encéphale a pour mission d’injecter dans le réseau social ces lois de régulation néguentropique, à des encéphales dotés de libre arbitre, capables de les accepter ou de les repousser. L'information concernant ces lois (morales, diriez-vous) se canalise à partir de ce cerveau, jusqu'au corpus global de données que forme le patrimoine culturel de cette société. L'OEMIIWOA se convertit ainsi en récepteur direct de certains patrons d'ordonnancement contenu en WOA, et non seulement par le truchement du B.B. comme pour le reste des êtres humains.

Références

  1. Engrammer — fixer dans le système nerveux sous forme d’engramme.